Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Fermeture

Pages

Publié par truitepassion.fr

Que ce pêcheur a de la chance, de vivre et de pêcher dans "le temple" de la pêche à la truite. Je ne sais pas vous, mais moi dès que l'on me prononce le nom des Pyrénées cela me donne le frisson halieutique qui me descend au travers de la colonne vertébrale......

Pour ce mois de septembre, je vous emmène donc découvrir Laurent Missana des Pyrénées Atlantiques, "quarante ans de pêche au compteur". Je le remercie de s'être livré au jeu des questions, avec des réponses sans fioritures, c'est clair, net et précis comme les eaux des Gaves Pyrénéens, où il a loisirs de faire quelques dérives, afin de leurrer la méfiance des poissons de ces lieux chargés d'histoire. 

Bonne lecture à tous....  

L'interview du pêcheur (N43).
  1. Nom & prénom ?

        MISSANA Laurent

  1. Age ?

        48 ans

  1. Profession ?

        Opérateur Chimie.

  1. Quel est le département où tu résides ?

        Pyrénées-Atlantiques (64).

  1. Depuis combien de temps pratiques-tu la pêche ?

        40 ans.

  1. D’où te vient cette passion ?

        Je dirais un héritage familial. Enfant, on parcourait les chemins de campagne à vélo pour retrouver les lacs proches d’une gravière. Perches, brochets, carpes, tanches, chevesnes, gardons faisaient notre bonheur. La passion pour la pêche à la truite est arrivée bien plus tard.

  1. A quel âge as-tu pêché pour la première fois ?

        Vers huit ans, j’ai démarré par la pêche au coup.

  1. Quelle est ta pêche de prédilection ?

        La pêche à la truite.

  1. Quelle est ta technique de prédilection

      Dérive, aux appâts naturels.

   10. Quel est ton appât ou leurre favori ?

        Vers de berge.

  1. Lors de tes parties de pêches, pour le transport de tes appâts, qu’utilises-tu ? (Sac à appât, boite plastique, boite en bois ou autre)

        Sac à appât, boîte à esches.

  1. Pratiques-tu une autre technique de pêche ?

        Bombette en lac de montagnes, surf casting en mer.

  1. Si oui quels poissons recherches-tu ?

        Truite Fario, Bar et Daurade.

  1. Lors de tes sorties préfères tu pêcher seul ou à plusieurs ?

        Je suis un solitaire mais je me soigne, je partage quelques sorties de temps à autre avec des copains.

  1. Quel est ta vision du pêcheur de truite ?

        Très simple en fait, prendre du bon temps au bord de l’eau en parcourant les différents Gaves de notre belle région. Nous avons la chance de pouvoir pêcher des rivières encore préservées et avec une population de truites sauvages plus qu’honorable.

  1. Nous sommes à l’heure de la pêche en nymphe au Toc, pratiques-tu cette technique dérivée de la pêche au Toc ?

        Oui j’entame la 3ème saison, elle offre une alternative intéressante lorsque les appâts naturels ne fonctionnent pas.

  1. Montes-tu tes nymphes ou préfères-tu les acheter ?

        J’achète les nymphes, des artisans monteurs le font très bien.

  1. Quel type de cours d’eau à ta préférence ?

        Les gaves Pyrénéens ou grandes rivières.

  1. Pourquoi cette préférence ?

        La présence de beaux sujets en plus grand nombre.

  1. S'il y avait une rivière, la rivière de ton cœur laquelle serait-elle ? (Un nom et un profil)

        Le Gave d’Ossau dans le bois du Bager, la petite Amazonie comme on la surnomme ici offre une biodiversité incomparable.

  1. Le où les départements où tu pêches ?

        Hautes -Pyrénées 65 et haute Garonne 31.

  1. Pêches-tu plus en semaines ou plus le week-end ?

        Plutôt en semaine.

  1. Ta préférence va plus à une pêche matinale, ou une pêche d’après-midi ?

        Pêche matinale qui se prolonge en général jusqu’à 15h00.

  1. Durant la saison de pêche, quel mois à ta préférence et pourquoi ?

        Les mois de Mai et Juin ont ma préférence, les niveaux ainsi que l’activité des truites sont plus favorables à de bons résultats.

  1. Tant que le plaisir de prendre du poisson est là tout va, ou recherches-tu en priorité la prise des gros poissons ?

        Je ne recherche pas les gros poissons en priorité, mais chercher à comprendre ce qui va provoquer les touches. Evidemment toucher un beau poisson maillé à 40 cm est déjà une belle satisfaction.

