Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Fermeture 1er catégorie, 20 septembre 2020

Pages

Catégories

Publié par truitepassion.fr

Sans être péjoratif, le pêcheur que vous allez découvrir dans l'interview de ce mois de mars, pourrait très bien se confondre avec les personnages de la BD "Astérix & Obélix". Je pense que cela doit être la moustache sans doute, mais pas d'inquiétude il ne va pas jeter des menhirs sur l'envahisseur Romain, mais plutôt prendre sa plume pour écrire de belles histoires que vous pouvez de temps en temps découvrir dans les pages de ce site.

Je me devais bien lui consacrer l'interview de mars et je pense qu'il le mérite, en voilà un pêcheur avec qui je voudrais partager un moment de pêche, du haut de ses 63 ans je suis sûr qu'il pourrait m'apprendre, encore pas mal de choses sur la pêche. J'espère qu'après avoir lu les propos de Jean-Denis, vous serez riche de savoir et impatient de retrouver les cours d'eau.

L'interview du pêcheur (N26)

 1 Nom & prénom ?

    POUGET Jean-Denis

 2 Age ?

     63 ans

 3 Profession ?

     je suis retraité, j'étais éducateur à la Protection Judiciaire de la Jeunesse.

 4 Quel est le département où tu résides ?

     J'habite dans la Loire (42)

 5 Depuis combien de temps pratiques-tu la pêche?

    Je pêche depuis que je suis tout petit, avec des périodes où je n'ai pas pratiqué (par exemple quand mes enfants étaient petits).

6 D’où te vient cette passion?

   Je me souviens des parties de pêche avec mon grand-père, mon père et mes oncles dans la Moselle ou le canal de l'est. Je crois bien que cette passion est née à ce moment là. Pour la truite, c'est mon père qui ma donné ce virus lorsque j'étais adolescent. Il était lui même passionné par ce poisson et depuis cette date je ne l'ai jamais vu pêcher autre chose.

7 A quel âge as-tu pêché pour la première fois?

   Je devais avoir 5 ou 6 ans, pas beaucoup plus.

8 Quelle est ta pêche de prédilection?

    Je suis et depuis de nombreuses années, passionné par la pêche des salmonidés.

9 Quelle est ta technique de prédilection?

  Clairement le Toc, avec toutes les variantes que propose cette technique ( nymphe, streamer, leurre souple ...). J'essaie tout ce qui est possible avec mes cannes (Fil intérieur, anglaise, télescopique ...)

10 Quel est ton appât ou leurre favori ?

      Je crois que je suis accro à la pêche à la mouche vivante quand c'est la saison.

11 Pratiques-tu une autre technique de pêche?

     Il m'arrive de pêcher au Tenkara ou à la PALM. Je reste ouvert à toute possibilité pour peu que celle-ci m'intéresse.

12 Si oui quels poissons recherches-tu?

     Toujours les salmonidés.

13 Lors de tes sorties préfères tu pêcher seul ou à plusieurs ?

   J'aime pêcher en compagnie. Je sors beaucoup avec mon père, je retrouve quelques compagnons sur des week-end (n'est-ce pas les Jérome ...) mais j'ai besoin de sorties seul. C'est dans ces moments que je me ressource, que j'expérimente ou que je découvre des secteurs nouveaux.

14 Quel est ta vision du pêcheur de truite ?

       Déjà, le pêcheur de truite est quelqu'un de passionné. Passionné de nature, de rencontres, de découvertes ... Et puis, de nos jours, c'est devenu quelqu'un d'engagé; engagé dans la protection de la nature, engagé dans le lien avec les autres, engagé dans la transmission de son savoir faire.... Il est devenu nécessaire d'avoir une vision politique (dans le sens de celui qui s'occupe de sa cité) pour l'avenir de nos enfants et de notre loisir.

15 Nous sommes à l’heure de la pêche en  nymphe au TOC, pratiques-tu cette technique dérivée de la pêche au TOC ?

     Oui, et depuis assez longtemps déjà. J'ai commencé en 2006, une après-midi où rien ne fonctionnait sur le Guil. J'ai croisé un moucheur qui enchainait les touches, lorsqu'il m'a montré sa mouche (une nymphe), et comme j'en possédais deux ou trois dans ma besace,  j'ai voulu essayé. Et là, miracle, ça a fonctionné. J'en ai même fait un article dans un magazine qui s'appelait "le monde de la truite" en novembre 2010.

