Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ouverture

Pages

Catégories

Publié par truitepassion.over-blog.com

Le titre de cet article peut paraître un peu surfait et prétentieux, pourtant loin de moi l'idée de mettre mes amis et moi à égalité avec les ténors de la pêche au TOC, nous n'en avons pas la carrure et encore moi l'aisance technique. Nous sommes comme tous les pêcheurs, des pratiquants lambda, mais là où nous pouvons être fantastiques, c'est dans notre approche de la pêche et notre vision du partage. En effet nous pratiquons une pêche sans prise de tête, où les mots, plaisir et partage sont les fondamentaux de notre noble art et de cette passion commune qui nous anime.

Sylvain, Philippe, Moi-même et Alban
Sylvain, Philippe, Moi-même et Alban
Sylvain, Philippe, Moi-même et Alban
Sylvain, Philippe, Moi-même et Alban

Sylvain, Philippe, Moi-même et Alban

Nous voici, donc quatre pêcheurs sur les routes sinueuses du pays des châtaigniers, des rêves pleins la tête pour cette journée du 21 avril 2018. Pourtant, les choses auraient très bien pu finir là où elles avaient commencée, à la dernière minute l'ami Yohan ne pouvait plus se libérer, il fallait donc vite trouver un quatrième.

Philippe a eu l'idée de publier un post sur Facebook, pour la recherche du quatrième, il nous fallait trouver "un bon ", un qui partage un peu de notre état d'esprit. Nous avons eu beaucoup de réponse et d'ailleurs je profite de cet article pour remercier tout le monde, tous les pêcheurs qui se sont manifestés et dieux sait s'ils y en avaient, désirant partager ce moment en notre compagnie, mais hélas beaucoup d'entre eux étaient pris et finalement nous avons trouvé Alban.

Nous avons donc découvert Alban sur les routes de l'Ardèche, autour du café du matin, au bord de la rivière, puis durant le pique-nique et dieux sait si notre recru fut bonne.

Alban au-delà de la pêche au Toc qui nous a fait unir, partage la même vision de la pêche et le même état d'esprit. Le quatuor de la pêche au TOC c'est formé, il a pris son rythme de croisière et bien d'aventures, je pense attendent ces quatre fantastiques, composé de Philippe, Sylvain, Serge et Alban.

 

 

Les "4 fantastiques" à l'assaut de l'Ardèche
Les "4 fantastiques" à l'assaut de l'Ardèche
Les "4 fantastiques" à l'assaut de l'Ardèche
Les "4 fantastiques" à l'assaut de l'Ardèche
Les "4 fantastiques" à l'assaut de l'Ardèche
Les "4 fantastiques" à l'assaut de l'Ardèche
Les "4 fantastiques" à l'assaut de l'Ardèche
Les "4 fantastiques" à l'assaut de l'Ardèche
Les "4 fantastiques" à l'assaut de l'Ardèche
Les "4 fantastiques" à l'assaut de l'Ardèche

Deux voitures, quatre pêcheurs sur les routes sinueuses de la vallée de l'Eyrieux, pour aller retrouver un affluent qui a vu il y a de cela des années (plus de trente ans) mes premiers balbutiements de pêcheur.

Nous laissons les jeunes (Alban & Sylvain) sur un joli secteur pour en découdre avec les truites des lieux, quant à Philippe et moi, nous montons quelques kms plus en amont, un peu plus prêt, non pas des étoiles, mais des sources de cette majestueuse rivière. Je vais pêcher toute la matinée, avec mon retraité, un petit moment que nous n'avions pas pêché ensemble. Pêcher avec " le vieux" vaut bien son pesant d'histoire drôles de pêcheur, avec quelques accrochages dans les arbres, une traversée fantastique des courants soutenus et surtout pour ma part la prise en charge de mon waders tout neuf par un berger allemand.

Mais rien de grave, le gentil "toutou" n'a sans doute pas du aimer l'odeur de mon waders neuf de chez Taimen.

