Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ouverture

Pages

Catégories

Publié par truitepassion.fr

On attaque le mois de novembre et avec le nouveau confinement, j'en profite pour publier en ce premier jour l'interview du pêcheur, afin de vous donner de quoi, vous sortir la tête de ce monde de fous dans lequel nous sommes plongés. J'ai aujourd'hui le plaisir d'accueillir, un homme de coeur avec des convictions et un passé de pêcheur avec des histoires à passer de longues soirées hivernales au coin du feu. Je n'ai pas choisi ce pêcheur au hasard et cela me tenait à coeur qu'il puisse vous dévoiler un peu de sa personne. Il possède dans ses veines un peu de l'eau des rivières de mon Ardèche natale, il aime y faire des séjours avec son ami Eric Lenglumé (guide de pêche) et quand il n'est pas en Ardèche, il passe dire des bonjours aux truites, aux quatre coins de la France. Avant de conclure, je voudrais dire un grand "MERCI" donc à René pour sa participation à cette interview numéro trente-trois et j'espère que l'an prochain tu viendras pêcher chez moi et ainsi nous pourrons, à nous deux construire une nouvelle page de notre vie de pêcheur passionné de montagnes, de truites et de rivières.

L'interview du pêcheur (N33).

1 Nom & prénom ?

    Lamy René

2 Age ?

    73 ans

3 Profession ?

    Retraité

Quel est le département où tu résides ?

   21 (Côte d'or).

 5 Depuis combien de temps pratiques-tu la pêche ?

   Ô là! depuis au moins 60 ans.

6 Doù te vient cette passion?

      Transmission paternelle, avec la rivière qui passait juste derrière l’école où j’habitais.

7 A quel âge as-tu pêché pour la première fois? 

      10 ans, je crois.

 

8 Quelle est ta pêche de prédilection?

     La truite essentiellement.

9 Quelle est ta technique de prédilection ?

    Après avoir été « moucheur » avec une canne en bambou refendue, de 9 pieds, je suis venu au TOC, appâts naturels.

10 Quel est ton appât ou leurre favori ?

    Le ver, toute la saison, la sauterelle en été, le vairon manié, pour déloger les « mémères ».

11 Lors de tes parties de pêches, pour le transport de tes appâts, quutilises-tu ? (sac à appât, boite plastique, boite en bois ou autre)

      Hélas, la boite plastique, je pense faire mieux l’année prochaine, promis!

12 Pratiques-tu une autre technique de pêche?

      L’été, j’adore aussi « la volante », avec mouche artificielle, sauterelle et autres grillons.

13 Si oui quels poissons recherches-tu?

 

    Le chevesne, poisson noble et amusant à énerver. J’ai même pris du brochet en surface.

14 Lors de tes sorties préfères tu pêcher seul ou à plusieurs ?

    J’aime partager ces instants privilégiés avec des pécheurs ayant le même profil que moi, sinon, je fuis les viandards et m’éloigne d’eux.

 15 Quel est ta vision du pêcheur de truite ?

        Un sage, un amoureux de la nature, sensible à l’écosystème, respectueux de l’environnement. Un homme d’avenir !

16 Nous sommes à lheure de la pêche en  nymphe au TOC, pratiques-tu cette technique dérivée de la pêche au TOC ?  

     Oui, j’ai toujours ma boite, car c’est souvent la meilleure alternative quand le ver ne dit rien à ces dames capricieuses.

17 Montes-tu tes nymphes ou préfères tu les acheter ?

   N’ayant plus une excellente vue, je les achète. Mon ami guide de pêche, m’en confectionne de belles attractives.

18 Quel type de cours deau à ta préférence ?

      Le torrent, petits et moyens cours d’eau, cuvettes et cascatelles.

 

19 Pourquoi cette préférence ?

    Pour pécher sous la canne ou presque, à l’affut, et rompre avec la monotonie des grandes dérives.

20 S'il y avait une rivière, la rivière de ton coeur laquelle serait-elle ? (un nom et un profil)

    Celles qu’il me reste à découvrir, nichées dans une de nos belles montagnes moins fréquentées.

21 Le ou les départements ou tu pêches ?

      Par proximité le 21, et puis dès les beaux jours, 39, 07, 73, 74.

22 Pêches-tu plus en semaines où plus le  week-end ?

     Je laisse souvent le WE à ceux qui sont encore en exercice professionnel, et pêche plutôt en semaine.

23 Ta préférence va plus à une pêche matinale, où une pêche daprès-midi ?

      Devenant paresseux avec l’âge, j’ai parfois du mal à me lever aux aurores, je privilégie la journée et le coup du soir.

 

24 Durant la saison de pêche, quel mois à ta préférence et pourquoi ?

       Le printemps, suivant la région et l’altitude, peut être juin, avec ses longues journées.

25 Tant que le plaisir de prendre du poisson est là tout va, ou recherches-tu en priorité la prise des gros poissons ?

      L’acte de pêche et la communion avec la nature, restent mes plaisirs, prendre quelques poissons est un plus appréciable. Je ne recherche pas nécessairement le gros poisson, étant un peu sentimental.

26 Quel matériel utilises-tu pour la technique que tu pratiques ?

     J’ai 4 cannes pour le TOC, pour mes parcours de plaine en bourgogne, une excellente téléréglable 5 m de Team Daïwa, puis pour les sorties fines, 3 anglaises :

la R’NESSA-Trout, Daïwa, 3,90m,

l’excellente River Gold Sempé, 3,60m

Et ma préférée Garbo EXT, 3,50m action douce.

Pour les moulinets, qui ne sont pas qu’une simple réserve de fil, mais participent à la fluidité de la ligne et l’équilibre de la canne, j’ai un tambour fixe, le fameux Shimano 1000. Stradic CI4+, et 2 tournants, le loxus, et le nouveau Garbo Trinity, tous légers et fiables.

 

 27 Fil & bas de ligne quel marque utilises-Tu ?  

    Je m’adapte par fidélité, au stock de mon détaillant local, c’est important de le faire travailler, avec une préférence pour Milo, Sempé.

 28 Pour ton bas de ligne quel type de fil utilise-tu (nylon classique, fluoro) et pourquoi ?  

       Fluo en corps de ligne, 14cts, et nylon souple en bas de ligne 12cts.

29 Peux-tu décrire aux lecteurs la composition de ta ligne de basse suivant les saisons (fil, plombs, hameçons etc..) ?

     j’applique le principe de plombée étalée et progressive de Sempé, avec le plomb baladeur, plombée à modifier selon le débit , la profondeur à atteindre.

Par exemple  :  5,5,6 et 8 en plomb de touche.

Mes hameçons sont de 10, 12 voire 14.

Le port de la ligne, devra veiller à ce que les plombs ne passent pas avant l’appât, et pour les cascades et les profondeurs, j’utilise une olivette de 2 à 6 gr placée de 10 à 15 cm au dessus de l’hameçon.

30 Epuisette ou non lors de tes parties de pêche ?

      L’ épuisette évite aussi tout traumatisme ou stress surajouté lors des prises.

 

31 Pratiques-tu la pêche avec hameçons sans ardillons?

      aussi, je cherche chez mon détaillant, sinon, j’écrase l’ardillon.

32 Ton regard sur le sujet ?

      Tout faire pour ne pas jouer au chirurgien.

33 Cuissardes ou waders ?

       Les deux.

Cuissardes pour les parcours de mon secteur où je pêche depuis les berges. Puis, en pêche sportive, dès le printemps, hors du 21, waders respirant, et chaussures semelles feutres.

34 Quel budget par saison consacres-tu à la pêche ?

     ô  là, sujet sensible! si je dois additionner les différents permis, petites fournitures et achats coups de coeur, j’ose plus de 1000 €.