  1. Quel matériel utilises-tu pour la technique que tu pratiques ?

        Cannes de type anglaise en 3.90 et moulinet à tambour fixe pour les grandes rivières.

  1. Une canne et moulinet que tu voudrais posséder ?

        J’ai un faible pour les cannes artisanales de Christophe Pacalet… L’acquisition d’une Hexagone se fera prochainement…

  1. Fil intérieur ou anglaise ?

        Anglaise

  1. Moulinet tambour tournant, spinning ou semi-automatique ?

        Fixe et à tambour tournant.

  1. Sempé, Delacoste, Daiwa, Garbolino, Hearty Rise, Pezon & Michel, Mitchell, Native et autre où va ta préférence ?

        Je possède une ou plusieurs cannes des marques Garbolino, Native de Matt et Lenka et Sempé.

  1. Es-tu le possesseur d’une canne artisanale ?

        La Native

  1. Fil & bas de ligne quel marque utilises-Tu ?

        Color Line de chez Pezon et Michel / Sempé et Stroft pour le bas de ligne.

  1. Pour ton bas de ligne quel type de fil utilise-tu (nylon classique, fluoro) et pourquoi ?

        Nylon classique, jamais utilisé de Fluoro.

  1. Peux-tu décrire aux lecteurs la composition de ta ligne de base suivant les saisons (fil, plombs, hameçons etc.) ?

        Montage classique en fonction des niveaux et de l’appât utilisé. 14/100 en début de saison puis 12/100 à l’étiage. Je n’utilise plus le 10/100 depuis bien longtemps. Concernant la construction de la ligne, cela se rapproche des montages de Pierre Sempé. Les plombs « G Shot » de la maison Garbolino ont ma préférence. Depuis cette saison, j’utilise des hameçons sans ardillon de la marque Native.

  1. Épuisette ou non lors de tes parties de pêche ?

        Indispensable

  1. Cuissardes ou waders ?

        Waders respirant cinq couches.

  1. Pratiques-tu la pêche avec hameçons sans ardillons ?

        Oui

  1. Ton regard sur le sujet ?

        Sans aucun doute moins blessant.

  1. Quel budget par saison consacres-tu à la pêche ?

        Je ne me fixe pas de budget, la passion n’a pas de prix.

  1. Es-tu de ceux qui pensent, qu’il faut mettre beaucoup d’argent dans le matériel de pêche, pour bien pêcher ?

        Bien sûr que non, l’expérience se gagne au bord de l’eau quel que soit son niveau et le matériel utilisé. On trouve des cannes en carbone HM pour une centaine d’euro qui font le job.

  1. Un souvenir de pêche en quelques mots ?

        Justement au Gave d’Ossau dans le bois du Bager, la lutte avec un saumon Atlantique qui a eu le dernier mot !

  1. Un livre sur la pêche qui serait ton livre de chevet ?

        Le guide Arias.

  1. Un pêcheur vivant où disparu avec qui tu aurais aimé partager un moment de pêche ?

        Ils sont trop nombreux pour n’en citer qu’un. Ils sont une véritable source d’inspiration tant ils ont apportés leur lettre de noblesse à cette discipline si exigeante.

  1. La pêche est pour toi une passion où un simple loisir ?

        Une véritable passion.

  1. La personne qui partage ta vie (il ou elle) elle en pense quoi de ta passion pour la pêche ?

        Elle comprend totalement pourquoi je passe du temps au bord de l’eau et de l’intérêt que je porte à cette activité halieutique.

  1. Ton regard sur les femmes et la pêche ?

        Faudrait que j’en croise au bord de l’eau un peu plus souvent (lol), justement pour leur demander si elles ont la même vision de la pêche que nous les hommes ! Je trouve cette question un peu machiste (lol).

  1. (Question Joker) Si tu devais partir sur une île déserte, qu’emporterais-tu avec toi ?  Ta Femme ? Ton chien ? Ton matériel de pêche ?

        Je tape en touche au cas où ma compagne lirait cette interview (lol)

  1. Le jour où tu prendrais ta retraire, si tu pouvais choisir de partir vers un autre département (le choix d’un pêcheur), quel serait ce dernier ?

        Je ne changerai pour rien au monde de région ! Je le répète souvent c’est le rêve pour la pratique de la pêche à la truite ici.