16 Montes tu tes nymphes ou préfères tu les acheter ?

      Je les monte moi même.

17 Quel cours d’eau à ta préférence?

     Globalement les rivières moyennes (3 à 10 m de large) ou les grandes rivières comme l'Allier. Mais j'adore refaire mes gammes comme le disait Léon FOCH dans de petits ruisseaux.

18 S'il y avait une rivière, la rivière de ton cœur laquelle serait-elle ? (un nom et un profil)

   Je dirais la Dunière: rivière moyenne de Haute-Loire avec des accès assez sportifs et de belles truites de 18 à 30 cm. Elle est très souvent encaissée dans des gorges profondes, possède un lit parsemé de rochers et se prête à toutes les techniques. Là où je la pêche elle mesure entre 5 et 10m de large et est profonde de 20cm à 2m dans les gours les plus profonds. C'est une rivière qui se jette dans le Lignon.

19 Le ou les départements ou tu pêches ?

    Je pêche beaucoup en Haute-Loire, en Lozère aussi et partout où les vacances me mènent. Ma fille habitant en Suisse, je commence aussi à pratiquer là-bas.

20 Pêches-tu plus en semaines où plus le  week-end ?

       Depuis que je ne travaille plus, le jour m'importe peu. Globalement je préfère les jours de semaine parce qu'il y a moins de monde au bord de l'eau.

21 Ta préférence va plus à une pêche matinale, où une pêche d’après-midi?

       L'été je préfère une pêche matinale ou en soirée (il fait trop chaud en journée). Au printemps j'aime bien pêcher l'après-midi. Mais ce que je préfère c'est une pêche à la journée dans des endroits inaccessibles, quand tu prends ton temps, qu'il faut réfléchir à chaque post, que le casse-croute est dans la poche ... le bonheur.

22 Durant la saison de pêche, quel mois à ta préférence et pourquoi?

      Je n'ai pas de mois préféré, j'aime chaque période avec ses spécificités, ses appâts, ses configurations de rivière différentes. Et puis ce que j'aime c'est voir évoluer la nature et donc la rivière au fil des semaines.

23 Quel matériel utilises-tu pour la technique que tu pratiques?

        Sur petits rus encombrés, j'utilise une fil intérieur. Je possède une canne artisanale montée par Christophe Paccalet (toc-passion). Sinon, je pêche en canne anglaises, j'ai deux Delacoste, une natura excell en 3.90 et une natura stigmax en 3.60. Pendant les vacances (on randonne pas mal) j'utilise une téléblocable  Delacoste Altix.

 24 Fil & bas de ligne quel marque utilises-Tu ?

        Corps de ligne: Delacoste fluo rouge en 16 ou 18/100; bas de ligne nylon Delacoste THR en 10, 12 ou 14/100 selon les rivières et les nivaux.

25 Pour ton bas de ligne quel type de fil utilise-tu (nylon classique, fluoro) et pourquoi ?

      THR Delacoste hybride nylon / fluorocarbone;  ça donne un fil ultra souple, qui possède une très bonne glisse et des performances mécaniques excellentes, notamment au niveau de sa résistance aux nœuds.

26 Peux-tu décrire aux lecteurs la composition de ta ligne de basse suivant les saisons ( fil, plombs, hameçons etc..) ?

      Corps de ligne en 16/100 globalement, parfois 18/100 sur grosse rivière. Bas de ligne en 12 ou 10/100 pour écourter les combats, longueur entre 40cm pour les petits rus à 1m pour les grandes rivières. Pour la plombée Je suis resté fidèle à une plombée de base très simple ; un n°7 situé de 5 à 8 cm de l’hameçon, un plomb n°5 dix cm plus haut, un deuxième n°5 à 5 cm  et selon l’appât, l’état du courant, la profondeur à prospecter je rajoute un numéro 5 ou un numéro 2 à 2 cm du précédent. Après, cela peut varier avec mon humeur, le temps …. Il m’arrive encore de ne mettre qu’un plomb n°5 à 5 cm de l’hameçon comme à mes débuts en petits ruisseaux vifs.

