Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Fermeture 1er catégorie, 20 septembre 2020

Pages

Catégories

Publié par truitepassion.over-blog.com

La pêche au TOC La pêche au TOC

Il y a bien longtemps que le "TOC TOC" retransmis dans la main du pêcheur, par la prise de l'appât dans la bouche de la truite n'est plus chose commune, sauf coup de tête, ou truite à la faim débordante, la plupart des fois la touche est perceptible par la vision du "rigoletto" ou le frémissement du fil dans l'onde. La canne jouant à merveille son rôle de continuité de la main qui tient cette dernière. Les derniers carbones, les cannes d'action progressive arrivent aujourd'hui à vous retranscrire le moindre raclage de l'hameçon sur le fond caillouteux des rivières, le moindre arrêt quand la ligne vient se heurter contre une racine, ou une branche immergée.

Sans oublier la prise délicate de l'appât par la truite, le toc ne venant que bien après. On ne parle plus là, donc de pêche au "TOC" mais de pêche aux appâts naturels. On est très loin des clichés d'autres fois où le pêcheur attendait quelques instants après avoir ressenti ce fameux "TOC" dans la main qui tient le fil. La pêche aux appâts naturels a bien évolué depuis les quinze dernières années, grâce à de nombreux pêcheurs visionnaires d'une autre pêche, plus moderne et moins destructrice pour le poisson (Sempé, Delacoste et autres pêcheurs de grands noms où simples inconnues).

Les matériaux ont aussi évolué dans le même sens, aujourd'hui les cannes ont des blancks en carbones faisant ressentir aux pêcheurs la moindre sollicitation de la ligne, le fil est devenu de couleur fluo et donc plus visible, le fil de laine d'autres fois a été remplacé par le petit guide fil indispensable sur la ligne pour la vision de la touche. Le fil est devenu de plus en plus résistant avec un diamètre de plus en plus fin, les hameçons ne sont plus ceux d'autres fois (plus fin et plus robuste). Qui aujourd'hui utilise encore un hameçon numéro quatre pour pêcher aux vers de terre, on est plus aujourd'hui sur un numéro huit en début de saison et un numéro douze en toute fin et encore cela va dépendre de l'appât utilisé. 

La pêche au TOC

Aujourd'hui la plupart des touches s'anticipent et sont perceptibles par la vision avant d'être ressenti par le pêcheur. La pêche aux appâts naturel a délaissé au fil des années et au fil de son évolution technique le nom de pêche au toc elle s'est affinée, prenant une cure de jeunesse.

Même si elle est souvent décriée (encore de nos jours) et montrée du doigt par ces détracteurs, même si elle est délaissée par les plus jeunes lui préférant, une pêche plus sportive, ou les leurres valsent dans les airs. La pêche aux appâts naturels reste quand même la seule pêche que l'on peut utiliser de l'ouverture à la fermeture et sur n'importe quel type de cours d'eau.

Malgré son évolution technique elle garde ce côté rustique issu de la nuit des temps, qui a pris ces lettres de noblesse dans les Pyrénées. Une pêche rustique et technique à la fois, entre finesse et force.

Un simple hameçon, quelques plombs un bas de ligne, un corps de ligne, une canne et un moulinet et nous voilà tous émerveillés par cette truite si mystérieuse qui vient frapper à la porte de sensations folles.

Nombreux sont comme moi, les passionnés de cette technique qui ne jurent et ne pensent qu'à elle. Que l'on soit pêcheurs de ruisseaux, de rivières, proche des dérives de Pierre Sempé, adepte des cannes courtes comme Patrick Roux, nous sommes tous des fous, des passionnés de cette technique à laquelle nous louons un dévouement dépassant parfois la notion du raisonnable.

