Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ouverture

Pages

Publié par truitepassion.fr

Je vous propose, pour l'édition 36 de l'interview du pêcheur un rendez-vous avec cet épicurien de la pêche, ce touche à tout, qui s'offre même le luxe de monter quelques blanks de cannes pour ses propres besoins et la passion qu'il a pour la pêche.

Je vous emmène, dans le département du Calvados où Nicolas œuvre avec passion entre pêche aux appâts naturels et pêche à la mouche pour la traque de dame Fario et pêche à la verticale pour le Sandre.

Merci à lui de s'être livré sans retenue et avec une grande passion dans l'âme. Je vous laisse à ses côtés vous livrer ses états d'âmes de pêcheur du sud, parti habité dans le nord !!

L'interview du pêcheur (N36).

1 Nom & prénom ?

     Arnal Nicolas

2 Age ?

   34 ans

3 Profession ?

   Electrotechnicien

4 Quel est le département où tu résides ?

    Calvados

5 Depuis combien de temps pratiques-tu la pêche ?

     20 ans

6 D’où te vient cette passion ?

   De mon grand-père

7 A quel âge as-tu pêché pour la première fois ?

    5 ans                                                                                                      

8 Quelle est ta pêche de prédilection ?

 

   La pêche des salmonidés

9 Quelle est ta technique de prédilection ?

    La pêche au toc

10 Quel est ton appât ou leurre favori ?

      Le vers de terreau

11 Lors de tes parties de pêches, pour le transport de tes appâts, qu’utilises-tu ? (sac à appât, boite plastique, boite en bois ou autre)

      Boite plastique

 12 Pratiques-tu une autre technique de pêche ?

      Oui, je pratique également la pêche à la mouche et la verticale.

13 Si oui quels poissons recherches-tu ?

     A la mouche toujours les salmonidés et en verticale le sandre.

14 Lors de tes sorties préfères tu pêcher seul ou à plusieurs ?

      En général je préfère seul mais à deux c’est mieux.

15 Quel est ta vision du pêcheur de truite ?

     Pour moi la pêche de la truite et une pêche très technique et fine ou il faut sans cesse se remettre en question vis-à-vis de ces approches et des conditions climatiques. Ce poisson noble mérite d'être respecté, au vu de sa fragilité.

16 Nous sommes à l’heure de la pêche en  nymphe au TOC, pratiques-tu cette technique dérivée de la pêche au TOC ?

    Non, je pratique exclusivement le toc en dérive naturelle aux appâts naturels.

17 Montes-tu tes nymphes ou préfères tu les acheter ?

      Je monte mes mouches (nymphes et sèches) moi-même.

18 Quel type de cours d’eau à ta préférence ?

      Les ruisseaux ou moyennes rivières.

19 Pourquoi cette préférence ? 

      Plus facile à prospecter et les postes sont plus marqués.

20 S'il y avait une rivière, la rivière de ton cœur laquelle serait-elle ? (un nom et un profil)

     Je n'ai pas vraiment de coup de cœur.

21 Le ou les départements ou tu pêches ?

     Hérault, Calvados, Gard, Pyrénées orientale, Aveyron.

22 Pêches-tu plus en semaines où plus le  week-end ?

     Le week-end

23 Ta préférence va plus à une pêche matinale, où une pêche d’après-midi ?

      Une pêche à la journée en règle générale.

24 Durant la saison de pêche, quel mois à ta préférence et pourquoi ?

     Mai/juin

25 Tant que le plaisir de prendre du poisson est là tout va, ou recherches-tu en priorité la prise des gros poissons ?

     Pour moi la quantité, prime avant la qualité.

26 Quel matériel utilises-tu pour la technique que tu pratiques ?

       Une canne trois brins, de 3m90, de chez Garbolino.

27 Fil & bas de ligne quel marque utilises-Tu ?

    Décathlon

28 Pour ton bas de ligne quel type de fil utilise-tu (nylon classique, fluoro) et pourquoi ?

     Nylon classique 10 et 12/100, je n' ai jamais essayé le fluoro étant donner que j ai de bon résultat avec ce dernier.

