Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Fermeture 1er catégorie, 20 septembre 2020

Pages

Catégories

Publié par truitepassion.fr

Rendez-vous sur la Sioule .....

L'occasion m'était donné en ce week-end de fin avril ( 27&28), de monter pêcher la Sioule ( rivière du massif central, affluent de l'allier) à Châteauneuf les bains, petite bourgade de 305 habitants située dans le département du Puy de Dôme. Une première pour moi, une première tout d'abord de participer à une rencontre de pêcheurs animé par l'équipe de Pierre Sempé et puis une première de pouvoir pêcher une rivière aussi large, moi qui comme vous le savez, reste plus habitué aux ruisseaux et rivières moyennes.

C'est sans encombre que nous avons fait la route avec l'ami Sylvain, seul bémol pour la petite histoire on a réussi à passer devant l'hôtel qui nous accueillait pour le week-end sans le voir, tellement nous étions à regarder celle qui nous attendait et qui nous attirait (déformation de pêcheurs).

Après un bon quart d'heure à chercher notre lieu de villégiature pour le week-end, nous avons enfin trouvé et très vite une fois garé, nous avons été accueillis par l'ami Léo (notre Isérois préféré), suivi de très prêt par Alban et Marc.

Très vite les valises étaient laissées dans la chambre, très vite nous avons été salués Pierre et son équipe. D'ailleurs, nous aurions pu rester à regarder la présentation des cannes de la marque Sempé, nous aurions pu aussi participer et essayer ces beaux ensemble, mais l'envie d'aller sur les bords de la Sioule étaient sans doute plus fort et donc très vite nous nous sommes retrouvés à pêcher ces grands courants non loin des termes.

Notre week-end fut dirigé par des moments de pêche, mais aussi l'apéro ou nous avons pu faire des rencontres et mettre des noms sur des visages (Olivier Briclot, Olivier Lou, Jean Marc etc...) et les repas au bon air de discutions pêche.

Convivialité et amitiés on était de mise tout au long de ce week-end et j'ai vraiment apprécié la rencontre de ces pêcheurs passionnés, gens simples au grand cœur. D'ailleurs je voudrais leur tirer à tous un grand coup de chapeau et leur dire un grand "Merci" pour l'organisation sans faille et leur accueil en toute simplicité (merci à Patrick Bonhomme, Pierre Laurent, aux deux Richard, Sempé et Garcia et tous les autres ….).

Je ne serai vous conseiller, si vous êtes passionné par la pêche aux appâts naturels, mais pas que, si vous aimez pêcher ces rivières importantes et surtout voir autres choses que les rivières que vous fréquentez, si vous aimez faire des rencontres et échanger entre pêcheurs, de franchir le pas et de venir participer à ce genre de rencontre, je suis sûr que vous ne le regretterez pas.

Voilà pour le côté convivialité, bouffe et apéro tout au long du week-end, de grands moments (quand on mange en face de Pierre Sempé qui est quand même l'un des monuments de la pêche de la truite), des moments trop vite passé, des moments simples mais d'une grand joie.

Rendez-vous sur la Sioule .....
Rendez-vous sur la Sioule .....
Rendez-vous sur la Sioule .....
Rendez-vous sur la Sioule .....
Rendez-vous sur la Sioule .....
Rendez-vous sur la Sioule .....
Rendez-vous sur la Sioule .....
Rendez-vous sur la Sioule .....
Rendez-vous sur la Sioule .....
Rendez-vous sur la Sioule .....

Mais il y a aussi quand même, des moments pêches, par un temps pas du tout idéal (pluie et vent tout au long du week-end).

Je ne vais pas vous cacher que je me suis perdu dans l'immensité de cette rivière, je me suis perdu dans le noir des abysses, je me suis perdu sans succès à chercher les poissons. J'étais tellement désobligé que j'aurais pris ne serait ce qu'un vairon, je serais été le plus heureux des pêcheurs. J'ai passé mon week-end à perdre ma pêche, à faire le héron dans l'eau, à faire des dérives à ne plus avoir de bras et à tout essayer (vers, teignes, nymphes) pour prendre un poisson.

J'en ai perdu mon latin, perdu mes valeurs, ma plombée et ma pêche. Je me suis perdu dans cette Sioule si grande pour moi, ou les courants font places au profond et les profonds à d'immense linéaire plat. Je me suis tellement perdu que parfois tout au long de ce week-end j'avais l'impression de pêcher le carnassier sur le Rhône.

