Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Fermeture

Pages

Publié par truitepassion.fr

C’est la rentrée halieutique et donc pour cette rentrée, j’ai une simple question à te poser : «  Que représente pour toi le jour de l’ouverture de la pêche de la truite? » 

La philo du pêcheur.

L'ouverture de la saison reste pour tout pêcheur de truite, un évènement important, "inratable", voir vital, pour certains.

On pourrait l'apparenter à l'ouverture des soldes pour les inconditionnelles du shopping. Ce n'est pas de la misogynie de ma part, mais plutôt un clin d'œil à nos épouses qui supportent notre passion toute l'année.

Jusqu'en 2015, je ne dérogeais pas à cette règle même si je pêchais un peu le carnassier pendant l'hiver.

Le mois de mars était pour moi le début de la saison de pêche. Dès que je connaissais la date de l'ouverture je posais une semaine de congé. Pourtant, ce n'est pas le mois où les truites sont les plus actives mais c'est une coupure que j'appréciais, car je travaillais dans un bureau confiné toute l'année.

Courant janvier et février je parcourais les catalogues de jouets style Sempé, Hearty Rise, Daiwa, Skaw, etc. Je ne manquais pas alors de rendre visite à mon détaillant local.

Puis arrivait la première semaine du mois bénit où, chaque soir, j'envahissais le salon avec le matériel de pêche. J'ai souvent acheté un nouveau fil, des hameçons d'une dernière génération et parfois une nouvelle canne à laquelle il fallait associer le meilleur moulinet !!

Enfin la veille du grand jour, le cerveau bouillonnait de questions:

 As-tu bien rempli le gilet ?

D'ailleurs, quel gilet ?

Quelle canne ?

Quels hameçons ?

Quels appâts ?

Mince je ne suis pas prêt !!!!

Et mon casse-croute ?

Voilà les préparatifs finissaient par une nuit blanche et un départ aux aurores avec une température qui ne dépassait, rarement les 5 degrés.

Autrefois, je ne concevais pas une ouverture sans prise de poisson, c'était même l'objectif principal, je devais faire mieux que la saison précédente.

Ce temps-là est bien fini pour moi.

Depuis 2016, je me suis investi dans une AAPPMA et je suis aujourd'hui, garde pêche particulier, j'ai par ailleurs eu la chance de croiser quelques grands noms de la pêche et mes attentes ne sont plus les mêmes.

Le jour de l'ouverture est donc devenu une journée de rencontre au bord de l'eau et croyez-moi cela a changé totalement ma vision de la pêche. Je passe cette journée le plus souvent avec quelques amis, eux pêchent de leur côté et moi je contrôle les cartes et les agissements des pêcheurs.

Il faut faire preuve de diplomatie et profiter de ce moment pour faire beaucoup de pédagogie. C'est aussi pour beaucoup de pêcheurs le moyen de faire connaitre leurs envies, mais aussi leurs mécontentements.

Vers midi je retrouve mes amis pour un casse-croute bien mérité et nous parlons ...... de pêche bien sûr.

A l'avenir j'aimerais faire des ouvertures ailleurs que dans ma région. Les Pyrénées et les Alpes me tentent beaucoup et l'Auvergne reste ma région préférée.

Et pourquoi pas à l'étranger ?

Halieutiquement,

MARCO jamais capot !!! 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article