Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Fermeture 1er catégorie, 20 septembre 2020

Pages

Catégories

Publié par truitepassion.fr

Le pêcheur comprendra t'il un jour la truite ?

 

 

 

 

 

               Stylo et feuille de papier, vous avez trois heures !!!!!

 

 

 

 

 

 

 

Le pêcheur comprendra t'il un jour la truite ?
Le pêcheur comprendra t'il un jour la truite ?

Le titre de cet article pourrait être le sujet de "philo" du futur bac façon pêcheur. C'est en tout cas la question que je me pose parfois, tant ce poisson si aimer et rechercher, parfois si grégaire et imprévisible est le fruit de mes interrogations. Cette truite reste imprévisible quel facteur, quel paramètre va rentrer à un moment donné dans sa vie, lui dictant des choix cornéliens. Qu'est ce qui fait que d'un moment à un autre, d'une journée à l'autre, d'un endroit à l'autre, ce poisson va nous donner parfois des maux de tête et parfois la joie des plus belles journées de pêche. Seul je pense les scientifiques pourront sans doute donner des réponses techniques à nos questions, car je sais très bien, que vous aussi, vous vous posez sans doute les mêmes questions que moi.

Alors, peut être que nous pourrons avoir des réponses à nos questions, mais devant l'immensité et les paramètres dictés par la nature, notre chère et tendre truite, nous donnes bien des fois de quoi alimenter les réflexions du pêcheur que nous sommes tous.

Tant de fois, on la recherche là et finalement elle n'y est pas, nous lui présentons tous les appâts et leurres possibles et elle bondit gracieusement sur notre petit indicateur guide fil.  Je ne vous parle même pas de ces journées à essayer tant bien que mal de la rechercher, mais en vain !! La rivière reste plus vide que notre frigo à la fin du mois….

On a tous connu cela, c'est affligeant et personnellement, cela me désole, je n'aime pas, ne pas trouver des solutions à mes questions. Ah cette truite, elle doit bien rire parfois quand elle voit arrivé l'ombre du pêcheur et que dans sa grâce, elle lui fait un pied de nez  !!

J'ai un peu connu cela, jeudi dernier sur les rives d'une belle rivière de la Drôme. On essaie, on insiste, on croit que c'est mieux ailleurs, mais finalement on passe sa journée à courir après le poisson et le temps qui s'écoule et qui limite notre envie de faire croire à la truite que nous sommes les meilleurs, passe inexorablement. Et au bout du compte les belles sont toujours dans les courants et le soit disant pêcheur s'affaiblit d'heure en heure, pour finir à 17h en marmelade !!!

On part à la pêche, toujours confiant c'est une certitude, mais après un bon moment passait à peigner la rivière en long, en large et en travers, les certitudes s'effritent. Bon heureusement il y a le plan B, qui après, deux coups de lignes, nous fait entrevoir que nous sommes dans le vrai et que la matinée de pêche va être bonne. Mais très vite, encore une fois le vrai n'est plus vrai et nos promesses s'envolent comme les secondes, au cadran de notre montre.

Midi déjà !!!, le ratio heure/ poisson est énorme !! Waouh quel pied !!!

Le casse-croute attend son heure de gloire dans la voiture, allons noyer notre chagrin dans le salami et les tranches de cornichons.

Puisque la grande rivière est restée muette comme une carpe, si je peux m'exprimer ainsi et comme on le sait, toutes les grandes rivières commencent toujours par des ruisseaux, changement de tactiques d'un "4-3-3" je passe à un "4-4-2" clin d'œil à tout "les footeux".

Certitude, certitude, es-tu là ?

Car même sur les rives du ruisseau fougue, cette dernière va s'évaporer, dans les embruns et l'écume des eaux fraiches. Pas un indien, enfin je veux dire, pas  un poisson à l'horizon, le bison était encore une fois plus futé que le visage pale.

On fait parfois de la route en voiture à la pêche et donc je vais poser mes chaussures de wading sur ce dernier ruisseau, je vais y découvrir un secteur magnifique ou l'espoir va renaître parfois et surtout ou je vais tant bien que mal inverser le cours de l'histoire. Je vais aussi inverser le cours de ma façon de pêcher, fini les plombées, lourde par eaux froides, il faut savoir parfois cassé les codes.

Deux plombs, un petit terreau, je vais pêcher comme le disait Duborgel, le rapide du lent et par la même quelques truites folles.

Comme quoi la pêche n'est pas une science exact, rien n'est acquis, rien n'est certitude. La rivière, les truites et leur comportement devant le paramètre X et l'inconnu Y nous donnerons de quoi alimenter, nos questions et nos pensées.

C'est ainsi que ce termine, la journée harassante, d'un pêcheur qui ne l'est sans doute plus, fini l'espoir et les pensées folles, des truites dans l'épuisette, sans doute que demain ma reconversion se fera dans le cyclisme, voir la pétanque, qui sait !!!!

A très vite…..

 

Le pêcheur comprendra t'il un jour la truite ?
Le pêcheur comprendra t'il un jour la truite ?
Le pêcheur comprendra t'il un jour la truite ?
Le pêcheur comprendra t'il un jour la truite ?
Le pêcheur comprendra t'il un jour la truite ?
Le pêcheur comprendra t'il un jour la truite ?
Le pêcheur comprendra t'il un jour la truite ?
Le pêcheur comprendra t'il un jour la truite ?
Le pêcheur comprendra t'il un jour la truite ?
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jacky T 26/05/2020 20:14

Et oui si les truites pouvaient nous dire quelquefois, combien d 'idées reçues ont les pêcheurs ?

truitepassion.fr 27/05/2020 17:49

Et oui Jacky, je pense que cela fermerait la bouche de pas mal de pêcheurs qui n'ont pas les pieds sur terre, mais les chevilles qui enflent.
@+

pouget 26/05/2020 13:32

excellent

truitepassion.fr 27/05/2020 17:49

Merci à toi.

flandin 24/05/2020 19:25

Criant de vérité!
Amicalement......

truitepassion.fr 24/05/2020 21:54

Merci à toi .