Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Fermeture 1er catégorie, 20 septembre 2020

Pages

Catégories

Publié par truitepassion.fr

L’addiction à la canne

Faites- vous une addiction à la canne à pêche ?

 Voilà la question que je vous pose, car moi j'en fais une !!!

Depuis maintenant quelques années et je me demande si c'est vraiment normal, si cette « putain » de passion n'est pas en train de me bouffer de l’intérieur et de me faire devenir fou. Je crois celui qui dit que la pêche est une drogue, une addiction permanente et lorsque l'on y met un pied dans cet engrenage infernal, on ne peut plus s'en sortir.

Il y a les collectionneurs de moulinets, les acheteurs compulsifs de bobines de fil et autre, à faire pâlir les rayonnages d'un magasin d'articles de pêche et ceux comme moi, qui ne sont pas collectionneur pour un sous, mais qui en veulent toujours plus dans leur placard à canne.

Et comme le chantait Alain Souchon dans sa chanson « foule sentimentale : avoir les quantités d'choses, qui donnent envie d'autre chose, on nous fait croire, que le bonheur c'est d'avoir, d'en avoir plein nos armoires, dérisions de nous dérisoires ».

Dérisoire et paradoxal, comme état de fait, d'avoir une quantité de cannes dans son placard et en vouloir toujours plus. Certes, achetés une canne pour le simple plaisir de l'avoir ne sert pas à grand-chose, si ce n'est l'arrogance de montrer aux autres que l'on possède un arsenal à pêcher.

Une canne si on l'achète c'est pour pêcher avec, ce n'est que mon humble avis et cela reste l'essentiel du pourquoi de l'achat. Même si ce n'est qu'une saison, juste pour le fun !!! Et croyez-moi, si je le pouvais les cannes deviendraient du consommable et chaque saison je me ferais plaisir à garder les meilleurs et à « jeter « celles qui ne me plaisent pas (pensée utopique !!!), je deviendrais sans doute alors un collectionneur patenté.

Mais bien entendu cela ne se passe pas comme cela et je m'émerveille devant mon ordinateur pratiquement chaque soir à regarder, les cannes aux appâts naturels et pas n'importe lesquelles. C'est un peu comme le mec qui aime les belles voitures, qui aime les belles femmes, moi ce qui me fait « frémir », hormis les formes voluptueuses de ces dames (juste pour le plaisir des yeux alors, car sinon je pense que mon épouse ne va pas apprécier), ce sont les cannes !!! Leur ressentie, leur action, leur couleur, le toucher du liège, le nombre d'anneaux, la composition et la résonance de leur blank, même si je n'y connais pas grand chose.

L’addiction à la canne

Je les voudrais toutes dans mon placard sans retenue, les cannes Native, les PS et RS dark et autres Aérius et Luvias etc…. Posséder aussi ces vieux modèles qui ont écrit l'histoire de la pêche, les cannes d'Alphonse Arias (collection Ediloisir), avoir « la grise » de chez Sempé ou l'Epéore de chez Sert conçue par Olivier Plasseraud, juste pour le plaisir d'une matinée de pêche avec.

Et dire que pendant de très nombreuses années, j'ai écumé les rives des rivières avec seulement deux modèles (une canne anglaise de 3,90 et une téléréglable de 4,70m). Bien des années plus tard, je me retrouve à pêcher avec huit cannes, toutes de très belles factures et me convenant parfaitement, mais je ne peux m'empêcher de penser aux autres, je ne suis pas hélas, fidèle à mes compagnes qui m'accompagnent sur les rives des cours d'eau.

Je deviendrais presque jaloux de la possession par les autres des cannes qui me font tant rêvés. Je suis devenu un maladif compulsif de la canne, mais heureusement pour moi, mon épouse et là pour me rappeler, que de trop avoir on n'a pas de plaisir et qu'il est bien de se contenter de peu (quoi que !!!). Une canne cela sert à prendre du poisson et on peut très bien le faire avec n'importe laquelle.

Sans oublier ma carte bleue avec le logo de l'écureuil qui me fait parfois des signes qu'il serait bon d'épargner plutôt que de vouloir dépenser une somme folle pour cette dernière petite nouveauté de 3,60 m dont, tous les pêcheurs de truites disent le plus grand bien.

Heureusement que je ne pratique que la pêche aux appâts, car sinon il me faudrait un énorme écureuil, "une CB Mastercard Gold" et un garage rien que pour mes cannes. Punaise que cela doit être bon, d'avoir un râtelier bien rempli et de pourvoir choisir à chaque sortie, la canne qui convient le plus aux cours d'eau pêchaient.

Je sais, c'est encore mon côté « Drogué » de la canne qui ressort et je sais très bien que le plaisir de posséder, n'est rien face à celui de l'action de pêche proprement dite et que finalement le bonheur reste,  d'être au bord de l'eau et de pêcher simplement. Mais qu'il est bon parfois de rêver à celle inaccessible, de grande notoriété, mais si éphémère dans la vie d'un pêcheur de truite….. La canne à pêche !!!!!!

A très vite

Photos issues du net.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article