Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par truitepassion.fr

Je pourrais qualifier ce pêcheur de "véritable couteau suisse de la pêche", tant sa technicité est riche et variée. Il est " le touche à tout "de la pêche, manie avec plaisir autant la canne à mouche que la canne aux leurres et je réjouis de prendre un joli brochet ou une belle truite des rivières aux eaux pures.

C'est avec grand plaisir que j'accueille Mickael dans les éditions de l'interview du pêcheur que vous pouvez retrouver chaque mois, sur ce blog. J'espère que vous aurez plaisir à lire les pensées et propos de ce pêcheur qui mérite d'être connu et qui mérite amplement que je lui consacre "une interview". 

Merci à lui pour sa participation, je vous laisse amis pêcheurs entre de bonne main, vous délectez des propos de celui que l'on surnomme amicalement "Mika maitre pin's". 

L'interview du pêcheur (N45).
  1. Nom & prénom ?

        De vincenzo Michaël.

  1. Age ?

        41 ans.

  1. Profession ?

         Conducteur BOBST, découpe à plat dans une cartonnerie.

  1. Quel est le département où tu résides ?

        En Isère.

  1. Depuis combien de temps pratiques-tu la pêche ?

        J’y suis revenu à diverse période et diverses années, mais là non-stop depuis huit ans.

  1. D’où te vient cette passion ?

        Mon père me l’a transmise.

  1. A quel âge as-tu pêché pour la première fois ?

        Je dirais autour de mes 10 printemps, mes premières tanches qui dépassaient le kg dans une lône du Rhône à hauteur de Vienne (38).

  1. Quelle est ta pêche de prédilection ?

        La pêche active en générale, mais posé au bord d’un étang entre amis ne me dérange absolument pas, au contraire.

  1. Quelle est ta technique de prédilection

        La pêche aux leurres pour tous les carnassiers quel qu’ils soient, la nymphe au fil aussi me procure de très bonnes sensations.

  1. Quel est ton appât ou leurre favori ? 

        La cuiller tournante pour ne pas me prendre la tête lors de courte session, sinon je viens de découvrir les appâts naturels pour nos belles mouchetées et aussi les nymphes et quel plaisir de leurrer des poissons sauvages sur ses propres réalisations.

  1. Lors de tes parties de pêches, pour le transport de tes appâts, qu’utilises-tu ? (Sac à appât, boite plastique, boite en bois ou autre)

        En général comme je pêche que très peu aux appâts naturels, pour le coup je me contente des boites plastique du commerce.

  1. Pratiques-tu une autre technique de pêche ?

Oh que oui et pas qu’une !! Je pêche en float tube, en bateau, au feeder, au coup, à la carpe, parfois à la mouche et j’en oublie certainement.

  1. Si oui quels poissons recherches-tu ?

        Tout ce qui veut venir me faire un petit coucou, truite, perche, silure, carpe, black bass, gardon, tanche, brochet brefffff !! Tout ce qui a des nageoires.

  1. Lors de tes sorties préfères tu pêcher seul ou à     plusieurs ?

        L’un comme l’autre tout me va du moment où je suis au bord de l’eau.

  1. Quel est ta vision du pêcheur de truite ?

        Respectueux et qui aime la nature.

  1. Nous sommes à l’heure de la pêche en nymphe au Toc, pratiques-tu cette technique dérivée de la pêche au Toc ?

        En nymphe j’utilise soit la nymphe au fil avec un ensemble mouche en nylon direct sans soie, soit le toc à la nymphe à la fameuse bouboule, méthode de l’ami Laurent Jauffret.

  1. Montes-tu tes nymphes ou préfères-tu les acheter ?

        J’ai eu la chance qu’une personne de cœur me donne son matériel de montage, j’ai fait plusieurs essais avant d’arriver à sortir une nymphe digne de ce nom et quel bonheur de prendre du poisson sur ses propres réalisations, la joie n’en ai que décuplé.

  1. Quel type de cours d’eau à ta préférence ?

        Les petites et moyennes rivières … j’ai pour objectif cette année de partir avec le sac à dos et aller traquer les petites mouchetées des montagnes.

  1. Pourquoi cette préférence ?

        Je n’arrive pas à lire les grandes rivières tel que la Sorgue par exemple, je préfère de loin les petits cours d’eaux avec beaucoup de rochers et ou les veines sont bien démarquées.

  1. S'il y avait une rivière, la rivière de ton cœur laquelle serait-elle ? (Un nom et un profil)

        J’avoue que la Gère du côté de Vienne ne me laisse pas indifférent la beauté du cheptel nous fait oublier le contexte urbain.

  1. Le où les départements où tu pêches ?

        Isère, Rhône, Drôme.

  1. Pêches-tu plus en semaines ou plus le week-end ?

        Les weekends, plus facile pour l’organisation en famille.

  1. Ta préférence va plus à une pêche matinale, ou une pêche d’après-midi ?

        Le coup du matin en été je l’apprécie fortement à la débauche à 5h00 du mat, le temps d’aller à la rivière, me préparer tranquillement, mes premières dérives au son des oiseaux qui chantent et la nature qui se réveille tout doucement. Je pêche une heure ou deux et je rentre me coucher.

