Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Fermeture 1er catégorie, 20 septembre 2020

Pages

Catégories

Publié par truitepassion.over-blog.com

Les conseilles de Patrick

Les jours commencent à grandir que déjà nos pensées ce tournent vers la prochaine ouverture de la truite.

Comme souvent elle se fera avec des eaux froides et des poissons relativement peu actifs. Pour avoir la chance de provoquer quelques touches, il faudra respecter quelques principes.

Faire passer son appât le plus doucement possible, la truite étant amorphe, si il passe à peine trop vite, elle le voit mais le laisse passer, si le même passe lentement ou encore bien mieux si il culbute à peine sur le dos des cailloux cela déclenchera le déplacement de la truite. C'est simple comme l'appât accroche à peine, puis repart, etc.. Il devient prenable aux yeux d'un poisson amoindri par la fraie et l'eau glacée, de ce simple fait la truite fait l'effort d'aller le prendre.

L'année passée avec un ami sur l'Albarine, en début de saison, après une matinée ou il n’a rien pris, sans aucune touche, pêchant à peine trop vite, je lui est fait voir et appris une technique que j'ai mise au point et que j'appel "la pêche à culbuter", pratiquée principalement en amont (mais pas que). De suite il s'est mis à prendre truites et ombres. Son étonnement passé, je lui est fais voir que les poissons voyaient effectivement très bien son appât durant la matinée, mais qu'ils le laissaient passer, ne voulant pas faire l'effort d'aller le prendre, alors qu'il fallait les inciter à le faire en rendant à leurs yeux l'appât prenable et accessible.

Ensuite une chose très importante est de pêcher avec la ligne la plus verticale possible. En effet si cette dernière est inclinée aval, le courant pousse le dessous du fil immergé et fait immanquablement "trop bouger" l'appât en essayant de le soulever, la aussi la truite ne se déplace pas. Avec le fil vertical le courant pousse le fil immergé perpendiculairement, de ce fait la plombée devient bien plus stable, et l'appât aussi. A contrario si le fil est orienté à peine amont, le courant appui sur le dessus du fil, stabilisant au fond la dérive, mais gare à ne pas ce mettre en traine arrière.

La canne ne doit pas être aussi trop courte, toujours pour que la ligne ne soit pas sur un plan trop incliné. Ensuite à la belle saison c'est souvent le contraire qu'il faut pour faire vivre son appât.

La grosseur du bas de ligne a pour moi une importance capitale en début de saison, en effet même si l'eau est claire je mets souvent du 0,16 mm, toujours pour la même raison, ce fil plus raide stabilise l'appât, le rendant prenable pour une truite amoindrie, ce détail fait souvent la différence. Ensuite un bon pêcheur à la présentation de ligne redoutable, ne ce souciera guère d'avoir un 0,16 ou un 0,12 mm en bas de ligne.

Les conseilles de Patrick

Concernant les appâts à utiliser, perso j'aime mieux les petits, vers de terreaux par exemple, mais mon choix est plutôt toujours orienté vers les larves de la rivière, bon d'accord plonger les mains dans une eau à 5 ou 8 degrés est un tant soi peu héroïque, mais cela ne me dérange pas ayant depuis longtemps trouvé la solution.

Concernant la plombée je mets mon plomb de touche à environ 10cm de l'hameçon, je ne la fais pas trop courte pour pouvoir jongler avec plusieurs présentations suivant les coups différents que je prospecte.

Ensuite pour les grands courants profonds, avec une grosse masse d'eau, j'ai mis au point une dérive particulière que j'ai appelé "pêche renversée". Dans ces gros volumes, la puissance de la masse d'eau cherche à balayer la plombée et le fil immergé en l'accélérant à peine un peu trop. Même avec une plombée un peu longue, mieux adaptée aux grosses profondeurs, ce n'est pas vraiment preneur. Je pêche donc (même très loin) avec la bannière sous l'eau à peine inclinée amont, de ce fait le courant appuyant un peu sur le dessus du fil, il force la ligne à rentrer et être bien plaquée en rasant le fond, plus doucement qu'une ligne un peu inclinée aval.

Pour le choix de la canne, je vais toujours vers des modèles souples, cannes anglaises uniquement, pour gérer plus facilement mes différentes présentations, mais aussi éviter les décrochés.

Concernant mes hameçons, marque Mustad, j'ai uniquement deux références, et ils sont tout deux de forme crystal et bronzés. Ils ont une ouverture pas très large. La hampe est de longueur moyenne, surtout pas courte, car cela fait brouter l'hameçon, l'empêchant de rentrer. Pour faire un parallèle, imaginez (c'est une image) un tracteur avec une charrue derrière essayant de labourer un sol dur comme de la pierre, le gars va baisser le bras avec le crochet d'attelage à fond, ce dernier va racler par terre, mais le socle arrondi de la charrue va ricocher sur le sol sans rentrer et restera le cul en l'air. On ce retrouve avec une charrue non plus parallèle au sol qui  travaille normalement, mais inclinée à 45° et qui avance en crabe sans rentre dans la terre. Et bien avec les hameçons très larges d'ouverture, mais aussi court de hampe, on a un comportement similaire en plusieurs points.

Voila, enfin pour moi, plusieurs applications et principes issus de ma propre expérience, que je mettrais à profit lors de cette prochaine ouverture.

Je vous souhaite une bonne réussite, mais aussi de respecter dame truite, remettez à l'eau celles pour qui vous vous êtres tant appliqués.

P.Roux 

Texte et photos ( Patrick roux)

Merci à Patrick pour son aimable collaboration .

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

gilou26 27/02/2019 20:26

Toujours intéressant les propos de Patrick,après les mettre en oeuvre là c'est une autre histoire et pas toute personne et même bon pêcheur n'est capable de le faire.
Bon Serge,je suppose que c'est pas pour toi tout de suite,en attendant tu vas l'altima téléréglable et faire péter quelques plombs 0 de 1 de 2 et on est parti pour sucer quelques cailloux(mdr) Hein mon serge.

truitepassion.over-blog.com 27/02/2019 21:14

Tu as tout à fait raison, bon et ce n'est pas un secret, rien ne vaut nos petits ruisseaux et torrents de montagnes, mais bon après chacun son truc . Patrick a eu la gentillesse de donner quelques conseils aux pêcheurs qui me lisent, dans ceux la il peut y avoir des pêcheurs de grandes rivières. J'ai toujours la même motivation c'elle de donner aux plus grands nombres.
@+
Serge

manu 22/02/2019 21:16

Merci Patrick pour ces précisions

truitepassion.over-blog.com 22/02/2019 22:09

Manu , moi aussi je peux lui dire merci car à chaque fois que je lui demande un peu de son temps pour écrire quelques lignes sur sa vision de la pêche, sur ce qu'il peut transmettre aux autres, je comptais sur lui et franchement c'est vraiment cool de sa part .

Jacky T 22/02/2019 20:45

Salut

Un régal de pouvoir lire ça. merci Patrick et Serge pour le partage.

"Un misérois du grésivaudan" lol

Bonne pêche

truitepassion.over-blog.com 22/02/2019 22:06

Salut Jacky , un grand merci pour lui, tu sais que moi aussi je me suis régalé à lire les propos de Patrick, comme souvent d'ailleurs quand je lis les propos de mes confrères et amis pêcheurs.
@+

Serge