Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par truitepassion.fr

Amis & Amies pêcheurs, venez avec moi découvrir "JP" dans l'interview du pêcheur numéro 44 (octobre 2021). Ce pêcheur atypique, vivant et pêchant dans le Loire et à l'occasion dans d'autres départements, n'a pas que la pêche en passion, il a aussi celle des champignons. En fait, il ressemble à bon nombre d'entre nous, aimant la pêche, la cueillette des champignons dans les bois et les grands espaces où il fait bon de se retrouver pour s'y ressourcer. 

A votre tour de découvrir ses pensées et ses propos sur cette passion commune qui est la pêche.

Bonne lecture et à bientôt.

 

L'interview du pêcheur (N44).
  1. Nom & prénom ?

        Chazalet Jean-Pierre mais tout le monde m'appelle «JP » bien sûr.

  1. Age ?

        51 ans.

  1. Profession ?

        Employé Municipal, gardien d’un complexe sportif.

  1. Quel est le département où tu résides ?

        La Loire (42).

  1. Depuis combien de temps pratiques-tu la pêche ?

        Une quarantaine d’années.

  1. D’où te vient cette passion ?

        La pêche de la friture avec copains et pères, lors des vacances d’été en Haute-Loire.

  1. A quel âge as-tu pêché pour la première fois ?

        Dix ans environ.

  1. Quelle est ta pêche de prédilection ?

        La pêche de la truite en rivière.

  1. Quelle est ta technique de prédilection

        La pêche aux appâts naturels.

  1. Quel est ton appât ou leurre favori ? 

        Le petit vers de terreau

  1. Lors de tes parties de pêches, pour le transport de tes appâts, qu’utilises-tu ? (Sac à appât, boite plastique, boite en bois ou autre)

        Sac à appât pour les vers, boite à mouche naturelles et boite plastique pour les porte-bois.

  1.  Pratiques-tu une autre technique de pêche ?

        Non

  1. Lors de tes sorties préfères tu pêcher seul ou à     plusieurs ?

        L’acte de pêche en lui-même est une activité solitaire pour moi. Le plaisir des sorties en groupe réside dans les échanges lors du trajet et des moments hors-pêche.

  1. Quel est ta vision du pêcheur de truite ?

        Le bonheur dans la pêche ne se résume pas seulement au fait d’attraper le poisson. C’est aussi la chance de découvrir de merveilleux endroits naturels, l’occasion de rencontres enrichissantes.

  1. Nous sommes à l’heure de la pêche en nymphe au Toc, pratiques-tu cette technique dérivée de la pêche au Toc ?

        Même si je ne suis pas naturellement attiré par cette technique, j’essaie depuis cette année de m’y mettre. Encore trop peu et seul, les résultats sont plus que médiocres.

  1. Montes-tu tes nymphes ou préfères-tu les acheter ?

        Pour démarrer quelques achats s’imposent, on verra à l’avenir pour le montage.

  1. Quel type de cours d’eau à ta préférence ?

        Les rivières de taille moyenne sont celles où je me sens le plus à l’aise.

  1. Pourquoi cette préférence ?

        La lecture des coups me semble moins difficile qu’en grande rivière où je suis un peu perdu. Cela permet aussi d’éviter  les lieux encombrés propres aux ruisseaux de taille modeste.

  1. S'il y avait une rivière, la rivière de ton cœur laquelle serait-elle ? (Un nom et un profil)

        J’ai vraiment eu un coup de cœur pour le Bastan au Pays Basque. Cette rivière prend sa source en Espagne, dans une magnifique vallée elle alterne courants et fosses aux eaux limpides jusqu’à Bidarray

  1. Le où les départements où tu pêches ?

        Haute-Loire et Loire principalement. Quelques excursions en Isère, Savoie et Puy de Dôme. Vacances ou longs week-end sont l’occasion de découvrir d’autres lieux.

  1. Pêches-tu plus en semaines ou plus le week-end ?

        Le week-end le plus souvent même si un coup du soir aux beaux jours est fort agréable.

  1. Ta préférence va plus à une pêche matinale, ou une pêche d’après-midi ?

        Plutôt du matin jusqu’à la pause repas. La remise en route ensuite est souvent laborieuse.

  1. Durant la saison de pêche, quel mois à ta préférence et pourquoi ?

        Mars et Avril. Ce ne sont certes pas les meilleurs mois, mais c’est avant tout le plaisir de remettre le nez dehors et d’apprécier le redémarrage de la nature.