  1. Durant la saison de pêche, quel mois à ta préférence et pourquoi ?

        L’été courant juin/ juillet quand le jour se lève sur le coup des 5h30-6h.

  1. Tant que le plaisir de prendre du poisson est là tout va, ou recherches-tu en priorité la prise des gros poissons ?

        Ma priorité est le divertissement avec ou sans poissons.

  1. Quel matériel utilises-tu pour la technique que tu pratiques ?

        Ayant eu la chance d’être sponsorisé pour une marque quasiment tout mon matériel en fait partie. Sinon pour le toc à la nymphe j’ai eu la chance de remporter lors d’un concours sur Facebook une Hearty Rise en 3.53 « trout force » nouvelle génération. Un régal car elle me sert également pour la découverte des appâts naturels.

  1. Une canne et moulinet que tu voudrais posséder ?

        Je ne suis pas assez technique pour vouloir et connaitre de nouvelles choses. Je me contente de ce que j’ai et ça ne me réussit pas trop mal.

  1. Fil intérieur ou anglaise ?

        Anglaise pour ma part.

  1. Moulinet tambour tournant, spinning ou semi-automatique ?

        Tambour tournant pour la nymphe au fil et spinning pour le toc à la nymphe. Semi-automatique je demande à découvrir.

  1. Sempé, Delacoste, Daiwa, Garbolino, Hearty Rise, Pezon & Michel, Mitchell, Native et autre où va ta préférence ?

        Native les amis en sont équipé et ne devrait pas tarder à essayer tout ça. Hearty Rise sans aucun doute, je prends énormément de plaisir avec ma 3.53, une résonnance et une action de canne comme j’aime.  

  1. Es-tu le possesseur d’une canne artisanale ?

        Malheureusement non, un jour peut-être, qui sait…

  1. Fil & bas de ligne quel marque utilises-Tu ?

        Je n’ai vraiment aucune préférence à ce sujet, tout me va.

  1. Pour ton bas de ligne quel type de fil utilise-tu (nylon classique, fluoro) et pourquoi ?

        Pour la truite suivant la technique utilisée se sera soit nymphe au fil avec nylon direct, soit toc à la nymphe en « fluoro » pour sa souplesse et résistance, au toc à la nymphe je pêche généralement avec des diamètres inférieurs que la nymphe au fil. En grande partie grâce à la canne et son action.

  1. Peux-tu décrire aux lecteurs la composition de ta ligne de basse suivant les saisons (fil, plombs, hameçons etc.) ?

        En nymphe au fil je vais surtout jouer sur la taille des billes et sur le volume de la nymphe suivant les saisons.

  1. Épuisette ou non lors de tes parties de pêche ?

        Toujours oui, si je l’oublie je me sens nu.

  1. Cuissardes ou waders ?

        Waders malgré la fragilité de ses derniers, mais c’est tellement confortable.

  1. Pratiques-tu la pêche avec hameçons sans ardillons ?

        La truite que ce soit en nymphe, aux appâts naturels c’est uniquement sans ardillons. De ce qui est des leurres c’est pareil, en revanche pour les cuillers tournantes pour avoir essayé de tout changer pour de l’hameçon simple sans ardillon monté sur de l’anneau brisé et après bon nombre de décrocher intempestif … j’ai remis du triple.      

  1. Ton regard sur le sujet ?

        Le sans ardillons reste pour moi la meilleure solution soit pour le respect de nos partenaires de jeu … soit pour nous lors d’un hameçon piqué dans la peau !!!

  1. Quel budget par saison consacres-tu à la pêche ?

        Dérivant beaucoup sur de nombreuses techniques et équipements (5 bateaux en 4 ans) … je préfère ne pas calculer !!

  1. Es-tu de ceux qui pensent, qu’il faut mettre beaucoup d’argent dans le matériel de pêche, pour bien pêcher ?

        Pas spécialement, en revanche qui dit cher dit gains de poids de par la qualité du produit (anneaux, blank, porte moulinet etc etc ..) du coup il est beaucoup plus agréable de pêcher avec du matériel léger lors de longue session. Notre corps s’en portera que mieux.

  1. Un souvenir de pêche en quelques mots ?

        Prendre un silure de 2.03 avec mon fils et mon neveu lors d’une journée découverte pour eux. Depuis je suis passé à 2.15, mais sans eux snifffff !!

  1. Un livre sur la pêche qui serait ton livre de chevet ?

        Le grand livre Hachette PÊCHE, tout est bien détaillé pour nos poissons d’eaux douces.

  1. Un pêcheur vivant où disparu avec qui tu aurais aimé partager un moment de pêche ?

        J’ai la chance d’être bien entouré de ce côté-là, mais je dirais pour ne pas l’avoir fait Pierre Sempé.

  1. La pêche est pour toi une passion où un simple loisir ?

        Un loisir qui est devenu passion.