Et tout est vite rentré dans l'ordre et nous avons très vite discuté pêche avec son propriétaire arrivé à mes côtés (j'aime les chiens, mais je ne suis pas " fan" du berger allemand).

Mis à part cela la matinée fut belle, sous le soleil, la rivière était vraiment généreuse et que dire des truites qui nous on enchantés l'esprit et le regard. Qu'elles sont belles ces truites de l'Ardèche avec leur robe noire parsemé de rouge ocre et même si nous n'avons pas pris des montres de grandeurs, elles savent bien se défendre. Qu'elles sont belles ces rivières Ardéchoises, avec leur cailloux gris et leur fond jaune ocre donnant à la rivière un aspect couleur thé.

Les moments de pêches, les coups de lignes, la prise de truites nous on fait oublier les heures qui s'égrainaient inlassablement et nous nous étions à peine pencher sur les rives de la belle qu'il fallait quitter ces lieux, quitter le chant mélodieux de la rivière, afin de pouvoir rejoindre nos deux amis pour le pique-nique.

 

 

 

Les "4 fantastiques" à l'assaut de l'Ardèche
Les "4 fantastiques" à l'assaut de l'Ardèche
Les "4 fantastiques" à l'assaut de l'Ardèche
Les "4 fantastiques" à l'assaut de l'Ardèche
Les "4 fantastiques" à l'assaut de l'Ardèche
Les "4 fantastiques" à l'assaut de l'Ardèche
Les "4 fantastiques" à l'assaut de l'Ardèche
Les "4 fantastiques" à l'assaut de l'Ardèche
Les "4 fantastiques" à l'assaut de l'Ardèche

 

Hormis le fait de prendre des poissons et se faire plaisir, durant la journée de pêche, le moment du pique-nique et sans doute pour moi le plus important c'est un moment où l'on se retrouve pour partager le repas, mais aussi les impressions de la matinée, nos avis et nos connaissances. Finalement, il ne faudrait pêcher que la matinée et passer le restant de la journée à bavarder pêche et refaire à notre image ce monde-là.

Les "4 fantastiques" à l'assaut de l'Ardèche
Les "4 fantastiques" à l'assaut de l'ArdècheLes "4 fantastiques" à l'assaut de l'Ardèche
Les "4 fantastiques" à l'assaut de l'Ardèche

L'après-midi je vais retrouver mon compère Sylvain sur un secteur de la rivière que je découvrais en même tant que mon ami. A l'époque ce secteur était classé en réserve et je n'ai jamais eu l'occasion de revenir sur ce terrain-là.

Pendant ce temps-là le retraité faisait voir " au petit jeune" Alban ce que c'était que la pêche au Toc, il a tellement voulu en faire qu'il a même cassé le scion de sa "Driva". Bon un scion cela ce remplace et heureusement pour lui il ne sait pas cassé une jambe ou un bras.

Nous, de notre côté avec Sylvain, nous allons continuer à pêcher et prendre encore et encore des truites. Comme le matin elles succomberont à nos petits vers de terreau et notre plombée lourde, car il fallait pêcher lourd à presque sentir les cailloux pour pouvoir prétendre débusquer les truites bien calées au fin fond des veines d'eau.

Voilà le résumé d'une formidable, journée passée dans le fin fond de l'Ardèche, une journée riche en émotion, en partage, en rigolade en tout ce qui contribue à  faire une magnifique journée de pêche. Et nul doute qu'un prochain rendez-vous verra le jour, quant à l'Ardèche il faudra attendre un jour d'avril 2019, je pense.

Sincèrement je pense que pour moi, comme pour les autres nous avons passé une formidable journée, teintée d'amitiés, mais aussi de grands moments de pêche, de fantastiques envolés dans un monde peuplés de rêves, des rêves où on peut côtoyer de belles rivières et de formidables poissons, quoi de plus normal pour ceux qui sont quatre, pour ceux qui sont désormais appelés les quatre fantastiques !!!!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article