Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ouverture

Pages

Catégories

Publié par truitepassion.over-blog.com

 
  1JPG
 
 
Le week-end dernier c'est déroulé en deux temps une magnifique sortie de pêche le samedi matin à la mouche naturelle ou j'ai eu la joie de toucher une trentaine de poissons et la journée de dimanche dans l'Isère une première pour moi ou j'ai quand même pas mal galéré et très peu pêcher. Mais revenons à mon samedi matin j'avais repairé sur géoportail une petite rivière que je ne connaissais pas, un petit mail à mon ami gilou et il me répondit que l'endroit était sympa avec quelques truites, mais que c'était petit et surement avec un niveau assez bas. 6h45 j'arrive sur les lieux je gare la voiture, me préparer, je prends alors un petit chemin qui me conduit à la rivière, la cour d'eau n'est pas très grand et le niveau est assez bas normal pour un mois de juillet. Je commence ma pêche à la teigne et au bout du troisième coup de ligne, la touche, ferrage et la truite se débat au bout de ma ligne. 2-copie-1Je continue à pêcher seconds petits gours et hop touche, ferrage et truite je vais continuer comme cela un bon moment, je changerais juste mon appât (mouche naturelle à la place de la teigne), je ferais dans un gour d'un mètre cinquante de profonds environ cinq truites, la dernière je vais la faire sous une belle cascade au dessus je ne ferais plus rien. Je vais alors redescendre un peu plus en aval, sur ce secteur un peux plus plat, mais avec quelques jolies bassines je ferais encore pas mal de poissons toute à la mouche naturelle je monterais au bord de cette petite rivière jusqu'à l'endroit ou je les attaquer le matin. Fin de ma partie de pêche je redescends à mon véhicule mes pensés vont a cet endroit magique et ces belles, encore un joli coin de pêche de la Drôme. Je suis satisfait de ma mâtiné, satisfait de ma partie de pêche à la mouche naturelle et surtout super contant de ma petite boite distributrice  fabriquée par l'ami Christian (champion l'ami!!!!!). Avant de revenir chez moi j'irais jeter un œil sur un autre petit ruisseau, ressemblant à celui que je viens de pêcher je pense, qu'il serra une de mes futures destinations.
2
La journée de dimanche ne fut pas la même, je ne le savais pas encore en ce petit matin en chargeant la voiture. Cela fait un petit peu que je voulais aller pêcher dans l'Isère endroit magique aux torrents magnifiques certain de mes potes de pêches (rené et gilou etc...) vont y pêcher et ramènent des images de toute beauté. Comme toutes les destinations de pêche, il est très difficile de trouver des renseignements sur les rivières à truites sur la toile, je m'étais renseigné un peu sur le forum nature&passion ou un membre (pipichamoto) m'avait un peu déconseillé l'endroit que j'avais choisi. Cette destination à une heure et demie de chez moi n'est autre que l'ebron et ces affluents. J'avais préparé ma sortie comme à chaque fois imprimée les cartes sur géo portail, mais ce que ne dit pas géoportail c'est le niveau d’eau. En longeant l'ebron je me rendis vite compte que je ne pourrais pas y pêcher, un filet d'eau coulé dans son lit. Je suis allé voir ensuite un de ces affluents, mais sortant des maisons qui alimentent le bourg voisin ce petit ruisseau serpentant dans les bois était en réserve de pêche. Allons voir un autre affluent celui-ci à un niveau d'eau comme l’ebron, j'en ferrais encore deux autre qui eux seront carrément à sec(je ne vous conseille donc pas l’ebron et ces affluents au niveau du village de Tréminis).1 La mâtinée de pêche est bien mal partie surtout que je n'ais pas préparé de plan B, je regarde un peu sur l'atlas routier et après un bon nombre de virages de col franchis, etc..... on se retrouve dans le valbonnais ou le ca na vas pas être la même histoire. Si sur l'ebron et ces affluents il n’y avait pas d'eau le contraire se présente devant moi cette rivière est plus faite pour le rafting que pour la pratique de la pêche, il faut donc trouver un de ces affluant pour pouvoir pensé à pêcher. Je vais en trouver un dans des gorges magnifique je vais le pêcher à deux endroits, mais que ce fut dur impossible de penser de le traverser, très dur de prospecter sur les bords à cause d'une végétation dense. Environ 30 degrés dehors, une eau à 10 degrés et pas la moindre touche, pourtant l'endroit et magique les sommets sont encore un peu enneigés, les cascades jaillissent de partout c'est grandiose. Il me faut trouver un autre endroit avec un peu moins d'eau et un peu moins sale je vais laisser cet endroit et la rivière principale pour une autre cour d'eau perdue au bord d'une scierie dans un petit village, un magnifique pont en bois enjambe le lit du torrent encore un bel endroit que je vais pouvoir essayer, mais hélas en me retournant je vois un pêcheur 100 m plus bas. Cela est trop je craque j'en ai marre on rentre à la maison, sortie de pêche galère peu de pêche pour tous ces kilomètres. Pourtant, j'aurais du me calmer allé voir la cascade non loin et profiter de l'air de la montagne, je retiendrais de ce dimanche de pêche dans l'Isère premier du nom la beauté des montagnes, les cascades sortant des sommets et les magnifiques chalets en bois aux balcons fleuris de géranium. Si la pêche au toc à un berceau c'est là-haut dans les montagnes des Alpes et des Pyrénées, c'est là que cette technique de pêche et au sommet de son Art. Déçu oui je le suis(en colère je l'étais aussi) non pas d'être bredouille , mais surtout d'avoir fait tant de kilomètres pour si peu de pêche , et surtout d'avoir passé mon dimanche à chercher un endroit ou pêcher . Mais je ne suis pas découragé pour autant l'Isère est magnifique et avec le temps et les bons tuyaux des copains je pourrais découvrir tant de beaux endroits j'en suis sur. Je vous laisse avec cette petite vidéo faite avec les photos de ce week-end entre Drôme et Isère.
 
 
 
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article