A très vite 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Bruno69620 28/01/2019 22:28

Hello Serge ,

Qu'il est bon de te retrouver à publier tes articles que,je lis depuis bien longtemps déjà ...!
Cette passion de la pêche de Dame truite qui,t'anime depuis quelques décennies maintenant est le reflet de beaucoup d'entre-nous ...La pêche du Salmonidé a toute ses lettres de noblesse mais ...
il faut savoir la préserver .... Pour cela,ayons à l'esprit, ce respect que,nous lui devons bien ...
Ces truites ,à la robe jaune , noire accompagnés de jolie points rouge paraissent venir d'un autre temps ....Elles sont aussi belles que ,fragiles ...!!! Faisons en sorte de les protéger ....Pour cela ,il nous suffit simplement d'adopter notre propre réglementation en somme ,la plus écologique ce qui, permettra par ailleurs d'assurer ,une pérennité de l'espèce et ce ,dans la plupart des cours d'eau de France et de Navarre !!! Il faut faire évoluer les mentalités ...Abaissons le nombre de prises par jour,supprimons les ardillons et augmentons la taille de capture ...!!!

Cette règle ,est tout à fait réalisable Serge !!! Toi ,qui,est comme moi " amoureux" de Dame truite ,tu sais qu'au fonds de toi même ,je dis vrai ...
Les méthodes de pêche aujourd'hui ,sont de plus en plus, évoluées grâce notamment à la technologie comme la composition d'un fil ,d'un hameçon,d'une canne ,d’appâts synthétiques etc...
Dame truite en revanche à peu évoluée ...Elle est restée toujours aussi craintive , n'apprécie toujours pas les eaux qui,se réchauffent ,les cours d'eau qui,s’assèchent de plus en plus régulièrement etc...
Si nous ne voulons pas voir disparaitre à moyen terme ce si jolie poison qui,a pu bercer une partie de notre enfance ,respectons sa fragilité en appliquant pour certains d'entre nous ,cette règle évoquée en amont ...Il est bien entendu que,celle ci serait à effectuer pour les cours d'eaux de première catégorie
,pauvres, en peuplement de salmonidés ...
Dame nature ,nous offre chaque jour que,nous passons au bord de ces rivières ,un spectacle inoubliable ...Devenons encore plus , éco-responsable ...! Préservons- là ..

A+ Serge ...
Limitons ,nos prises ,aug

truitepassion.over-blog.com 29/01/2019 18:51

Salut Bruno,
Pour te répondre, tout d'abord merci pour ce très long commentaire, merci d'avoir pris le temps d'écrire ton point de vue. Je te rejoins sur certains point, je suis pour la pêche sans ardillon car si tu sais pêcher correctement tu ne loupe pas plus de poisson et cela devrait être partout en France, je suis pour la baisse des quotas journaliers , deux poissons par jour et par pêcheurs serait je le pense très bien, par contre je ne vois pas l'utilité de l'augmentation de la maille, je serais plus porté, par une taille légale de capture par bassin, voir par secteurs de rivières. Il y a sans doute encore beaucoup à faire de ce côté et commençons par faire évoluer nos FD dans le bon sens. Pour le reste tous les pêcheurs sont concernés et c'est ensemble qu'il faudra nous retrousser les manches et voir ce que nous pouvons faire contre ce fichu climat et son réchauffement en gardant toujours à l'esprit qu'aujourd'hui nous faisons le monde de demain , laissons à nos enfants de quoi s'émerveiller, comme nous le faisons quand nous sommes seul au milieu de cette nature sauvage et si belle.
Merci à toi
Serge

gilou26 21/01/2019 22:03

Salut Serge ,voilà une bien belle vision de cette technique qui m'est chère,déjà temps de chemin parcouru depuis la toute première fois,pratiquement tout à évolué comme tu le dis si bien,que se soit la canne en fibre de verre de 6 m en passant par un ver que l'on prenait qui était le plus long possible,aujourd'hui les cannes passe à peine les 150 g ,voir moins parfois même.Le vers du gros vers de terre au dendros est aujourd’hui souvent délaissé au profit du petit terreau permettant ainsi de ferrer de suite et de ne plus laisser mordre comme c'était le cas par le passé.tant de chose ont changé,mais le plaisir et la traque de ce beau poisson reste eux toujours inchangés.
Merci pour cet article Serge.