Il y avait aussi beaucoup de monde en ce week-end sur cette rivière, les pêcheurs de tout bord se disputer (c'est péjoratif) le moindre mettre carré de rivière, ce qui m'a pas cessé de rappeler cette vision de ces pêcheurs à la mouche sur les bords de la Dordogne un soir de plein été.

Pour moi le samedi fut un zéro pointé, pas un poisson, pas une touche et surtout mes amis qui prenaient des poissons sur les postes où j'avais fait des dérives pendant des heures. Comme quoi pêcher avec un autre appât, une autre plombée, ne pas passer dans la même veine d'eau, dans celle ou est le poisson sont présents, fait la différence.

J'ai mis une journée à me faire à cette façon de pêcher, à ne pas pêcher trop lourd ce que je fais ici dans la Drôme et le dimanche après avoir commencé sans succès avec un train de nymphes, je suis revenu au vers, mais avec une plombée bien plus légère. Une plombée qui passait sans doute mieux dans les bonnes veines d'eaux et qui finalement va me faire prendre quelques poissons, après une très grosse touche et un loupé monumental de ma part et cela dans une eau au alentour de sept degrés. Comme quoi la pêche à ces secrets et il faut s'adapter au cas par cas. 

Je ne vais prendre ni truites, ni ombres, pourtant j'aurais aimé découvrir comme mes amis Alban et Marc la sensation de ce poisson au bout de la ligne. Bref je vais me contenter de quatre Tacons (jeunes saumons) présent en nombre dans cette rivière. Un joli poisson ressemblant comme deux gouttes d'eau à notre Fario, mais bien plus nerveux une fois dans l'épuisette.

En tant que pêcheurs et passionnés de la pêche aux appâts naturels, nous nous devons de savoir tout pêcher du ruisseau à la grande rivière et surtout d'éprouver autant de plaisir à découvrir tous ces lieux où nous pouvons pratiquer notre art.

Bien que je sois plus attiré par des cours d'eau petits à moyens, après un temps d'adaptation j'ai connu le plaisir et la joie du pêcheur de grandes rivières et c'est avec grand plaisir que je renouvellerais cette expérience.

Rendez-vous sur la Sioule .....
Rendez-vous sur la Sioule .....
Rendez-vous sur la Sioule .....
Rendez-vous sur la Sioule .....
Rendez-vous sur la Sioule .....
Rendez-vous sur la Sioule .....

En conclusion, malgré le temps, un manque d'expérience sur ce type de rivière et sans doute un manque de technique sur les grandes dérives et les plombées fines, moi qui suis plus habitué à arpenter les cours d'eau et me transformer en chasseur plus qu'en héron j'ai vraiment apprécié ces moments de pêche, tout comme j'ai apprécié ces moments d'amitié un verre à la main ou une fourchette dans l'assiette et sans nul doute je recommencerais bien volontiers dans d'autres lieux cette expérience, ou la pêche et leur passion unie les hommes.

Photos: Marc, Alban, Sylvain et moi même.

Rendez-vous sur la Sioule .....
Rendez-vous sur la Sioule .....
Rendez-vous sur la Sioule .....
Rendez-vous sur la Sioule .....
Rendez-vous sur la Sioule .....
Rendez-vous sur la Sioule .....
Rendez-vous sur la Sioule .....
Rendez-vous sur la Sioule .....
Rendez-vous sur la Sioule .....
Rendez-vous sur la Sioule .....
Rendez-vous sur la Sioule .....
Rendez-vous sur la Sioule .....
Rendez-vous sur la Sioule .....
Rendez-vous sur la Sioule .....
Rendez-vous sur la Sioule .....
Rendez-vous sur la Sioule .....
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

gilou26 12/05/2019 20:02

Un stage mon Serge,juste un petit stage et tu verras après, tu pêcheras comme un Dieu(mdr) et se sera fini les ruisseaux et nos truites de merde,à toi les grandes rivières et les grosses truites et là tu entreras dans une une autre dimension,une autre pêche.
Je te taquine bien sur tu t'en doutes bien.

truitepassion.fr 13/05/2019 17:16

Un stage oui pourquoi pas quand je n'aurais plus de cannes à acheter. Après ce n'est pas déplaisant parfois que de pêcher autres choses, tu en tire toujours des leçons constructives, mais ne t'inquiète pas quoi qu'il arrive je reviendrais voir mes petites truites, mes ruisseaux et rivières et je redeviendrais à nouveau le chasseur que je suis, car faire le héron de l'eau jusqu'au ventre à force c'est un peu ennuyeux……
@+