Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Fermeture 1er catégorie, 20 septembre 2020

Pages

Catégories

Publié par truitepassion.over-blog.com

C'est avec grand plaisir que j'accueille Sébastien Terrasse pour l'interview du pêcheur de ce mois de septembre. Pêcheur de la haute Loire, amateur de pêche au toc et de traque du carnassier, il vous dévoile au travers de mes questions un peu de sa vie de pêcheur.

Je vous laisse découvrir son point de vue, son franc parlé et ces prises de position sur les divers sujets posés.

Un grand merci à lui pour s'être livré aux questions de l'interview du pêcheur.

L'interview du pêcheur (n8).

1  Nom & prénom ?

TERRASSE sébastien

2  Age ?

40 ANS

3 Profession ?

Réceptionnaire dans un garage automobile.

4 Quel est le département où tu résides ?

La Haute Loire, au Puy en Velay précisément.

5 Depuis combien de temps pratiques-tu la pêche?

35ans

6 D’où te vient cette passion?

De mon père, qui m’a toujours encouragé. Puis j’ai rencontré plus tard des pêcheurs extraordinaires, qui ont su partager leurs savoirs et avec lesquels j’apprends toujours et encore 32 ans après !.

7 A quel âge as-tu pêché pour la première fois?

    A 4 ans et demi je taquinais mes premiers vairons, à 7 ans ma première truite.

8 Quelle est ta pêche de prédilection?

La truite en priorité (et le sandre…).

9 Quelle est ta technique de prédilection?

Le toc sous toutes ses formes.

10 Quel est ton appât ou leurre favori ?

Le vers, qui est pour moi la valeur sûre sur l’ensemble de la saison et aussi la mouche naturelle.

11 Pratiques-tu une autre technique de pêche?

J’ai eu fait des saisons complètes à la mouche, aux leurres ou au vairon manié. Depuis une dizaine d’année, je pratique à 90% au toc pour la truite. Pour les carnassiers je pêche aussi bien en verticale qu’aux leurres souples et durs ou au mort manié.

12 Si oui quels poissons recherches-tu?

Les carnassiers, en particulier le sandre.

13 Nous sommes à l’heure de la pêche en  nymphe au TOC, pratiques-tu cette technique dérivée de la pêche au TOC ?

Je l’ai beaucoup pratiqué lorsque j’officiais au fouet. Au “toc” je n’y consacre pas autant de sorties que cette technique très fine mérite. Je prévois néanmoins de ressortir l’étau pendant cet hiver pour avoir des “munitions” pour la saison prochaine.

14 Quel cours d’eau à ta préférence?

J’apprécie les rivières de 5 à 15m de large. Je n’ai jamais eu l’occasion d’aborder de très grandes rivières, mais cela arrivera certainement un jour.

15 S'il y avait une rivière, la rivière de ton coeur laquelle serait-elle ? (un nom et un profil)

J’en ai deux :

_L’Allanche, qui est une rivière typique des plateaux cantaliens avec des berges creuses, où j’ai fait mes débuts, et que je redécouvre chaque année.

_La Borne (43) sur tout son cours, où s’alternent des courants au milieu de blocs rocheux et des levées profondes qui tiennent quelques beaux poissons.

16 Le ou les départements où tu pêches ?

Principalement sur la Haute Loire, mais je déborde régulièrement  sur la Lozère et le Cantal. Plus rarement l’Ardèche.

17 Pêches-tu plus en semaines où plus le week-end?

Les deux, Je travaille tous les samedis, donc je pêche un peu le Dimanche et surtout le Lundi. Il m’arrive aussi de pêcher entre midi et deux le jeudi et le vendredi. De plus en plus rarement, je m’offre un coup du soir.

18 Ta préférence va plus à une pêche matinale, ou une pêche d’après-midi ?

Cela n’engage que moi, mais les coups du matin sont devenus tellement courts, que je préfère arriver plus tard (vers 10h) et au final pêcher efficacement quand les lèves tôt rentrent.

Mais si je peux, je suis du genre à pêcher du lever au coucher du soleil… histoire de profiter pleinement de mes rares opportunités de pêche sur une journée complète.

19 Durant la saison de pêche, quel mois à ta préférence et pourquoi ?

La période du 15 mai /15 Juin est pour moi la plus agréable (sauf cette année ! ) les poissons sont actifs, les niveaux d’eaux sont encore bons, et la chaleur reste supportable.

20 Quel matériel utilises-tu pour la technique que tu pratiques?

J’ai 4 cannes pour la truite : deux 3.90m en 3 brins (une Sempé leader plus et une Daiwa Shogun), une 4.80m (Daiwa) et une 6m (Maver) en téléscopique (PAS téléréglable), montées par mes soins avec des anneaux (entre 15 et 18). Toutes sont avec des Ritma 80 ou Vivarelli.

Je jongle avec ses ensembles en fonction de l’encombrement des rivières que je pêche.

 

                                                                                        

 

 

 

21 Pratiques-tu la pêche avec hameçons sans ardillons ?

Dans 90% des cas j’écrase l’ardillon, les 10% restant c’est que j’ai oublié de le faire !.