29 Peux-tu décrire aux lecteurs la composition de ta ligne de basse suivant les saisons (fil, plombs, hameçons etc..) ?

       Cette question est délicate, étant donné que les cours d’eau sont différents les un des autres et que les débits changent suivant les saisons. En règle générale  pour le début de saison, j'opte pour une plombée assez conséquente vu les débits d’eau et privilégier des dérivés lentes car le poisson ne ce déplace pas beaucoup dans les veines d’eau pour se nourrir. En milieu et fin de saison je passe sur des plombées plus légères et plus espacé sur le bas de ligne. En ce qui concerne mon bas de ligne et hameçons j'utilise toujours les mêmes : Bdl en 10 ou 12/100 et hameçons de 12 à hampe longue. 

 

 30 Epuisette ou non lors de tes parties de pêche ?

     Oui, une made in  "la jurassienne".

31 Pratiques-tu la pêche avec hameçons sans ardillons ?

     J'essaie au maximum, même si je ne pense pas tout le temps à les écraser cela dit mes montages de mouche sont tous sans ardillons.

32 Ton regard sur le sujet ?

    100% pour, cela laisse une chance de plus au poisson, cela l’abîme moins et la décroche est plus simple.

33 Cuissardes ou waders ?

      Waders

34 Quel budget par saison consacres-tu à la pêche ?

 

    Ca dépend des saisons, avec le renouvellement de certaines parties du matériel : waders, gilets, chaussures de wading, cannes. Cela dit je ne suis pas trop regardant sur le budget.

35 Es-tu de ceux qui pensent, qu’il faut mettre beaucoup d’argent dans le matériel de pêche, pour bien pêcher ?

    Non loin de là. Mettre le prix sur un accessoire, c’est juste pour une question de confort pour le pêcheur. Exemple avec une canne entrée de gamme qui sera plus lourde, mais moins chère qu’une canne haut de gamme.

36 Une canne et moulinet que tu voudrais posséder ?

     Une marryat tactical pour la canne et un stradic Ci4+ pour le moulinet.

37 Sempé, Delacoste, Daiwa, Garbolino, Hearty Rise, Pezon & Michel, Mitchell, Native et autre où va ta préférence ?

     Garbolino, ils font de bons produits et le prix reste abordable.

38 Fil intérieur où anglaise ?

      Anglaise et téléreglable.

39 Es-tu le possesseur d’une canne artisanale ?

      Non, mais je me lance dans le rodbuilding donc d'ici peu..... oui !!!

40 Un souvenir de pêche en quelques mots ?

   Le premier qui me vient est le jour, ou je suis tombé sur une magnifique fario méditerranéenne dans un torrent de  l’Hérault, elle avait des points de partout, même sur la mâchoire inférieure ainsi qu’une grosse tache aussi grosse qu’une pièce de 1€ sur la tête.  J'ai fait ce poisson deux week-ends d'affilés dans le même "spot ".

41 Un livre sur la pêche qui serait ton livre de chevet ?

     Je n'ai pas de titre à proposer, mais un livre sur l’entomologie ne serait pas de refus.

42 Un pêcheur vivant où disparu avec qui tu aurais aimé partager un moment de pêche ?

   Je ne suis pas du genre à vouloir pêcher avec tel ou tel personne. Je prends les rencontres comme elles viennent.

43 La pêche est pour toi une passion où un simple loisir ?

      C’est vraiment une passion pour moi, j'aime être au bord de l’eau et pouvoir analyser la rivière sous tous ces aspects.

44 La personne qui partage ta vie (il ou elle) elle en pense quoi de ta passion pour la pêche ?

    Elle pense que cela me permet de m’aérer l’esprit et de me ressourcer. C'est une belle activité au sein de la nature mais qu’elle me fait rentrer parfois tard dans la journée.

