Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Fermeture

Pages

Publié par truitepassion.fr

Jour de pêche à Saint Christol (par Jean-Denis).

02 Novembre 2020, 11h20.

Messenger.

Message de Virgil:

« Je vous propose donc dès à présent de lancer l’organisation d’un regroupement sur le pont de l’ascension 2021, soit du 13 au 16 mai 2021, comme au bon vieux temps de l’association « Le Monde de la Truite » ». La date étant trouvée il restait à choisir le lieu et ce fut la Lozère entre Mende et Sainte Enimie. Et en plus Virgil se proposait pour rechercher un hébergement. Les réactions des anciens ne se sont pas fait attendre et rapidement une dizaine d’entre nous s’est prononcée pour le Lot, le Tarn. Virgil s’est attelé à la lourde tâche de trouver un gîte ouvert à cette période et surtout libre. Pas si simple que ça.

D’abord après l’enthousiasme, la dure réalité s’est imposée. Qui avait déjà réservé cette période en famille, qui était de garde à son travail, qui ... Mais vaille que vaille nous fûmes huit à nous décider rapidement et à maintenir notre choix. Puis un autre comparse nous a rejoints en cours de séjour. Nous nous sommes retrouvés au gite « Lou Cadenou » à Saint Rome de Dolan, non loin des Vignes.

Pas de chance, la météo qui était plutôt clémente quelques jours auparavant a soudainement viré. Quand nous sommes arrivés les rivières étaient chocolat pour la plupart et les niveaux maximum. Malgré cela nous avons toujours trouvé un coin où poser notre ligne.

Jour de pêche à Saint Christol (par Jean-Denis).

Enfin le ciel s’éclaircissait.

 

Et ce jour-là nous étions allés pêcher le Tarn à Castelbouc, en amont de Prades. La rivière était belle, les courants bien marqués et les postes nombreux. Le soleil aussi était de la partie. Avant de monter ma canne je m’étais assis, le dos appuyé conte un rocher et je me réchauffais en observant les différents remous. Pas ou peu de mouvements de truites malgré quelques insectes au ras de l’eau.

            « Elles sont pas dehors »

            Surpris je me retournai et aperçus un vieil homme. Il avait la tête droite, le front bombé mal dissimulé par une casquette dont la visière avait beaucoup souffert. La moustache blanchie par le temps, un vieux pantalon de velours côtelé, les reins ceints d’un large turban en flanelle à peine caché par sa chemise à carreaux, le tout recouvert par une veste d’un vieux bleu de travail lui donnait quand même un je ne sais quoi de noble. Peut-être ce port altier qui le faisait paraître plus grand.

Jour de pêche à Saint Christol (par Jean-Denis).
Jour de pêche à Saint Christol (par Jean-Denis).

« Je vous ai fait peur, me dit-il ?

- Peur non mais vous m’avez surpris. Je contemplais la rivière à la recherche de quelques indices.

- Et vous en avez vu ?

- Pas beaucoup mais il y a quelques remous et il me semble quelques caves qui doivent dissimuler de beaux poissons.

- Et vous en attrapez beaucoup ?

 - Beaucoup est un bien grand mot, lui répondis-je un sourire aux lèvres. De nos jours on pêche pour le plaisir et j’ai pour habitude de relâcher mes prises.

- Ca me rappelle quelqu’un que j’ai peu connu mais qui avait la passion de la pêche. La pêche à la mouche. Il venait de Millau en vélo. Séverac qu’il s’appelait, un sacré pêcheur. S’il les avait gardées il en aurait pas fallu beaucoup des comme lui pour vider une rivière. Il est mort à la grande guerre, une sale blessure. Dommage, j’aurais bien aimé mieux le connaître et pêcher avec lui.

- Séverac ???... C’est drôle ce que vous dites. »

Il ne répondit rien, il regardait le Tarn et il m’a semblé qu’une larme roulait sur sa joue.

« Essayez là-bas, vers le gros rocher. Il y en a souvent une belle. »

Il me montrait un gros bloc qui partageait la rivière en deux parties avec le moignon de son index droit.

« Bonne pêche, me dit-il soudain. La prochaine fois que vous verrez Flapy, donnez-lui le bonjour de ma part. »

Interloqué qu’il connaisse cette histoire, je n’eus pas le temps de lui demander son nom qu’il était déjà parti. Tout abasourdi, je montai enfin ma canne quand je fus rejoins par mes compères.

« Alors tu fais la sieste me dit Loïc.              

- Heu!!!!! Non. Au fait, vous avez croisé l’ancien qui remontait le chemin ?

            - L’ancien ???? Quel ancien ??? Arrête Jidé, le soleil t’a tapé sur le ciboulot. Y’avait personne. »

            Je me tus.

      Avais-je rêvé ? Et puis, tout me revint. Séverac, l’index amputé, Castelbouc ... c’était « la truite de Saint Christol » de Raoul Dhombres. Une bien belle histoire de pêcheurs et de gens de la campagne.

            Tout était là, pour bien commencer cette partie de pêche.

Texte & Photos : Jean-Denis Pouget

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article