Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Fermeture 1er catégorie, 20 septembre 2020

Pages

Catégories

Publié par truitepassion.fr

J'aurais pu sans doute faire plus long, j'aurais pu faire une mise en image avec tous les souvenirs de 2019, mais j'ai fait cours pour cette année. Comme les bonnes choses sont parfois très courtes et histoire de vous mettre en appétit pour le 14 mars, j'ai trié et sélectionné, les dix photos qui ont marqué ma saison de pêche. Je vous avouerais que j'ai quand même eu du mal à n'en choisir que dix, tant les souvenirs ont été nombreux durant ces six mois de pêche de la saison 2019.

L'une des premières truites "Made in Diois".

L'une des premières truites "Made in Diois".

La beauté des truites, va avec la beauté du lieu, où  je fais chaque année mon ouverture. Cette truite de souche méditerranéenne, grise avec de petits points oranges et noirs, on ne la trouve que dans les montagnes du Diois. C'est le poisson emblématique des ruisseaux que je pêche et je ne pourrais jamais me lacer de la beauté de la robe de ces dames. Et je sais que ma chance est grande de pouvoir côtoyer des poissons comme cela. Poissons sauvages depuis la nuit des temps, vif et rusé à la fois, qui n'est pas simple de mettre à l'épuisette. Il n'est pas donné à tous les pêcheurs de pouvoir prendre des poissons d'une qualité pareille et j'espère que cette espèce si fragile pourra encore subsister des décennies, afin que d'autres que moi, puissent avoir la chance de contempler ces poissons magnifiques.

Mon paradis pour l'ouverture.

Mon paradis pour l'ouverture.

Cet endroit et l'endroit où depuis des années, maintenant je fais l'ouverture de ma saison de pêche. C'est le petit cours d'eau typique des montagnes du Diois. Avec ses fonds couleur or, ses eaux cristallines et froides et ses dames estampillées "truite de souche Med". Il ne voit, ma visite en général que pour cette occasion, malgré cela c'est une longue histoire entre lui et moi. Des histoires d'ouvertures, les pieds dans la neige et dans l'eau à deux degrés, des histoires à m'émerveiller de la beauté des montagnes aux sommets encore enneigés. L'ouverture là haut est un mélange d'hiver qui se finit et de printemps qui commence, j'aime m'y perdre !!. Cet endroit est gravé à jamais dans mon ADN. Je connais chaque postes, chaque poisson et à chaque fois que je pose mon appât transi par le froid de mars, une histoire de "truite" prise ou décroché vient à ma mémoire.

Un endroit d'une grande beauté.

Un endroit d'une grande beauté.

Cet endroit fait aussi partie des coins où j'aime venir y pratiquer, une pêche traditionnelle avec une canne anglaise courte (3,60m). Les truites y sont belles et l'eau est limpide, il reste bien plus facile à pratiquer quand il est bien en eaux, car les poissons sont souvent beaucoup plus présent. Par contre au vu de sa position géographique, il a souvent des niveaux bas, même au printemps et là, la pratique de la pêche reste parfois très aléatoire. Mais il y a de quoi se faire plaisir dans cette vallée aride et sauvage avant l'arrivée des baigneurs du coin qui envahissent ses rives de juin à septembre.

Une des belles de "ma rivière".

Une des belles de "ma rivière".

Le souvenirs d'une matinée, d'avril sur ma rivière, perdu au milieu des gorges, seul à pratiquer sur ce cours d'eau bien en eaux, où chaque coup de ligne va se solder, par la mise à l'épuisette d'un poisson. Et pas n'importe quel poisson, car les belles de la rivière étaient en ce dimanche matin toutes de sortie. Elles c'étaient données, le mot pour mon plus grand plaisir. Une matinée d'avril qui restera gravée dans ma tête, cette simple photo de cette belle truite d'une trentaine de centimètres posée sur les mailles de l'épuisette ne peut qu'en témoigner.

La rencontre avec un "mythe ".

La rencontre avec un "mythe ".

Pierre Sempé,  tous les pêcheurs aux appâts connaissent son nom, sa réputation n'est plus à faire. Pour ceux qui le connaissent bien, il est un homme simple et d'une grande gentillesse. Ma participation, à la rencontre Sioule, fut pour moi et mes amis de la Drôme (Alban et Sylvain) l'occasion de partager avec lui de merveilleux moments à faire le monde de la pêche et dieux sait que Pierre est un véritable livre ouvert ou chacun peut venir y prendre sa dose de connaissance. Et quand Pierre vous invite à trinquer avec lui et à venir manger à sa table, vous ne pouvez pas lui dire non, car ces moments restent importants dans la vie d'un pêcheur passionné (j'espère sincèrement maintenant qu'un jour je pourrais partager un instant de pêche avec lui !!!).

