Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Fermeture 1er catégorie, 20 septembre 2020

Pages

Catégories

Publié par truitepassion.fr

De l'influence supposée de la lune sur l'activité des truites ( par Jean-Denis Poujet)

Comme souvent, ça commence par un coup de téléphone.
"salut p'pa, tu irais pas à la pêche jeudi?
-Je préfère pas, jeudi c'est lendemain de pleine lune, et pour la truite c'est pas bon."
Combien de fois ai-je entendu cette remarque? De tous temps les pêcheurs ont adoré discuter, comparer, élaborer des théories de tous ordres sur des sujets plus ou moins variés ayant trait à leur passion.

Cela peut aller de l'influence de la raideur d'une canne, en passant par la meilleure méthode pour accrocher ses appâts, des techniques d'approche .... toutes sont fondées sur des preuves scientifiques irréfutables: l'expérience du conteur. Celle qui m'intéresse depuis plusieurs saison déjà et ce d'autant plus que ce sujet est récurrent dans les discussions halieutiques est l'influence de la lune.

Peu de recherches ont été faites. Une, celle de John Alden KNIGHT, est universellement connue. John Alden KNIGHT, célèbre pêcheur américain des années 20 à 30, s'est appuyé sur ses carnets de prises et sur son intime conviction que la lune et le soleil, astres qui jouent des rôles important sur plusieurs phénomènes terrestres, pourraient aussi influencer l'activité de dame truite.

Il a émis l' hypothèse suivante:
" L’activité des animaux atteint chaque jour son apogée lorsque la Lune est soit au zénith ou directement à l’opposé de la Terre (sous nos pieds). Ces périodes durent approximativement de 2 à 3 heures. Ces périodes sont appelées périodes d’activités majeures.
De plus, une recrudescence de l’activité est constatée à des moments où la Lune se lève ou lorsqu’elle se couche. De par le fait qu’elles durent environ deux fois moins de temps que les périodes d’activités majeures, ces périodes sont appelées périodes d’activités mineures.
L’intensité des périodes d’activités varient aussi selon les phases de la Lune. Les périodes plus fortes se présentent durant la pleine Lune ainsi que durant la nouvelle lune.

Ceci est du au fait que les forces gravitationnelles de la Lune et du soleil s’additionnent durant ces périodes."
Il en a déduit trois idées fortes:
-il existerait deux périodes le matin et deux le soir correspondants au levers et couchers du soleil et de la lune, périodes qui seraient favorables à l'activité des animaux.
-plus le soleil et la Lune seront proches de la Terre, plus forte sera leur influence. Ainsi, chaque mois, le jour d’une nouvelle Lune ou d’une pleine Lune fournira l’influence la plus forte.
-Une activité accrue des poissons est observée lorsque la Terre, la Lune et le Soleil sont alignés.
Et, à partir de ces éléments il a élaboré un calendrier type des bons et des moins bons moments pour aller à la pêche; le calendrier solunaire que vous trouverez ci-dessous.

Premier constat, KNIGHT devait aimer la pêche et être performant car il n'a noté que deux jours mauvais pour cette activité, les autres étant classés de moyens à très bons. Autre remarque, ce calendrier a été établi aux Etats Unis, il y a bientôt un siècle sur une population de poissons inconnue (fario, arc en ciel, ...) et sur des rivières surement beaucoup moins fréquentées qu'aujourd'hui. Ce qui me conduit déjà avoir quelques réserves sur la véracité de cette "étude".
Néanmoins, la lune peut jouer un rôle important sur les eaux closes ou les grandes rivières. Marc DELACOSTE, hydrobiologiste, a expliqué que la truite est un poisson lucifuge, c'est à dire qu'elle n'aime pas la lumière violente et qu'un temps couvert est toujours préférable à un grand soleil.

Une nuit de pleine lune qui diffuse une lumière importante mais douce pourrait inciter les truites à sortir et ce d'autant plus que cette lumière nocturne pourrait favoriser le développement d'invertébrés aquatiques dont raffolent les truites. Donc les lendemains de pleine lune pourraient être moins favorables que les lendemains sans lune. On pourrait aussi rajouter que de nombreux éléments entrent en jeu dans l'activité des truites comme: le niveau de l'eau, la couleur de l’eau, la température extérieure et de l’eau, l'arrivée d’une perturbation, un changement de pression, etc…
En conclusion, je ne sais pas si la lune ou tout autre astre joue un rôle important dans l'activité des poissons. Par contre, la rédaction de cet article m'a fait prendre conscience de manière plus aigue et précise des phénomènes climatiques, météorologiques qui peuvent favoriser ou pas une journée de pêche. Mais qu'importe, quand l'envie est là, je prends mes cannes et je rejoins une rivière où je sais d'ores et déjà que je vais passer un bon moment.

Avec l'aimable autorisation de Jean-Denis Poujet 

De l'influence supposée de la lune sur l'activité des truites ( par Jean-Denis Poujet)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Soren 04/10/2019 21:31

Delacoste, encore une affirmation exceptionnelle ! Pour un article sérieux, il serait bien de se passer de ce monsieur.

truitepassion.fr 06/10/2019 20:04

Bonsoir,
Je pense à la vue de vos propos, que vous ne portez pas dans votre cœur Marc Delacoste , je vous invite donc à contacter ce monsieur au lieu de publier votre mécontentement dans les commentaires de ce site. Pour finir l'article de Jean-Denis est ce qu'il est, je ne peux que le mettre à l'honneur, même s'il parle de monsieur Delacoste.
Cordialement,
Serge