Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par truitepassion.fr

Mars

La dernière nuit sera courte et remplie de rêve et de pensées folles, le levé se fera bien avant la sonnerie du réveil. Le petit déjeuner ne sera pas pris avec madame, mais en solitaire, seulement accompagnait comme pratiquement chaque matin, d'une tasse de café et de quelques tartines de pain recouvertes de beurre et de confiture.

Le casse-croute de midi va trouver sa place dans la glacière, les appâts seront eux aussi sortis du réfrigérateur et regagneront avec la glacière leur place dans le coffre de la voiture. La veille cette dernière aura vu arriver dans le coffre, les cannes à pêche, le waders, le gilet, la table et la ou les chaises de camping, enfin l'essentiel du pêcheur de truite digne de ce nom !!!

Un peu de gel se sera posé sur les vitres de la voiture, la nuit sera encore belle avec son ciel lumineux et parsemé d'étoiles, la lune sera dans sa phase de renouvellement.

Sur le long trajet qui nous mènera, dans les vallées perdues, mille et une pensées, nous envahirons. Sans doute que dans la pénombre de cette fin de nuit de mars, nous aurons l'occasion de croiser la route d'un chevreuil, d'une biche ou d'un renard…. Nous imaginerons tous, ces vallées aux sommets enneigés, ses eaux un peu folle de mars et la sinueuse rivière qui se perd au milieu des près et des bosquets de chênes, de châtaigniers ou de sapins.

 

La nuit se finira, le jour commencera et les gestes immuables de mars reprendront comme à chaque début de saison de pêche.

L'habit du « fameux pêcheur de truites » sera à nouveau revêtu, dans la froideur de la pénombre. Certes les mains seront froides et il faudra bien se couvrir, car même si la météo est annoncée, plus ou moins clémente * pour ce jour d'ouverture, l'hiver n'aura pas complètement tiré sa révérence.

Le chemin sera plus ou moins long et sans doute tortueux pour regagner la rivière ou bien le ruisseau, nos sens seront aux aguets et notre esprit sera basé sur la solitude de ce moment que nous attendons tous, depuis septembre dernier....

Une fois au bord de l'eau, la canne mise en service, l'appât sur l'hameçon, la cuillère prête à tourner dans les courants et la nymphe prête à leurrer la truite, le premier lancé sera sans doute imparfait et la première dérive tremblotante et incomplète, mais nul doute que les automatismes acquits depuis des années de pratique reviendront très vite.

La première truite viendra nous dire « bonjour » et peut-être que d'autres l'imiteront….

Quoi qu'il en soit, où que vous soyez et quoi que vous pêchiez comme cours d'eau, n'oubliez pas de vous enivrer des senteurs de la nature de mars, de vous sublimer des montagnes aux sommets enneigés et de vous régaler de la beauté du cours d'eau que vous avez choisi d'arpenter canne à la main, pour ce premier jour de pêche de l'année.

 

Soyez heureux d'être là !! Constater le bonheur que cet acte peut vous apporter et finalement qu'importe la prise ou non de poisson, en cette journée spéciale pour les aficionados de la truite et de ses pêches, le bonheur et sans doute ailleurs !!

Je vous souhaite à tous de vivre une très belle ouverture 2021, des moments de rêves et de grâces au bord de l'eau, avec quelques diablesses des eaux vives à la robe merveilleuse au bout de la ligne….

Je vous souhaite également une excellente saison de pêche, avec de grands et bons moments de convivialités, de rencontres et de mémorables instants ou la prise d'un joli poisson vous fera sans doute monter l'adrénaline dans les veines !!

A très vite.

*Cela allait dans le sens du texte, bien entendu, la météo reste à vérifier pour le jour J suivant les régions.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article