35 Es-tu de ceux qui pensent, qu’il faut mettre beaucoup dargent dans le matériel de pêche, pour bien pêcher ?

    Pour les débutants, certainement pas. Car on martyrise le matos, après, selon  notre propre progression, la qualité s’apprécie.

36 Une canne et moulinet que tu voudrais posséder ?

    Moulinet, je pense avoir. Canne, sans doute la PS, ou la Native. C’est un luxe que je ne m’offrirai peut être plus… âge oblige.

37 Sempé, Delacoste, Daiwa, Garbolino, Hearty Rise, Pezon & Michel, Mitchell, Native et autre où va ta préférence ?

     Là, sont cités les meilleurs, chacun étant mieux placé selon le type de matériel, canne ou moulinet.  Toutefois, je dirais Sempé, Native et Delacoste. Ce dernier étant une valeur sûre en rapport, qualité prix.

38 Fil intérieur où anglaise ?

    J’ai fait une mauvaise expérience avec l’oxygène FI de Garbo, avec des problèmes d’entrecroises. J’ai arrêté pour privilégier les cannes anglaises. Pour les adeptes de FI, je recommanderai en parcours encombré, à trouer la végétation, les cannes artisanales sûres et de qualité, chez Ducos, Pacallet…

39 Es-tu le possesseur dune canne artisanale ?

     Non hélas, j’en rêve un peu.

40 Un souvenir de pêche en quelques mots ?

     Beaucoup!

Peut être celui avec mon père, en été, au lever du jour, après une courte pluie d’orage, par temps lourd, où les poissons hystérisés étaient tous en surface, à la recherche d’insectes. On pouvait choisir son  poisson! Ce fut la fête, à mon jeune âge.

41 Un livre sur la pêche qui serait ton livre de chevet ?

   Deux, dédicacés par A. Arias: « Ma vie de pécheur » et « Technique aux appâts naturels. » Ils précèdent mes rêves en trêve hivernale.

42 Un pêcheur vivant ou disparu avec qui tu aurais aimé partager un moment de pêche ?

     Les anciens des Pyrénées de la génération d’Henri Soueix, et puis maintenant, A Arias, il a tant de choses à nous dire.

43 La pêche est pour toi une passion où un simple loisir ?

     Une grande passion, une raison de vivre.

44 La personne qui partage ta vie (il ou elle) en pense quoi de ta passion pour la pêche ?

    Elle me conseille de pécher plus souvent, ayant perçu que cela me faisait du bien physiquement et moralement. Curieux , Non?

45 Si tu devais pêcher dans un pays étranger où irais-tu et pourquoi ?

    Hélas, mon âge restreint mon périmètre d’action. Peut être Slovénie ou Croatie pour changer d’environnement.

46 As-tu déjà eu loccasion demployer les services dun guide de pêche ?

      Oui, c’est précieux et toujours intéressant. J’ai fait de mon  guide ardéchois, Eric Lenglumé, un copain, très pédagogue et toujours enclin à me faire découvrir de nouveaux paysages halieutiques.

47 Si oui lequel et sur quel cours deau ?

      Ardèche, Gard, Aveyron.

48 Es-tu engagé dans le monde associatif de la pêche ?

Oui, j’ai été Vice Président de mon association locale, grosse société de pêche. Difficile de concilier ma vision de la pêche, l’écologie et l’attitude déroutante des décideurs « d’en haut ». Et pourtant , il faut s’engager, reprendre la main et préserver notre avenir commun. 

49 Si demain tu devais mettre un terme à la pêche, que ferais-tu à la place ?

     Joker!

50 Si tu ne pêchais pas, quel serait ton loisir ?  

      Décidément, tu insistes… Alors, je dirais, écriture et musique.

 

51 No-kill où prélèvement raisonné ?

   Je m’adapte à la qualité du parcours, en gestion patrimoniale et rivières sensibles, en difficultés, no kill de préférence. Dans mes rivières du 21, peuplées d’arc, de déversement, prélèvement raisonnable. Question d’équilibre avant tout. A ceux qui m’ont gentiment traité de « ayatollah » du non kill, je répondrai que grâce à cette attitude, les « remplisseurs de congélo » vont pouvoir continuer à prélever sans raison! Humour !!