45 Si tu devais pêcher dans un pays étranger où irais-tu et pourquoi ?

   J'irais en Slovénie pour traquer la Marmorata.

46 As-tu déjà eu l’occasion d’employer les services d’un guide de pêche ?

      Non je suis plutôt autodidacte même pour la pêche à la mouche.

47 Si non comptes-tu le faire un jour ?

      Non, si ce n’est dans un autre pays.

48 Es-tu engagé dans le monde associatif de la pêche ?

     Oui, j'ai été garde bénévole pendant quatre ans sur l’Aappma les chevaliers de la Gaule (Montpellier) et actuellement je fais partie du bureau de l’Aappma l’hameçon Versonnais (Normandie-Caen).

49 Si demain tu devais mettre un terme à la pêche, que ferais-tu à la place ?

      J’en ai aucune idée, j'essayerais de m'impliquer davantage dans le milieu de la pêche.

 50 Si tu ne pêchais pas, quel serait ton loisir ?

        Vtt

51 No-kill où prélèvement raisonné ?

       Prélèvement raisonné.

52 Ton regard sur le sujet ?

Les extrêmes sont toujours nocifs, c’est pour cela que j'opte plus pour un prélèvement raisonné. De plus, faire du no-kill a 100% sur un cours d’eau entier est néfaste pour la génétique des poissons à mon sens, étant donné qu’il y a peu de renouveau au niveau du brassage génétique. Dans tous les cas, un cours d’eau à un indice de masse piscicole maximal suivant les apports nutritifs qu’il peu contenir. Donc, faire du 100% no-kill ne voudra pas dire qu’il y aura de plus en plus de poissons au fil des années.

53 Quel est ton regard sur la gestion de la pêche en France ?

     Sujet sensible, mais pour moi c’est très mal géré, je pense que la PMA (protection du milieu aquatique) n'est plus vraiment pris en compte par la majorité des sociétés et des fédérations.

54  Que penses-tu de l’entente halieutique qui permet aux pêcheurs de pêcher presque de partout en France ?

     C’est une bonne chose, dommage que toutes les aappma n'en fassent pas partie.

55 Serrais-tu favorable à une future carte de pêche nationale ?

    Oui car, je ne vois pas pourquoi on se complique avec des ententes, CHI, EGHO et l'URNE . Un permis départemental et national serait bien plus simple pour tout le monde.

56 Comment vois-tu la pêche dans l’avenir ?

      Une pêche plus respectueuse vis-à-vis du poisson et de son milieu même si cela reste utopique, vu le nombre d'ignorants dans l'hexagone. D’autres par, les gens oublient souvent qu’en prenant une carte de pêche, ils sont membres d'une association et que de par ce fait, ils peuvent participer activement aux évènements de celles-ci. Trop peu  s’investissent dans leur Aappma et c’est bien dommage car, elles manquent cruellement de bénévoles pour certaines actions, tel que les pêches électriques ou le nettoyage de rivières.

57  Au vu des conditions climatiques de plus en plus compliquées, au vu du réchauffement climatique impactant les cours d'eau, quel est ton regard de pêcheur et amoureux de la nature ?

    La sonnette d'alarme est tirée, mais malheureusement il faudra des années pour sensibiliser les nouveaux pêcheurs à cet impact sur les cours  d’eau et les  conséquences sur leur biotope. Faire machine arrière est impossible, mais il est possible d'en limiter les effets en protégeant au maximum notre patrimoine halieutique.  

Merci à toi d’avoir pris le temps de répondre à ces quelques questions. Et surtout merci pour tous les lecteurs du site.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Olive 07/02/2021 20:05

Un très bel interview. J'ai particulièrement apprécié : "Les extrêmes sont toujours nocifs." A l'heure actuel il est bon de le rappeler. En ce qui concerne le rodbuilding je ne peux que lui conseiller de s'y lancer.

truitepassion.fr 08/02/2021 19:54

Salut Olivier,
Merci pour lui, moi aussi j'ai pris plaisir à lire les propos de Nicolas ...Merci pour tes mots.