Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Fermeture 1er catégorie, 20 septembre 2020

Pages

Catégories

Publié par truitepassion.fr

Quel gâchis !!!!

Le résultat de l'équation, eau plus capacité d'accueil, plus milieu adéquat, n'a pas forcement comme résultat la présence de notre belle mouchetée. Il y a hélas, parfois une inconnue, un truc qui brise l'équilibre si fragile que représente une rivière. Il y a parfois un truc que l'on ne maîtrise pas, en gros il y a « une couille dans le potage » si je peux m'exprimer ainsi. On croit tous et moi le premier que les rivières dites à salmonidé et encore plus celles qui sont classées en gestion patrimoniale, comporte un cheptel important de poissons et que l'on va pouvoir faire « péter le compteur à truite » et ainsi se faire vraiment plaisir. Mais quand on passe plus de temps à marcher sur les rives du dit cours d'eau, celui qui nous fait rêver la nuit, avec des poissons aussi gros et aussi beau que sur "photoshop", qu'à réellement pratiquer notre noble art, il y a de quoi vraiment se poser des questions.

Alors, certes vous allez me dire que l'on ne juge pas une rivière sur un premier avis, on peut l'avoir pêché une fois, voir deux et être passé totalement à côté du truc, pour diverses choses qui sont le quotidien du pêcheur en général. Une eau trop froide, un mauvais appât ou une mauvaise plombée, pour le pêcheur au toc, un leurre qui n'attire pas la truite, voir la mauvaise mouche font que l'on peut trouver la rivière vide. Mais après quelques sorties dans le même endroit, après l'avoir pratiqué dans tous les sens et que la densité coup de ligne, poisson au bout reste maigre, il y a de quoi se poser des questions. On peut se poser des questions, devant tous ces postes vides, des sous berges au profond, tous ces postes qui « puent la truite » à plein nez, mais ou, il n'y a rien, c'est un peu comme s'envoyer en l'air avec une poupée gonflable, en croyant que l'on fait l'amour avec madame !!!!!

Alors vous, je vous vois me dire que l'on ne peut vraiment savoir le peuplement halieutique, que lors des pêches électriques de suivie et d'inventaire de population, mais quand même, quand on ne voit pas un alevin, ni la vue d'une petite qui file à la présence du pêcheur, il y a vraiment du souci à se faire et comme je le disais au début de cet article, il y a alors un truc qui ne fonctionne plus dans la rivière et qui fait que notre petite dame à du mal à être présente sur tout le linéaire du cours d'eau. Il ne manquerait plus qu'une bonne sécheresse et fini la vie de la rivière. Cela fait froid dans le dos !!!!!

Il est difficile l'équilibre de nos cours d'eau, qu'il est difficile et pourtant, on aimerait tous, que les choses soient plus faciles et que nos poissons si rustiques qu'ils soient, perdure dans tous les cours d'eau que nous aimons tant pêcher à longueur de saison.

Parfois mes amis, je vous envie et je n'ai pas honte à le dire, je vous envie de vos rivières, de vos belles pêches et de vos truites en nombre, moi qui parfois, ici dans la Drôme, connais la triste émotion du pêcheur sans truite.

Ce n'est pas non plus un tableau sombre que je vous décrie, mais parfois certaine destination de pêche n'ont pas l'attrait et le potentiel que je souhaiterai y trouver. Et pourtant parfois j'y retourne au bout de quelques années, histoire de savoir et de me dire que je ne suis pas devenu, complètement "con", mais souvent le "con" reste "con". Tout cela me désole, m'arrache le cœur, je ne conçois absolument pas qu'une rivière si jolie et attrayante soit elle, qu'elle ne puisse comporter,  un peuplement piscicole digne de ce nom. Je ne vais pas taper sur la gestion patrimoniale, qui est une très bonne chose là où cela fonctionne, mais quand même parfois elle a un peu du plomb, dans l'aile la gestion patrimoniale. Franchement entre nous vous préférez quoi, faire des kilomètres et prendre une truite de temps en temps avec une robe magnifique, sachant que la durée de vie de cette dernière n'est pas extensible et que si le cycle de la reproduction a du mal ou que cette truite, soit prise et gardée par le pêcheur elle ne pourra améliorer le maigre cheptel ou alors avoir une véritable population et se faire plaisir dans chaque courant, dans chaque gourds.

Moi je préfère et de loin la seconde solution, même si je suis pour la gestion patrimoniale et la non, intervention de l'humain sur des cours d'eau qui coulent des jours heureux. Et pour cela, pour avoir « une population « qui tient la route, nulle d'autre choix parfois, que d'y balancer des alevins afin d'accroître la population de truites. En voilà une bonne action, un peu d'argent de notre permis balancé utilement. Mais parfois même en y mettant de la bonne volonté, même en essayant des trucs, "ben" cela ne veut pas sourire. La nature fait parfois très mal les choses et si la rivière ce refuse à la moindre intervention de l'humain, les poissons vont encore moins rester sur place ( il arrive parfois que les alevins pratiquent la dévalaison pour sans doute trouver meilleur logis, je ne pourrais vous expliquer ce phénomène). Et puis ici en Drôme et aussi un peu en Isère, nous avons depuis des années et ce n'est pas fini, même que le phénomène va s'en doute s'accroître avec le temps je pense, nous avons ce fichu calcaire, l'ennemi de la rivière et surtout de la truite et de ses zones de reproductions et de repos (caches), car il bouche tout !!!!

Tout cela pour vous dire qu'hier j'ai passé mon après-midi sur un cours d'eau que je n'avais pas pêché depuis quelques années, je pensais que la situation aurait pu s'améliorer, mais hélas j'ai constaté qu'il en était toujours au même point et pour moi c'est un réel gâchis. Un cours d'eau certes petit, un à deux mètres de larges avec une capacité d'accueil importante et où vous trouvez une truite au kilomètre (j'exagère un peu). Pas un alevin, pas une petite, alors oui je suis en droit de me questionner sur ce cours d'eau, même si je sais qu'il y a encore quelques truites par ci, par là. Oui pour moi c'est un gâchis et je sais maintenant par l'intermédiaire de l' aappma qui gère ce cours d'eau qu'il n'y a aucune solution à y apporter et qu'il se pourrait  même, qu' avec le changement climatique que ce cours d'eau finisse, par avoir sur certains secteurs des à secs .....

Mais malgré tout cela, ce petit cours d'eau fait de la résistance et les premiers km gardent encore une très bonne population, avec des truites de souche, mais pour combien de temps encore ?? Nul ne peut le savoir, la vie d'un cours d'eau et surtout les plus petits, ne tient parfois qu'à un fil et leurs équilibres restent fragiles. Si un jour il venait à mourir, j'en serais des plus tristes, même s'il y a d'autres destinations, ce dernier reste pour moi très attachant, on a tous ses coups de cœur.

A très vite ....

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

manu 21/06/2020 21:21

Ha ben tu sais que moi je préfère de loin la première, un torrent à bassinette moi je ne pêche pas deux fois lol

truitepassion.fr 23/06/2020 18:19

Perso, l'alevinage ne me dérange pas, il y a pas mal de départements et donc de rivières classées en 1er catégorie, où c'est le cas et je pense sincèrement que cela risque d'être l'avenir de pas mal de nos cours d'eau, au vue de ce qui nous attend, la ou cela me dérangerais le plus c'est de prendre des truites portions, élevées aux grains !!!! Merci pour le commentaire .
@+