Le paradis sur terre

Le paradis sur terre

Le paradis il est là haut sur les contreforts du Vercors nord et ce n'est pas mon ami Phil (Philippe Garnier) qui va me contredire. Tant cette journée de mai, fut belle, riche en poisson et pluvieuse. Pêcher et faire découvrir cet endroit à un ami, reste un réel bonheur. Cette journée de partage et de poissons fut l'un des faits marquant de ma saison 2019.

Avec les copains dans le Cantal.

Avec les copains dans le Cantal.

Ah !!!!! Les quatre mousquetaires de la pêche à l'assaut du Cantal, que de souvenirs de ce séjour, où nous avons découvert des endroits de pêches magnifiques. Où les poissons nous ont rendus presque fou. Où nous avons tous les quatre constataient qu'il n'est pas si simple de prendre des poissons parfois et que même si nous connaissons tous les bases de la pêche aux appâts naturels, toutes les rivières restent différentes et il faut sans cesse adapter cette technique à l'endroit choisi. Ce premier séjour à quatre fut le premier, mais pas le dernier, car aujourd'hui nous allons nous retrouver au milieu des montagnes de la Savoie.

Le lingot

Le lingot

Un lingot d'or, aussi belle que la rivière où cette truite vie encore. La prise de ces truites vaut tous les millions du monde de par leur robe, mais aussi de part la difficulté de les prendre. Malgré cette difficulté notoire, je me réjouis de venir quelquefois durant ma saison de pêche y tremper le fil de ma ligne et faire danser mon petit ver de terreau, au gré des courants et des postes pêchés. Une technique à la longue canne, une pêche aux postes, qui année après année n'a jamais laissé indifférent les truites des lieux, malgré des matinées de pêche parfois très aléatoire. Vous comprendrez alors que la prise de quelques poissons, reste le plus grand challenge quand on vient pêcher cette rivière.

Septembre et la fermeture en Drôme.

Septembre et la fermeture en Drôme.

Comme pour l'ouverture est mon rendez-vous avec ce ruisseau du Diois, le rendez-vous de ce dernier jour de pêche dans la Drôme, ce fait depuis quelques années avec mon ami Sylvain, sur les rives de cette magnifique rivière de la Drôme. Je pense très sincèrement que l'on ne pouvait trouver meilleur endroit pour dire adieux aux cours d'eau et aux truites qui écrivent durant toute l'année les pages de nos souvenirs de pêche. Une vallée encaissée, des coups à pêcher de partout et des truites à la belle robe, rien de mieux, pour mettre le mot fin sur une saison belle et riche.

La "DER" de la saison 2019.

La "DER" de la saison 2019.

Nous, les pêcheurs du "26", nous avons, la chance de pouvoir finir notre saison de pêche en octobre sur les rives des rivières de l'Isère. De pouvoir connaître l'euphorie des pêches en eau rapide, de côtoyer les truites à la ligne sportive. C'est délicieusement bon de finir une saison de pêche sûr de tel cours d'eau, des endroits à la beauté rare qu'hélas nous ne pouvons trouver chez nous. Pour celui qui comme moi, aime pêcher ces eaux rapides, avec des plombées assez conséquentes cela reste quand même un grand plaisir. Plaisir qui n'est, hélas pas gratuit sinon je pense que de juin à octobre j'y serai tous les week-ends.

Ainsi ce termine depuis des années ma saison de pêche, celle de 2019 fut riche en moments de pêches, en rencontres, 2020 sera je le pense et l'espère dans la même lignée.

A très vite.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jacky T 10/02/2020 10:08

Bein moi du coup suis toujours en fin de saison (clin d 'oeil) LOL

truitepassion.fr 13/02/2020 17:46

Ben oui mon Jacky !!!!!!

manu 09/02/2020 20:19

ma préférée bien sur est la première, si tu connais un ruisseau ou elles sont toutes comme ça , c'est le paradis, il n'y en a plus beaucoup.

truitepassion.fr 13/02/2020 17:49

Salut manu, je n'en connais pas qu'un, mais plusieurs, ce n'est pas 10 non plus mais j'ai encore la chance de pouvoir prendre des poissons de se type et je sais que j'ai de la chance, merci pour ton commentaire.
@+