27 Epuisette ou non lors de tes parties de pêche ?

       Oui, c'est important pour ne pas fatiguer exagérément les poissons.

28 Pratiques-tu la pêche avec hameçons sans ardillons ?

      Non, je n'ai pas encore ce réflexe. Mais je ferre à la touche, je ne laisse pas le poisson engamer l'appât.

29 Ton regard sur le sujet ?

       Je devrais pratiquer plus souvent avec des hameçons sans ardillon, ça pourrait devenir un de mes prochains challenges.

30 Cuissardes ou waders ?

       La encore, c'est selon la rivière. Globalement plutôt Wader, mais il m'arrive en été d'être en vieilles chaussures de rando, pantalon et je me mouille ...

31 Quel budget par saison consacres-tu à la pêche?

      Entre 200 et 300€. J'achète peu de cannes, j'essaie de bien entretenir celles que j'ai et qui me conviennent bien. Le plus gros du budget est consacré aux différentes cartes de pêche. Sans compter le carburant pour les déplacements.

32 Une canne et moulinet que tu voudrais posséder?

       En canne une Héxagone en 3.40 de Christophe Pacalet (toc-passion) avec un Fulgor de chez PEUX. Là, ce serait le graal.

33 Un souvenir de pêche en quelques mots ?

      Je me souviens d'une touche extraordinaire, avec une puissance dans les coups ressentis dans la canne et la bobine du moulinet presque vidée. C'était sur l'Allier à l'ascension 2017, au lieu dit "maison blanche", commune de La fin du Monde en Haute Loire. Je n'ai jamais vu ce poisson qui m'a faussé compagnie, je ne suis même pas sur que c'était une truite mais je ressens toujours ses coups de boutoir dans le bras.

34 Un livre sur la pêche qui serait ton livre de chevet ?

         "La truite de Saint Christol" de Raoul DHOMBRES édition CMD

35 Un pêcheur vivant où disparu avec qui tu aurais aimé partager un moment de pêche ?

        Il y en a tellement... peut être Léon FOCH

36 Sempé, Delacoste, Daiwa, Garbolino, Hearty Rise, Pezon& Michel, Mitchell  où va ta préférence ?

        Delacoste sans réserve pour son excellent rapport qualité/prix.

37 Fil intérieur où anglaise ?

        Les deux, ça dépend de la configuration de la rivière.

38 Es-tu le possesseur d’une canne artisanale ?

        Oui, je possède une fil intérieur montée par Christophe PACALET de Toc-passion, excellente canne.

39 La pêche est pour toi une passion où un simple loisir?

        C'est une vraie passion, la seule que je n'abandonnerai jamais. Il me semble que la pêche ne se résume pas qu'à une action technique mais qu'elle est chargée d'émotions très personnelles et que pourtant nombre d'entre nous partage. Peut être que si nous parvenions à transmettre ces instants fabuleux à nos enfants, nous donnerions un autre sens à notre activité. Peut être que la pêche est aussi un lien trans-générationnel oublié.

40 La personne qui partage ta vie (il ou elle) elle en pense quoi de ta passion pour la pêche ?

        Elle est souvent excédée par cette passion et ne comprend pas mon engouement pour la pêche.

41 Si tu devais pêcher dans un pays étranger où irais-tu et pourquoi ?

        L'Islande pour ses paysages fabuleux, pour sa nature sauvage et surtout pour la qualité de ses rivières.

42 As-tu déjà eu l’occasion d’employer les services d’un guide de pêche ?

        Non

43 Si non comptes-tu le faire un jour ?

        J'aimerais bien faire un week-end avec Fabien MERCIER et mon père.

44 Es-tu engagé dans le monde associatif de la pêche ?

        Je l'ai été avec l'association "pêche de la truite", mais depuis la dissolution de celle-ci je n'ai pas repris d'engagement.

45 Si non prévois-tu de le faire ?

       Pas tout de suite.

46 Si demain tu devais mettre un terme à la pêche, que ferais-tu à la place ?

        Inenvisageable pour moi. Si vraiment la pêche était impossible, peut être l'écriture ou l'aquarelle.

47 No-kill où prélèvement raisonné ?

         Prélèvement raisonné, environ 10 poissons par an.

48 Ton regard sur le sujet ?

       Sur les rivières sauvages que je pèche je garde parfois un poisson lorsqu'il est blessé ou sur certains rus lorsque le poisson me parait être de taille anormalement grande pour le ruisseau. En règle général dans ces cas là tu ne prends rien 10m aval et 10m amont. Par contre, même tué j'en prends le plus grand soin. Et comme je garde peu de poissons, j'ai un vrai plaisir à le manger.

49  Pour toi est ce que tous les parcours no-kill en France déjà existant et ceux futures  devraient être ouverts à tous les modes de pêche (en respectant bien entendu certaines régles) ?

       Déjà je ne comprends pas qu'une seule technique monopolise la majorité des no-kill. Je ne connais pas de No-kill réservé exclusivement au toc ou à l'ultra léger... Pourquoi favoriser une technique? Ce n'est pas la technique qui met en danger le poisson mais l'état d'esprit de celui qui pêche. Un moucheur viandard, et ça existe, est plus dangereux qu'un toqueur qui pêche sans ardillon et qui prend soin de ferrer à la touche. Mais je crois plutôt qu'il existe une caste de pêcheur qui croit que sa technique est plus belle, supérieure aux autres et que, malheureusement, ces gens là sont plus engagés que les autres pêcheurs dans les AAPPMA. Dommage...

50 Quel est ton regard sur la gestion de la pêche en France ?

       Je trouve toujours étrange qu'il y ait autant de disparités dans la gestion de la pêche en France. Il y a des règles différentes selon les régions, les départements voir les associations de gestion (nombre de prises, taille des prises, type d'appât ....). Je ne comprends toujours pas pourquoi il n'y a pas d'harmonisation, pourquoi il existe des gestions privées, publiques ... Pourquoi n'y-a-t-il pas un permis national???? Peut être que ce système de gestion est obsolète et qu'il faudrait revoir cela. Mais je n'y connais pas grand chose pour pouvoir faire des propositions intéressantes.

51 Ton avis sur le monde associatif qui gère la pêche dans l’hexagone ?

     Les personnes qui se lancent dans cette aventure sont des gens remarquables. Néanmoins il y a peu de formation pour les aider (connaissance des salmonidés, de la vie aquatique, de la ripisylve, des écosystèmes des rivières, des réglementations et lois qui régissent tout cet environnement ...) et un manque évident de coordination entre les différentes AAPPMA et de perspectives à long terme. J'aimerais que la gestion prenne plus en compte les bassins versants des rivières plutôt que des portions de rivière. Les résultats seraient surement plus cohérents (à quoi servent les efforts d'une AAPPMA si la suivante n'a pas les mêmes objectifs?). Après, chacun fait ce qu'il peut.

52  Que penses-tu de l’entente halieutique qui permet aux pêcheurs de pêcher presque de partout en France ?

        C'est une excellente chose.

53  Serrais-tu favorable à une future carte de pêche nationale ?

         Oui, ce serait quand même plus simple.

54 Comment vois-tu la pêche dans l’avenir ?

     Je suis inquiet car les pêcheurs, au contraire des chasseurs, ne savent pas se faire entendre, prendre des décisions communes ...alors qu'ils sont nombreux, sans compter sur les problèmes climatiques qui influent et perturbent les milieux aquatiques. Que va-t-il rester???

55 Au vu des conditions climatiques de plus en plus compliquées, au vu du réchauffement climatique impactant les cours d'eau, quel  est ton regard de pêcheur et amoureux de la nature ?

     Je suis triste, très triste. Voilà déjà trois ans que ce n’est pas super, avec des nivaux assez bas, des chaleurs fortes .... J'essaie à mon niveau de faire attention à ce que je consomme, à mes détritus ... mais je suis loin d'être parfait. Je crois beaucoup en l'éducation des nouvelles générations, ce sont souvent eux qui nous montre l'exemple. J'espère juste qu'il est encore temps.

Merci à toi d’avoir pris le temps de répondre à ces quelques questions. Et surtout merci pour tous les lecteurs.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article