22 Ton regard sur le sujet ?

L’ardillon écrasé me permet de décrocher les poissons bien plus rapidement et proprement. Je n’ai pas remarqué que je perdais plus de poissons pendant le combat sans ardillon.

23 Quel budget par saison consacres-tu à la pêche?

Il a eu été énorme (plusieurs cannes haut de gamme par techniques et par poissons, des leurres, deux bateaux, etc..). Aujourd’hui, j’ai vraiment fait le tri et revendu tout ce que je n’ai pas jugé essentiel, et si une canne me fait envie, j’en vends une avant de “craquer”.  Mais on dira autour de 300€ hors déplacements et cartes.

24 Une canne et moulinet que tu voudrais posséder?

Une Anglaise de chez Pacalet et un Vivarelli modifié toc en alu…

25 Un souvenir de pêche en quelques mots ?

La petite larme à l’oeil que j’ai eu, lorsque ma fille aînée a sorti son premier poisson toute seule !

26 Un livre sur la pêche qui serait ton livre de chevet ?

La Saumonite aigüe de Robert Menquet.

27 Un pêcheur vivant ou disparu avec qui tu aurais aimé partager un moment de pêche ?

Toi ! (cela fait longtemps que nous devons caler une sortie !). Sinon; J’ai beaucoup d’envies mais pas suffisamment de temps pour les réaliser.

28 Sempé, Delacoste, Daiwa, Garbolino, Hearty Rise où va ta préférence ?

Toutes ses marques proposent du bon matériel, je “pioche” chez chacune d’elles ce qui me convient, et si je trouve pas… je modifie ou monte moi même !

29 Fil intérieur où anglaise ?

Anglaise

30 La pêche est pour toi une passion où un simple loisir?

C’est l’une de mes raisons de vivre !

31 Si tu devais pêcher dans un pays étranger où irais-tu et pourquoi ?

L’Irlande, pour ses truites, ses saumons et Brochets à capturer sur la même journée.

Mais une vie de pêcheur ne suffirait pas pour profiter du potentiel Français.

32 As-tu déjà eu l’occasion d’employer les services d’un guide de pêche ?

Oui, lors de ma formation pour devenir… guide de pêche !

33 Si oui lequel et sur quel cours d’eau ?

Mes meilleurs souvenirs vont vers Robert Menquet sur la Corrèze et Jack Taragnat sur la Santoire.

34 Si non comptes-tu le faire un jour ?

Mes finances actuelles ne me le permettent pas.

35 Es-tu engagé dans le monde associatif de la pêche ?

Oui, je fais parti du conseil d’administration d’une AAPPMA de mon département.

36 Si demain tu devais mettre un terme à la pêche, que ferais-tu à la place ?

Cela ne devrait  jamais arriver !

Parallèlement à la pêche, je chasse au chien d’arrêt.

37 No-kill où prélèvement raisonné ?

Prélèvement très raisonné

38 Ton regard sur le sujet ?

 

Je ne suis un extrémiste du no-kill à 100% ! Cela ne me choque que l’on garde quelques poissons, et j’apprécie une belle truite ou un filet de sandre ! Mais il ne faut pas que cela soit systématique !

Les quotas sont, pour moi, bien trop élevés, et malgré toute la volonté des gardes bénévoles, les contrôles ne sont pas suffisants…

39 Quel est ton regard sur la gestion de la pêche en France ?

Les AAPPMA font ce qu’elles peuvent avec le peu de moyens qu’elles ont, mais ce n’est pas facile de faire évoluer les choses sans l’implication de tous les pêcheurs.

40 Comment vois-tu la pêche dans l’avenir ?

J’aimerai ne pas être pessimiste et je vais certainement être dur (mais réaliste), mais nos hautes instances sont totalement déconnectées de la base des pêcheurs et de la souffrances des cours d’eaux français.

Jamais, elles ont dénoncées publiquement les nuisances de l’agriculture, de l’industrie, des microcentrales et j’en passe…

Jamais de suites données à la plupart des procès contre les pollueurs

Jamais l’opinion publique n’a été sensibilisée à l’impact de la pollution domestique sur nos poissons, à croire que cacher la vérité solutionne le problème.

Surtout ne pas faire de vagues, c’est vrai que les poissons ne crient pas quand ils meurent.

Je me demande vraiment pourquoi nous leur versons encore un salaire.

Ce n’est pas en mettant un poisson violet “sur une caravane” que la qualité des milieux aquatiques va s’améliorer...

Mon seul espoir va vers la jeune génération qui prend conscience que la gestion de la pêche doit changer…

Mais ne sera t’il pas trop tard !!!!!

 

 

 

Merci à toi  Sébastien d’avoir pris le temps de répondre à ces quelques questions. Et surtout merci pour tous les lecteurs de mon blog.

A très vite ….

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Olive 05/09/2018 14:34

Très bel interview.

truitepassion.over-blog.com 07/09/2018 17:38

Merci Olive