52 Pour toi est ce que tous les parcours no-kill en France déjà existant et ceux futures  devraient être ouverts à tous les modes de pêche (en respectant bien entendu certaines règles) ?

    Pistes à explorer. Pourquoi pas sous réserve de faire le bilan d’une telle extension, toutes règles respectées bien sûr !

53 Quel est ton regard sur la gestion de la pêche en France ?

     Ligne globale de cette « absence »  de gestion, floue, parfois surprenante, un peu comme si les bureaux des décideurs étaient fermés à clés et bien éloignés de nos lacs et rivières. 

54 Ton avis sur le monde associatif qui gère la pêche dans lhexagone ?

      Pour ce qui est de l’associatif, profond respect et encouragement à tous les bénévoles.

55 Que penses-tu de lentente halieutique qui permet aux pêcheurs de pêcher presque partout en France ?

       A étudier. Cela pourrait en première intention, peut être faciliter les choses. Là aussi, un bilan serait nécessaire à court terme, restant posés la gestion piscicole et l’entretien des cours d’eau.

56 Serais-tu favorable à une future carte de pêche nationale ?

     La réponse est contenue dans la réponse à la question précédente.

57 Comment vois-tu la pêche dans lavenir ?

     Je reste un optimiste contrarié, car … Beaucoup d’ombres et d’incertitudes au tableau. Nous n’avons pas le contre pouvoir des chasseurs!

58  Au vu des conditions climatiques de plus en plus compliquées, au vu du réchauffement climatique impactant les cours d'eau, quel est ton regard de pêcheur et amoureux de la nature ?

      Lorsque l’on constate avec effroi l’absence de cohérence de la politique dite « écologique » des gouvernants,  l’on ne peut que s’inquiéter du peu d’avenir de tout l’écosystème.

Lorsque l’argent parle, la nature se meurt!

Belle passion commune à tous.

Merci, Cher Serge.

 

 

 Merci à toi d’avoir pris le temps de répondre à ces quelques questions. Et surtout merci pour tous mes lecteurs.

Amitiés.

Serge  

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Dussert Sylvain 02/11/2020 08:06

C'est beau de voir un homme avec toute cet amour qui perdure depuis plus de 60 ans.
Belle interview messieurs.

Dussert Sylvain 04/11/2020 12:44

Effectivement j'espère que la saison nouvelle sera sans embûches...et oui ça serait un plaisir de faire sa rencontre sur les berges de notre Drôme.
A plus l'ami Serge.

Bise chez toi.Sylvain .

truitepassion.fr 02/11/2020 18:56

Salut Sylvain, écoute normalement l'an prochain il doit venir me voir dans la Drôme, quand tout cela sera fixé je te le dirais afin de te faire rencontrer René. Merci pour ton message et prends soin de toi.
Serge

Patrick COUTINOT 01/11/2020 18:07

Merci pour d'avoir recueilli ce beau témoignage. je l'ai relu deux fois, ça fait du bien ...

truitepassion.fr 02/11/2020 19:10

Bonsoir Patrick, de rien le mérite en revient à René, qui mérite de part son vécu que l'on s'attarde sur lui, il est de ceux qui sont à connaître et qui ont se savoir et cette facilité d'allocution, qui font que l'on ne peut que les écouter avec grand plaisir. Maintenant je ne peux que vous dire merci pour vos mots et si vous voulez franchir la porte de l'interview du pêcheur, n'hésitez pas une minute, cette interview est ouverte à tous ceux qui ont envies de s'exprimer sur notre passion commune: la pêche de la truite. Vous pouvez me contacter par le biais de la rubrique contact en haut de ma page d'accueil. Je vous souhaite une agréable semaine.
Serge