truitepassion.over-blog.com 22/01/2019 17:19

Salut gilles, comme tu le dis si bien , tant de choses ont changées , mais le plaisir reste intact comme celui de la première prise, il est bien plus facile aujourd'hui de bien pêcher , c'est même devenu un réel plaisir mais le summum de cette traque, de cette pêche, c'est le plaisir que nous avons tous à nous retrouver les pieds dans l'eau, loin de tout à essayer de déjouer la méfiance de ce poisson qui nous tiens tant à cœur.
Merci pour ton commentaire
@+
Serge

Roux Patrick 21/01/2019 09:26

Je pousserai le bouchon un peu plus loin, en disant que c'est un art du bonheur, quand on aime vraiment quelque chose est tout simplement heureux.
En effet la technique a vraiment évoluée, beaucoup plus fine et subtile. Et que dire des cannes souples au carbone des plus résonnant,et qui retranscrivent mieux les sollicitations de la ligne.
Perso j'aime bien les cannes courtes, car il faut comprendre qu'une plombée portée en "apesanteur" au raz du fond, même de loin, dérive comme soutenue par un bouchon, ce qui ne gène pas en fait. L'année passée j'ai fais une canne appâts naturels de 9 pieds (2,74 m) à mon copain Christophe, et ma fois après essais et la prise de beaux poissons ça va très bien, Bon faut dire aussi que c'est un sacré bon pêcheur.
Alors oui la pêche au toc a pas fini de nous faire vivre de savoureux moments. Pour moi de belles découvertes aussi car je pars vivre ma retraite dans les Pyrénées, bien sur pour mieux vivre ma passion au milieu de fabuleuses rivières.
Pour rejoindre Patatras, un jour, il y a longtemps, un copain m'a dit "Patrick un jour il va te pousser des nageoires tellement tu cherche à comprendre les truites", bon c'est pas encore arriver, mais va falloir que je fasse gaffe...

truitepassion.over-blog.com 21/01/2019 17:32

Merci Patrick, pour le retour et comme je te l'ai dit par mail, bonne chance dans les Pyrénées et j'espère sincèrement que je pourrais partager un moment agréable au bord de l'eau avec "l'homme truite".
Serge

Patatras Bricolo 20/01/2019 20:55

C'est l'une des façons les plus nobles d'aborder un cours d'eau et ses habitantes.
Une technique ancestrale revisitée au fil des décennies pour arriver a la quintessence de nos jours.
Cette recherche de la perfection qui nous anime tous aujourd'hui....a tel point que certains nous prétendent avoir des gènes de poissons !
Merci pour cette article si fidèle a la réalité de nos périples halieutiques !
Patatras !

truitepassion.over-blog.com 20/01/2019 21:55

J'ai essayé d'être le plus proche de notre ressentie et je ne pense pas avoir écrit des bêtises, la preuve ton commentaire. Merci Patrice pour ces quelques mots .
@+
Serge

Lamy René 20/01/2019 20:15

Encore un article pertinent .merci .effectivement on est loin du toc .toc des cannes lourdes en bambou ,des 35 c.du fil ..etc. La peche en nymphe est l'illustration des observations de l'attaque de dame truite .cette noble et incontournable pêche éveille tous nos sens ,attention soutenue et vision ...une passion absolue ,qui laisse encore plus de chances aux poissons de survivre à nos traques.rené de Lyon

truitepassion.over-blog.com 20/01/2019 21:58

Merci René pour ces quelques mots, effectivement c'est une des plus belle pêche, qui est certes simpliste mais ou il faut sans cesse ce remettre en question et se poser les bonnes questions.
@+
Serge

Jacky T 20/01/2019 19:57

Salut Serge

Ca sent la démangeaison ? LOL ...!

truitepassion.over-blog.com 20/01/2019 21:59

Tout à fait , c'est long d'attendre !!!!!!