Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Fermeture 1er catégorie, 20 septembre 2020

Pages

Catégories

Publié par truitepassion.over-blog.com

 
Le week-end dernier fut placé sous le signe de la "deux mesures" avec un samedi à ne pas mettre un pêcheur dehors, mais ou les truites étaient comme folles et un dimanche plutôt frai et agréable ou les truites n'avaient pas le nez à leur porte, mais comme vous pourriez me dire l'essentiel c'est d'être au bord de l'eau. Bref revenons à l'après midi de samedi, malgré le temps de M.... qui faisait (pluie et vent) je ne pouvais me restreindre à rester à la maison, bien couvert je pouvais affronter toutes les intempéries, les truites n'avaient qu'a bien se tenir j'arrivé le couteau entre les dents. Me voici prêt à affronter tous les temps, la canne entre les mains il bruine, les eaux sont assez hautes et légèrement "louchette" je pense que je vais réaliser une belle partie de pêche. Hélas la première fario tarde un peu à venir au bout de ma ligne, enfin une!!!!! puis une autre, ça y est la machine est en route et elle ne va s'arrêter qu'a la fin de ma partie de pêche du jour. Entre temps sur le chemin, je bifurquerais vers les eaux d'un petit ru très encombré et pas facile à pêcher avec une canne anglaise, mais ou à tous les coups de ligne on gagne une petite sauvageonne à point rouge. Je finirais cette sortie de pêche, par un gros gour ou je ferrais non pas la truite de l'après-midi, mais une formidable casse de ma ligne ce qui me fit plier ma canne et repartir vers mon véhicule, la tête dans les nuages comptant de mon après-midi et encore plus comptant quand Ella me fit levée la tête pour apercevoir ce magnifique cerf et sa compagne, encore un cadeau de dame nature. Le lendemain je voulais faire découvrir à ma moitié celle qui supporte ma passion de la pêche et qui m'accompagne souvent cette petite rivière que j'avais découverte une semaine après l’ouverture. Arrivé sur les lieux de mon action force est de constater qu'il y a vraiment de l’eau, je ferrais en premier cette magnifique chute ou au premier coup de ligne je ferrais une belle, la pêche s'annonce sous de bons hospices. Les truites en ont décidé autrement puisque mis à part une seconde je ne ferrais plus rien, changement de secteur, mais toujours rien si ce n'est le fait que nous allons sauver la journée en trouvant quelques délicieuses morilles. Après la pause casse-croute je vais changer d'endroit pour faire un petit ruisseau aux basses eaux limpides et froides, je ferrais encore deux petites fario puis plus rien, fin de la partie de pêche. Je retiendrais de cette journée le fait d'avoir trouvé ces morilles (en vingt ans de pêche première fois que j'en trouve autant), d'avoir vue un chevreuil et surtout d'avoir pêché se second ruisseau qui la saison dernière était presque impraticable et qui est devenue sympathique à pêcher grâce je pense aux travaux d'élagage de l'AAPPMA local. Bien entendu je ne vais pas finir cet article sans vous demander de regarder la vidéo ci-dessous et surtout de vous dire à très vite pour de nouvelles aventures halieutiques .

 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article