Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Fermeture 1er catégorie, 20 septembre 2020

Pages

Catégories

Publié par truitepassion.fr

A plein poumon !!!

La brume du petit matin enveloppait les montagnes du Diois,  à l'identique d'une scène de film. Les près étaient verts, la terre était de cette couleur marron, de cette couleur que l'homme a façonnée depuis des siècles. Les vignes étalaient leur couleur en ce printemps, sur les coteaux des montagnes de la Drôme. J'avais sans doute oublié tout cela en deux mois, ou tellement coutumier du fait depuis des années que je ne remarquais plus la beauté des paysages de cette vallée de la Drôme, si merveilleuse et finalement si cher à mon cœur.

Je redécouvrais aussi, ces choses tellement banales que l'on ne les remarque plus, j'étais bien, j'allais vivre une résurrection celle du pêcheur confiné !!!  Et je pensais tout en conduisant ma voiture qui me portait à mes lieux de pêches favoris, la joie et le bonheur de tous ceux qui comme moi avaient quelques jours avant, pu refouler les terres saintes de la pêche.

J'étais partie pour une journée pêche et je n'espère pas grand-chose, juste le plaisir de retrouver la rivière et l'odeur de la canne à pêche. Cette sensation quand la ligne pêche et le simple plaisir de la touche de la truite, (quand cette dernière veut bien se mettre à table !!). Sincèrement j'avais peur du manque d'eau d'avril, mais finalement les rivières étaient belles, avec comme souvent sur mes terrains de jeux des eaux claires et des fonds jaunes tirant sur le beiges.

Ca brassé de l'écume à tout va, j'allais devoir adapter ma plombée, à ce paramètre, afin d'escompter faire quelques poissons durant la matinée. Le soleil jouait à cache-cache avec les nuages, le temps était comme l'eau, assez frais et la veste de wading n'était pas de trop.

De coup de ligne en coup de ligne j'allais découvrir cette canne Hexagone que j'ai eu le plaisir de faire faire à Christophe Pacalet pour mes cinquante printemps. Je vais dépucelé cette dernière par quelques belles truites à la peau grise et aux petits points noirs et rouges durant cette matinée de pêche. Je ne vais pas toutes les extraire de l'eau, certaines vont jouer "les filles de l'air" devant la moue du pêcheur !!!

Que dire de cette canne, si ce n'est qu'elle est le juste milieu entre souplesse et nervosité, que la résonance y est phénoménale, elle est d'un équilibre parfait et le ressentie de la touche est vraiment bien marqué. Un coup de poignet et la ligne est très facilement propulsée, bien que vu le niveau des eaux je pêchais assez plombé. Cette canne c'est très vite s'adapter à la façon de pêcher du pêcheur et elle réagit très bien aux estocades que peut donner une truite au bout de la ligne lors du combat.

Je ne vais pas épiloguer sur le matériel de pêche, chacun peut se faire son idée sur les cannes, qu'il a envie d'avoir, personnellement il y a fort longtemps que je voulais posséder une canne de chez "Toc Passion", me voilà heureux pêcheur et satisfait de ce qu'y me donnait l'envie depuis des années. Et il n'est sans doute pas interdit qu'un jour Christophe, ne soit pas à nouveau le concepteur d'une de mes cannes, bien que la maison Sempé reste pour moi un idéal….

A plein poumon !!!
A plein poumon !!!
A plein poumon !!!
A plein poumon !!!
A plein poumon !!!
A plein poumon !!!
A plein poumon !!!
A plein poumon !!!
A plein poumon !!!
A plein poumon !!!

Après avoir vite avalé un sandwich, je reprenais le chemin des rivières, je voulais partir vers d'autres destinations, mais la vue d'un pêcheur (clin d'œil à Simon), me fit finalement revenir sur la rivière de la matinée.

Je vais y retrouver des fortunes diverses et variées, ainsi que des secteurs atypiques, je connais les truites de certaines rigoles et parfois il m'arrive annuellement de redécouvrir les belles d'autres courants. Quand je dis découvrir c'est un grand mot et je vais simplement me contenter de quelques poissons au menu, avec son lot de loupé de la même qualité que durant ma matinée.

Je ne sais plus quel pêcheur à dit que cette réouverture allez être digne de la bataille de Waterloo (un massacre), en tout cas les truites du Diois, avaient un fort goût anglais, avec un accent allemand et prussien.

Je vais par la même, rassurer Raymond Fernandes,  les truites du Diois raffolent des indicateurs de touches de forme ovale, la preuve en est que sur certain secteur que j'ai pêché l'après-midi, les truites étaient affairées à gober le petit indicateur multicolore, plutôt que de titiller le vers de terreau que j'essayais au mieux de leur présenter dans les diverses veines d'eau.

Je ne vais pas après deux mois, faire la fine bouche, j'ai eu le plaisir de toucher quelques poissons de me faire plaisir durant toute la journée avec cette exceptionnelle canne hexagone. Mais finalement le plaisir était de remettre un pied, une jambe et une canne sur les rives des cours d'eau du Diois, de retrouver la nature et sa beauté et croyez-moi, après deux mois d'absence, l'or était à porter de mes doigts !!

A très vite….

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article