  1. La personne qui partage ta vie (il ou elle) elle en pense quoi de ta passion pour la pêche ?

        De ce côté-là je peux exercer ma passion comme bon me semble. Madame ne me met pas de bâtons dans les roues. Elle voit que je suis bien c’est tout ce qui compte.

  1. Ton regard sur les femmes et la pêche ?

        Très bien, pour en suivre certaines sur les réseaux sociaux, je pense qu’elles n’ont absolument rien à envier aux hommes.

  1. (Question Joker) Si tu devais partir sur une île déserte, qu’emporterais-tu avec toi ?  Ta Femme ? Ton chien ? Ton matériel de pêche ?

        Ma femme de pêche !!

  1. Le jour où tu prendras ta retraire, si tu pouvais choisir de partir vers un autre département (le choix d’un pêcheur), quel serrait ce dernier ?

        En haute Savoie

  1. Si tu pouvais donner un conseil, voire plusieurs à un jeune débutant que pourrais-tu lui dire ?

        Profiter et prendre du plaisir, le reste n’est que du pipi de chat.

  1. Si tu devais pêcher dans un pays étranger où irais-tu et pourquoi ?

        Au canada pour accomplir un de mes rêves halieutique … Pêcher sous la glace.

  1. As-tu déjà eu l’occasion d’employer les services d’un guide de pêche ?

        Oui et part chance j’ai même gagné deux guidages de toc à la nymphe, un avec « Seb » Charmettant et l’autre avec notre « lolo national ». Pour le silure aussi avec « Jc » Tanzilli.

  1. Si oui lequel et sur quel cours d’eau ?

        La Fure, la Sorgue et le Rhône.

  1. Es-tu engagé dans le monde associatif de la pêche ?

       

        Je l‘ai eu été pendant deux années. Quand j’ai vu que mon caractère devenait mauvais en voyant le comportement des gens qui ne s’investissaient pas, j’ai tout arrêté. Après tous ces gens, malgré leurs prélèvements respectaient le règlement.

  1. Si demain tu devais mettre un terme à la pêche, que ferais-tu à la place ?

        Par chance j’ai une deuxième passion qui me tiens à cœur et qui est la récolte des champignons. Donc pour le coup l’idée est déjà trouvée, mais je suis encore loin d’arrêter la pêche.

  1. Si tu ne pêchais pas, quel serait ton loisir ?

        Les champignons, les randonnées.

  1. No-kill ou prélèvement raisonné ?

        Prélèvement raisonné pour ne pas tomber dans l’extrémisme. Pour moi l’extrémisme quel qui soit n’est jamais bon.

  1. Ton regard sur le sujet ?

        Je respecte tout le monde à partir du moment où le règlement est respecté.

  1. Pour toi est ce que tous les parcours no-kill en France déjà existant et ceux futures devraient être ouverts à tous les modes de pêche (en respectant bien entendu certaines règles) ?

        Complètement oui. Discriminé une technique n’est pas digne de respect. La pêche reste de la pêche bien évidemment à partir du moment où nos partenaires sont traités dans le plus grand des respects. Dire qu’un pêcheur aux appâts naturels, fait plus de mal qu’un moucheur me met hors de moi. Pour pratiquer la pêche avec des amis et ils sont nombreux, l’hameçon est toujours piqué en bord de gueule, aux appâts naturels ou mouche ou nymphes. Les leurres avec deux « triplards » en revanche je passe mon tour.       

  1. Quel est ton regard sur la gestion de la pêche en France ?

        Les choses évoluent dans le bon sens (j’espère !!) comme par exemple les fenêtres de capture … À voir avec un peu plus de recul.

  1. Ton avis sur le monde associatif qui gère la pêche dans l’hexagone ?

        On entend et vois du bon et du moins bon. Perso ça me va et si je ne suis pas content alors je verrais pour rejoindre à nouveau une association.

  1. Que penses-tu de l’entente halieutique qui permet aux pêcheurs de pêcher presque de partout en France ?

        C’est relativement plaisant effectivement. Il y a toujours des récalcitrants au système qui font que parfois on pense être en règles alors que pas du tout.

  1. Serrais-tu favorable à une future carte de pêche nationale ?

        Oui, oui, bien évidemment

  1. Comment vois-tu la pêche dans l’avenir ?

        Mal … très mal d’où le fait inconsciemment que je m’égard dans diverses techniques et surtout que je traque de nombreuses espèces de poissons. Si une était menacée,  je me tournerais plus facilement vers une autre si bien entendu nous devions subir un tel acte malgré notre bonne volonté.

  1. Au vu des conditions climatiques de plus en plus compliquées, au vu du réchauffement climatique impactant les cours d'eau, quel est ton regard de pêcheur et amoureux de la nature ?

        Par chance cette année nous avons de l’eau, beaucoup d’eau, être au mois d’août et voir des cours d’eaux être autant en eau, n’est que bonheur pour nos partenaires de jeu. Aucune pêche électrique de sauvetage encore c’est de bon augure pour la suite….

Merci à toi d’avoir pris le temps de répondre à ces quelques questions. Et surtout merci à tous mes lecteurs.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article