Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Fermeture 1er catégorie, 20 septembre 2020

Pages

Catégories

Publié par truitepassion.fr

Deux pécheurs au Paradis !!!

Ce jour-là, nous n'étions que deux pécheurs aux portes du paradis, attendant de pouvoir pêcher la chair des entrailles de la terre. Nous n'avons pas péchés, mais bien pêcher au détour des gourds profonds et des courants cascadeurs.

Jusqu'à la fin et la prise de cette dernière truite, nous n'avons pu repentir nos péchés, non pas de chair, mais de pêche !!!!!

Mon ami Phil, le pêcheur était venu découvrir cet endroit qui ne porte que le nom de paradis. Paradis pour le pêcheur, ou le pécheur nous ne le savons pas, mais quoi qu'il en soit, quel que soit cet endroit magique nous avons tous les deux pris du plaisir à arpenter les berges de ces eaux cristallines.

Mon ami Phil, au grès de l'onde n'a eu de cesse de jeter son « Phil » et son courage au fil des courants afin de pouvoir dompter la belle et malgré un début que je qualifierais de « poussif », il a pris tout comme moi de quoi bien satisfaire sa journée.

Deux pécheurs au Paradis !!!
Deux pécheurs au Paradis !!!Deux pécheurs au Paradis !!!Deux pécheurs au Paradis !!!
Deux pécheurs au Paradis !!!Deux pécheurs au Paradis !!!
Deux pécheurs au Paradis !!!Deux pécheurs au Paradis !!!Deux pécheurs au Paradis !!!

Pour une fois l'après-midi a été un peu plus riche en prise que la matinée, le parcours amont avec un peu moins d'eau et plus de dénivelé, s'est livré à nous corps et âme si je puis dire ainsi.

Nous n'avons pas non plus connu l'allégresse des jours de folies de Dame truite, mais nous en avons bien profité et surtout nous avons évolué tous deux, afin tous trois (il ne faut pas oublier Mr Nayko) dans une atmosphère de bien être ou tous les éléments sont en adéquation pour réaliser un moment de pêche unique.

Tous les éléments enfin presque, le seul point noir fût la météo, avec un vent du diable (il fallait bien que celui-ci se pointe, au paradis !!!), mais heureusement il ne fut pas si préjudiciable que cela, comme quoi le diable au paradis c'est quand même une chose inconcevable.

Et pourtant ce diable ne nous a pas laissé tranquilles pour le moment du pique-nique, car nous avons eu droit aux glaçons qui tombaient du ciel, un paradoxe à l'heure de l'apéro.

Deux pécheurs au Paradis !!!
Deux pécheurs au Paradis !!!
Deux pécheurs au Paradis !!!
Deux pécheurs au Paradis !!!
Deux pécheurs au Paradis !!!
Deux pécheurs au Paradis !!!
Deux pécheurs au Paradis !!!
Deux pécheurs au Paradis !!!
Deux pécheurs au Paradis !!!
Deux pécheurs au Paradis !!!
Deux pécheurs au Paradis !!!
Deux pécheurs au Paradis !!!
Deux pécheurs au Paradis !!!

Mis à part ce petit intermède espiègle de la part du ciel, ou du diable (qui sait !!), nous avons été tous deux très heureux de cette journée de pêche.

Phil le pêcheur de l'Aude, Phil le "tocqueur" qui au fil de ces heures passaient dans les montagnes de la Drôme, au fil de l'eau, des dérives et des truites, emportera avec lui les souvenirs des belles dames, des cascades, de la mousse verte sur les arbres et la senteur de l'allium ursinum (l'ail des ours).

A très vite ......

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article