  1. Tant que le plaisir de prendre du poisson est là tout va, ou recherches-tu en priorité la prise des gros poissons ?

        Mon plaisir réside plus dans la difficulté liée à la réussite de la prise que dans la taille de celle-ci.

  1. Quel matériel utilises-tu pour la technique que tu pratiques ?

        Canne Native ou HR, moulinet Daiwa ou Pflueger.

  1. Une canne et moulinet que tu voudrais posséder ?

        Je suis heureux avec ce que je possède.

  1.  Fil intérieur ou anglaise ?

        Canne Anglaise.

  1. Moulinet tambour tournant, spinning ou semi-automatique ?

        Moulinet spinning.

  1. Sempé, Delacoste, Daiwa, Garbolino, Hearty Rise, Pezon & Michel, Mitchell, Native et autre où va ta préférence ?

        L’acquisition de mes cannes est liée à une opportunité et un essai pour la Native. Il faudrait pouvoir tout tester pour parler de préférence.

  1. Es-tu le possesseur d’une canne artisanale ?

        Non

  1.  Fil & bas de ligne quel marque utilises-Tu ?

        Fil et bas de ligne Aliexpress qui me donne satisfaction.

​​​​​​​

  1. Pour ton bas de ligne quel type de fil utilise-tu (nylon classique, fluoro) et pourquoi ?

        J’utilise les 2, un peu à l’intuition.

  1. Peux-tu décrire aux lecteurs la composition de ta ligne de basse suivant les saisons (fil, plombs, hameçons etc.) ?

        Corps de ligne en 12 ou 14/100; bas de ligne en 8 ou 10/100. Pas d’émerillon. Hameçon Gamakatsu n°10 pour le ver, 16 pour le porte-bois et 20 pour la mouche nat. Généralement 5 plombs de taille différente (8/7/6/5/4 ça me plait bien).

  1. Épuisette ou non lors de tes parties de pêche ?

        Systématiquement, ça protège le poisson.

  1. Cuissardes ou waders ?

        Waders ou pantalon respirant avec chaussures.

  1. Pratiques-tu la pêche avec hameçons sans ardillons ?

        Avec le temps j’ai pris l’habitude d’écraser systématiquement l’ardillon.

  1. Ton regard sur le sujet ?

        Personnellement je n’ai pas l’impression de décrocher plus de poissons, il suffit de garder la ligne suffisamment tendue. La libération du poisson est plus facile.

  1. Quel budget par saison consacres-tu à la pêche ?

        C’est variable suivant les besoins et les coups de cœur. 300€ par an me semble une bonne moyenne.

  1. Es-tu de ceux qui pensent, qu’il faut mettre beaucoup d’argent dans le matériel de pêche, pour bien pêcher ?

        Il faut une certaine qualité de matériel pour le confort de pêche. Cela ne garantit pas le résultat, mais ça y contribue.  Les achats suivants sont plus liés à des coups de cœur, à l’envie de modèles uniques.

  1. Un souvenir de pêche en quelques mots ?

        Le meilleur souvenir c’est toujours celui de la dernière sortie que l’on a faite. Plus généralement la densité et l’activité permanente des truites des ruisseaux alpins.

  1. Un livre sur la pêche qui serait ton livre de chevet ?

        Rien en particulier

  1. Un pêcheur vivant où disparu avec qui tu aurais aimé partager un moment de pêche ?

        Je passe d’excellents moments avec quelques pêcheurs et ça suffit amplement à mon plaisir. L’opportunité d'une rencontre quelle qu'elle soit est toujours enrichissante.

  1. La pêche est pour toi une passion où un simple loisir ?

        Un loisir au même titre que la cueillette des champignons ou bien une bonne ballade avec mes chiens.

  1. La personne qui partage ta vie (il ou elle) elle en pense quoi de ta passion pour la pêche ?

        J’ai la chance de pouvoir pêcher quand j’en ai l’envie et le temps, ma femme sait que c’est une source de bien-être pour moi.

  1. Ton regard sur les femmes et la pêche ?

        Des pêcheurs que je connais, il me semble que leurs épouses sont comme la mienne. Dans la mesure où cette passion ne dévore pas tout le reste, c’est plutôt sain. Je ne connais pas de femme qui pêche, difficile de donner un  avis sur ce sujet.

  1.  (Question Joker) Si tu devais partir sur une île déserte, qu’emporterais-tu avec toi ?  Ta Femme ? Ton chien ? Ton matériel de pêche ?

        Une triplette de boules de pétanque, c’est le meilleur moyen de nouer un contact si quelqu’un apparaissait !!!

  1. Le jour où tu prendras ta retraite, si tu pouvais choisir de partir vers un autre département (le choix d’un pêcheur), quel serait ce dernier ?

        Cela est déjà acté, ce sera pour la Haute-Loire, pas uniquement pour raison de pêche.

  1. Si tu pouvais donner un conseil, voire plusieurs à un jeune débutant que pourrais-tu lui dire ?

  Ecoute les vieux et respecte la nature, remercie-la à chaque instant pour tout ce qu’elle t’offre.

  1. Si tu devais pêcher dans un pays étranger où irais-tu et pourquoi ?

        Trop de lieux à voir en France pour avoir des envies d’ailleurs

  1. As-tu déjà eu l’occasion d’employer les services d’un guide de pêche ?

        Non

  1. Si non comptes-tu le faire un jour ?

        À priori non.

  1. Es-tu engagé dans le monde associatif de la pêche ?

        J'ai été engagé dans le monde associatif mais pas de la pêche.

  1. Si non prévois-tu de le faire ?

        Lorsque j'aurai plus de temps libre pourquoi pas. Je ne conçois pas le bénévolat comme une activité à la carte, ça demande du temps et de l'énergie.

  1. Si demain tu devais mettre un terme à la pêche, que ferais-tu à la place ?

        Il me resterait bien les champignons, les promenades, la lecture, la pétanque et les copains, mais ça serait quand même un sacré coup dur physique et moral.

  1. No-kill ou prélèvement raisonné ?

        No-kil

  1. Ton regard sur le sujet ?

        Au fil du temps j'ai naturellement pris l'habitude de relâcher la totalité de mes prises, mon appareil photo est mon panier. Je comprends néanmoins les personnes qui prélèvent raisonnablement sur les parcours où c'est l'objectif et où la densité est élevée. Par contre je n'accepte pas que l'on considère la carte de pêche uniquement comme un droit au quota systématique.

  1. Pour toi est ce que tous les parcours no-kill en France déjà existant et ceux futures devraient être ouverts à tous les modes de pêche (en respectant bien entendu certaines règles) ?

        C'est un sujet brûlant. Certaines techniques sont interdites sur certains parcours, les préjugés sont parfois tenaces. Je ne pense pas qu'une technique soit plus destructrice qu'une autre si elle est maîtrisée.

Par contre je ne comprends pas pourquoi certaines techniques sont interdites sur des parcours (pas no-kil) où le poisson est massivement déversé afin d'être prélevé.

  1. Quel est ton regard sur la gestion de la pêche en France ?

        Je me dis parfois que l'on pense plus au poisson qu'à son environnement.

  1. Ton avis sur le monde associatif qui gère la pêche dans l’hexagone ?

        N'étant pas impliqué et n'ayant pas les connaissances nécessaires je ne peux pas porter de jugement. Il faut féliciter toutes les personnes, notamment les bénévoles, qui participent à la vie de la pêche.

  1. Que penses-tu de l’entente halieutique qui permet aux pêcheurs de pêcher presque de partout en France ?

        C'est une unique occasion, à moindre frais, de découvrir de nouvelles destinations.

  1. Serrais-tu favorable à une future carte de pêche nationale ?

        Bien sûr, mais c'est probablement illusoire. Je comprends parfaitement certains départements qui possèdent de magnifiques parcours et souhaitent garder leur indépendance.

  1. Comment vois-tu la pêche dans l’avenir ?

        Quand on voit les pêches que l'on a parfois la chance de faire, je me dis que tout n'est pas sombre. Si chacun cherche, même modestement, à préserver ce que l'on possède, on peut raisonnablement espérer de belles années.

  1. Au vu des conditions climatiques de plus en plus compliquées, au vu du réchauffement climatique impactant les cours d'eau, quel est ton regard de pêcheur et amoureux de la nature ?

        Les grands écarts climatiques vont devenir monnaie courante. La nature et l'homme vont devoir s'adapter. Il faudra avoir la réussite d'être au bon endroit, au bon moment, pour profiter pleinement de ce qui nous est offert.

Merci à toi d’avoir pris le temps de répondre à ces quelques questions. Et surtout merci à tous mes lecteurs.

Amitiés.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
Ouaaaaaaaaa
????????????????JP
Y cause bien notre JP ????
Répondre
T
Y cause même très bien !!!!!