  1. Si tu pouvais donner un conseil, voire plusieurs à un jeune débutant que pourrais-tu lui dire ?

Prendre du plaisir avant tout au bord de l’eau, respecter l’environnement, relâcher ses rêves halieutiques et vivre pleinement sa passion.

  1. Si tu devais pêcher dans un pays étranger où irais-tu et pourquoi ?

        L'Irlande un rêve de gosse pour la pêche à la truite bien sûr et déguster de bonnes bières dans les pubs.

  1. As-tu déjà eu l’occasion d’employer les services d’un guide de pêche ?

        Oui à deux reprises.

  1. Si oui lequel et sur quel cours d’eau ?

        Lionel ARMAND guide basé à Oloron Sainte Marie et sur les Gaves Béarnais.

  1. Es-tu engagé dans le monde associatif de la pêche ?

        Oui avec l’association “Les Fous de Toc”

  1. Si demain tu devais mettre un terme à la pêche, que ferais-tu à la place ?

        Impensable tellement cela contribue à mon équilibre au quotidien.

  1. Si tu ne pêchais pas, quel serait ton loisir ?

        J'ai d’autres loisirs un peu plus physiques je dirais.

  1. No-kill ou prélèvement raisonné ?

        Prélèvement raisonné

  1. Ton regard sur le sujet ?

        Je prélève 5 poissons maximum par an. Le no kill ne règle en rien les problèmes que rencontrent nos rivières. Attention,  je ne suis pas en train de dire qu’il faille supprimer les secteurs où sont mis en place le « catch and release ».

  1. Pour toi est ce que tous les parcours no-kill en France déjà existant et ceux futures devraient être ouverts à tous les modes de pêche (en respectant bien entendu certaines règles) ?

        Un sujet qui divise bien souvent les pêcheurs au toc et les chapeaux à plumes ! D’un point de vue personnel, tous les modes de pêche devraient y trouver leur place à partir du moment que cela soit encadré et respectueux des poissons.

  1. Quel est ton regard sur la gestion de la pêche en France?

      La gestion patrimoniale est en vogue en opérant directement sur la restauration des milieux mais ne peut s’appliquer sur tous les cours d’eau. Les résultats ne sont pas les mêmes d’une région à une autre et des problèmes rencontrés (effondrement des populations de truite, pollutions, aléas climatiques, pression de pêche).

  1. Ton avis sur le monde associatif qui gère la pêche dans l’hexagone ?

 Pas assez de moyens financiers pour avoir des résultats durables dans le temps, ils font ce qu’ils peuvent ! Mais nombreux sont les bénévoles qui font un travail remarquable sur nos cours d’eaux.

  1. Que penses-tu de l’entente halieutique qui permet aux pêcheurs de pêcher presque de partout en France ?

        Cela permet de connaître d’autres régions et des rivières emblématiques.

  1. Serrais-tu favorable à une future carte de pêche nationale ?

        Pourquoi pas !

  1. Comment vois-tu la pêche dans l’avenir ?

        Amoureux des grands espaces et de la nature, je suis sensible à l’environnement de nos terrains de jeux. J’aimerai porter un regard de pêcheur plus optimiste mais le constat aujourd’hui est que nos rivières souffrent pour diverses raisons. Les changements climatiques, les pollutions à répétition, les centrales hydroélectriques et les vidanges sauvages (merci EDF) impactent fortement la population de truites. Je ne pense pas que le No-kill résoudra tous les problèmes, la pression de pêche est importante sur certaines rivières. La prise de conscience est bien là et doit faire évoluer nos comportements notamment à l’égard du prélèvement plus raisonnable de nos belles mouchetées.

  1. Au vu des conditions climatiques de plus en plus compliquées, au vu du réchauffement climatique impactant les cours d'eau, quel est ton regard de pêcheur et amoureux de la nature ?

        Difficile d’être optimiste quand on voit l’état de certains cours d’eau. Le manque de neige au printemps et des étiages de plus en plus sévères en début de saison ont changé certaines donnes. À nous de nous adapter. Le pêcheur est la sentinelle de nos cours d’eau et le premier lanceur d’alerte en cas de pollution.

Merci à toi d’avoir pris le temps de répondre à ces quelques questions. Et surtout merci à tous mes lecteurs.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Jean 09/09/2021 19:53

Un Régal !!!

truitepassion.fr 19/09/2021 17:58

Bonsoir Jean, merci pour lui.
@+