Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par truitepassion.fr

Test de la NATIVE ORIGINE 380 par Sylvain Manuel.

Caractéristiques : 
- 3.80m.
- 4 brins. 
- Action progressive (vraiment !!!).
- Carbone HM Mitsubishi 40 tonnes, non peint / non vernis, 0.9mm de diamètre en sortie de
poignée.
- 140g (à +/- 3g). 
- 14 anneaux Fuji Alconite surélevés (2 doubles pattes au départ) - montés dans le respect de
l'épine du blank. 
- Porte moulinet full alu (spinning compatible) enfin sauf pour ma version « cadre » qui est
livrée avec une superbe poignée en liège brut.
- accroche-hameçons/mouche.
- Poignée 25mm de diamètre.
- Liège du Portugal de la meilleure qualité pour la construction des poignées.
- Rubber de couleur foncée pour la solidité des extrémités de la poignée.
- Accroche Hameçon
- Chaussette compartimentée type suédine.
- Tube de transport carbone.
- Tarif :  469,00€. 

Lorsque j’ai commencé à entendre parler de cette canne spécifique (nymphe/appâts naturels) en fin de saison dernière, j’ai rapidement pris contact avec Matthieu Vieilhescazes pour me renseigner sur la possibilité de me fabriquer une version « spécial cadre » sans porte moulinet et après quelques échanges, j’ai décidé de lui faire confiance pour la réalisation de cet outil qui me suit avec bonheur depuis le début de saison.
 
Cette canne, de par ces composants et la qualité de montage est clairement une canne très haut de gamme. De l’alignement des anneaux aux ligatures en passant par la qualité du liège (la prise en main est formidable), du blank et des emmanchements il n’y a rien à redire, l’objet est beau, simple et élégant, on sent tout le travail des passionnés qui l’on pensé et mis au point !!!

Test de la NATIVE ORIGINE 380 par Sylvain Manuel.

La première chose que l’on remarque une fois la canne montée, est sa finesse et sa légèreté, en effet elle est très peu conique (le diamètre en sortie de talon est de seulement 0.9cm) et dans ma version cadre sa légèreté, sans le lest du moulinet, est encore plus impressionnante.
 
Ensuite, une fois la canne en main sa souplesse dans les deux premiers tiers est frappante et à vrai dire mon premier questionnement a été de savoir comment elle allait réagir sur de beaux poissons !!!
 
En début de saison, je l’ai essentiellement testé en pêche aux appâts naturels avec un diamètre de nylon 18/100 un bas de ligne 14 ou 16/100 et des plombées parfois très lourdes !!! Elle n’a pas vraiment été étudiée pour ça à la base mais elle s’est montrée vraiment très bonne dans cet usage en moyenne et grande rivière. Les lancés sont précis (même à longue voir très longue distance) et aisés grâce à sa grande souplesse et le scion revient bien en place sans effet rebond parasite souvent présent sur les cannes dites « progressives ». Le contrôle des dérives est  sensationnel avec une grande résonnance qui permet de bien se représenter le cheminement de l’appât au fond de l’eau et d’effectuer des passages de ligne tout en douceur.
 

Test de la NATIVE ORIGINE 380 par Sylvain Manuel.

J’ai pu ensuite la tester en nymphe au toc toujours en 18/100 et bas de ligne 14/100 avec des montages allant de mi-lourds à lourds et une fois encore son action fait des merveilles que ce soit au niveau des lancés (j’ai même tenté avec réussite quelques lancés arbalètes dans des zones encombrées) ou du suivi de la dérive.
 

Test de la NATIVE ORIGINE 380 par Sylvain Manuel.

Au niveau du ferrage, elle est très réactive et je n’ai pas trouvé qu’il faille exagérément appuyer pour avoir une très bonne efficacité même si une certaine amplitude est nécessaire.
 Pour ce qui est des combats, là c’est vraiment le bonheur, elle répond présente de manière progressive sur tous types de poissons, en étant suffisamment souple pour ne pas décrocher un petit poisson tout en étant suffisamment puissante dans sa partie inférieure pour venir à bout d’un beau poisson même dans un débit puissant, à ce titre il ne faut pas hésiter à lui tirer dessus c’est là que l’on sent toute sa nature !!!
 

Test de la NATIVE ORIGINE 380 par Sylvain Manuel.

Niveau solidité rien à redire non plus, je vois passer pas mal de scions cassés depuis le depuis de saison   mais pour l’instant je n’ai rencontré aucun problème, pourtant je ne suis pas du genre maniaque et ma canne n’a pas passé 5 min dans sa housse depuis l’ouverture elle est toujours prête à pêcher dans ma voiture !!!
 Pour conclure, ce premier mois de pêche avec la native origine 380 est une réelle réussite et je ne regrette pas du tout d’avoir fait confiance à Matthieu et son équipe !!! Pour moi, cette canne est la canne polyvalente par excellence pour la pêche de la truite en rivière aux appâts naturels et nymphes quel que soit le débit et le profil.

Donc si vous cherchez une canne très qualitative conçue et montée avec soin en France n’hésitez pas !!! De plus il se murmure qu’une petite sœur de 3m30 serait en projet pour les milieux plus confinés et pas que…
 

Test de la NATIVE ORIGINE 380 par Sylvain Manuel.

Texte & photos: Sylvain Manuel.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :