Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Fermeture 1er catégorie, 20 septembre 2020

Pages

Catégories

Publié par truitepassion.over-blog.com

Une interview un peu particulière ce mois-ci, je voulais vraiment donner à cette interview un côté féminin. Avoir l'avis d'une femme, avoir le regard d'une femme sur le vaste monde de la pêche, sur cette passion qui nous anime. Je ne pouvais en choisir qu'une pour cette première et je ne pouvais penser qu'à elle. Ces réponses ont été à l'image de son papa qui est quand même l'un des plus grands "nom" de la pêche au TOC.

Ce n'est pas le Victor Hugo de la pêche, mais plus la Jane Austen des envolés des mots comme celle des lignes que l'on jette à l'eau. Merci donc à Fanette ARIAS d'avoir acceptée de répondre à mes questions et merci de m'avoir donné un peu de ton temps, qui je sais est précieux. Mais comme tu me l'as justement dit " on trouve toujours du temps pour notre passion ".

Amis pêcheurs je vous laisse donc avec les propos de la "Belle Fanette".

PS: Je lance un appel à d'autres femmes qui ont cette même passion de la pêche, si vous voulez vous aussi, participer à l'interview du pêcheur, vous êtes les bienvenues sur les pages de ce blog.

L'interview du pêcheur (n4).

1  Nom & prénom 

ARIAS Fanette

2  Age

32 ans

3 Profession

Agent immobilier

4 Quel est le département où tu résides ?

Le 82 – Tarn et Garonne

5 Depuis combien de temps pratiques-tu la pêche?

Je crois bien que mon père m’a fait donner mon premier coup de ligne il y 26 ans...

6 D’où te vient cette passion?

Depuis toute petite, j’ai été bercée par la pêche, quand mon père rentrait je courrais vers la voiture pour voir les truites qu’il ramenait et admirer leurs gros points rouges…

Une fois plus grande, avec maman nous partions le retrouver au bord de l’eau, le regarder pêcher… Il me faisait tenir la canne... me disait… « tu vois la truite, elle se cache là-bas… il lançait pile à cet endroit, et bam la touche !!

Vous vous doutez bien… dès que l’âge a pu me le permettre, j’ai pris une canne en main…

7 A quel âge as-tu pêché pour la première fois?

6 ans          

8 Quelle est ta pêche de prédilection?      

  La pêche de la truite sauvage        

9 Quelle est ta technique de prédilection?       

  Le toc   

10 Quel est ton appât ou leurre favori ?              

   La sauterelle 

11 Pratiques-tu une autre technique de pêche?

Le leurre souple, la bombette

12 Si oui quels poissons recherches-tu?

Sandres, perches, brochets, ombles chevaliers…

13 Quel cours d’eau à ta préférence?

Si je devais en choisir un seul, je dirais le Gey dans les Pyrénées-Atlantiques.

14 Le ou les départements ou tu pêches ?

31 64 65 09 11 2A 2B

15 Pêches-tu plus en semaines où plus le week-end?

Plutôt les weekends

16 Ta préférence va plus à une pêche matinale, où une pêche d’après-midi?

Même si pêcher à l’aube est souvent plus favorable, je reconnais avoir un faible pour le coup du soir.

17 Durant la saison de pêche, quel mois à ta préférence et pourquoi?

En terme de saisonnalité, je privilégie les mois d’avril – mai.

18 Quel matériel utilises-tu pour la technique que tu pratiques?

La Driva Ultima 364 de Sempe ou la Millenium 360 de Toc Passion

Question moulinet, je pêche français avec Perless Bam.

19 Pratiques-tu la pêche avec hameçons sans ardillons ?

Non

20 Ton regard sur le sujet ?

Effectivement sans ardillon ça blesse moins le poisson, mais ça blesse quand même…

 

21 Quel budget par saison consacres-tu à la pêche?

Je n’en ai pas la moindre idée. C’est le paternel qui gère tout ça !

22 Une canne et moulinet que tu voudrais posséder?

Pas de caprice en matière de pêche !

Et puis, je pense qu’avec une Anglaise Sempé et une FI Pacalet, je peux difficilement souhaiter autre chose !

23 Sempé, Delacoste, Daiwa, Garbolino, Hearty Rise où va ta préférence ?

Toutes ces marques sont des valeurs sures !

Personnellement mon inclinaison va pour Sempé qui, au-delà de notre complicité, présente un excellent matériel, des cannes très légères et sensibles, bref un vrai confort de pêche !

24 Fil intérieur où anglaise ?

Les deux

25 La pêche est pour toi une passion ou un simple loisir?

Les deux.

C’est une passion de par l’adrénaline qu’elle procure et la difficulté que j’éprouve à m’arrêter de pêcher…

C’est un loisir de par le fait d’être au cœur de la nature, des paysages, parmi la faune et la flore…

Bref… je rajouterai que je suis une addict de la pêche au toc et de toute l’évolution qu’elle a pu connaitre. J’ai toujours autant de plaisir à déceler les touches les plus subtiles et je m’émerveille autant, sinon plus, que dans mes balbutiements…

26 Si tu devais pêcher dans un pays étranger où irais-tu et pourquoi ?

J’ai trop peur des attrape-touristes où l’on pense trouver mieux.

Je préfère chercher dans mes chères Pyrénées des coins de pêche nouveaux et je n’en vois jamais la fin…

La Corse est également une destination magique que j’ai eu l’occasion d’effleurer.

L’Irlande m’attirerait mais je connais des pêcheurs déçus. 

  27 As-tu déjà eu l’occasion d’employer les services d’un guide de pêche ?

Non pas ! J’en ai assez avec mon père !

28 Si non comptes-tu le faire un jour ?

Non

29 Es-tu engagée dans le monde associatif de la pêche ?

Oui, notamment avec les Fous du Toc

30 Si demain tu devais mettre un terme à la pêche, que ferais-tu à la place ?

Je me réfugierais alors dans la danse… ou dans le piano… pour oublier le chant du ruisseau…

31 No-kill où prélèvement raisonné ?

Une pêche raisonnée oui…

Lorsque l’on pêche avec un hameçon, on ne fait pas du « no kill », mais du « prendre/relâcher ». Comme dit Phil tocqueur, faire du no kill, c’est pêcher sans hameçon, ou ne pas pêcher du tout !

32 Ton regard sur le sujet ?

Trop d’hypocrisies sur le no kill. En aucun cas c’est l’avenir des rivières. L’avenir est en amont, dans la préservation de la qualité et de la quantité d’eau ainsi que du substrat pour permettre la reproduction naturelle.

Ne pas garder une truite et la remettre à l’eau implique de connaître et de respecter pas mal de règles.

Malheureusement, certains pêcheurs qui se glorifient de pratiquer le no kill méconnaissent ces règles, ce qui paradoxalement entraine pas mal de mortalité.

33 Quel est ton regard sur la gestion de la pêche en France ?

C’est une gestion assez libérale mais la réglementation se complique de plus en plus, ce qui décourage les pêcheurs et ne permet pas de recruter de nouveaux adeptes.

Quand on sait que des études scientifiques sérieuses prouvent que la réglementation (tailles légales, quotas, interdiction de marcher dans l’eau…) n’a qu’une incidence minime sur les populations de truites.

34 Comment vois-tu la pêche dans l’avenir ?

Malheureusement, beaucoup d’épées de Damoclès planent sur la pêche récréative : prolifération de l’hydroélectricité, cahier des charges allégé pour l’agriculture intensive, stations d’épuration parfois obsolètes, assainissements individuels ou collectifs laissant à désirer.

On parle beaucoup de biodiversité, d’écosystème, d’écologie mais c’est parfois encore utopique.

35  Quel est ton regard de femme sur le monde de pêche de 2018 ?

Malgré un hiver pluvieux, j’espère qu’il y aura suffisamment d’eau cet été dans nos ruisseaux pour éviter un étiage trop sévère.

36 N’y a-t-il pas un peu de sexisme de la part des pêcheurs à ton égard ?

Pas vraiment, on peut parfois apercevoir des rictus mais rarement !

A contrario, généralement les pêcheurs sont surpris mais contents de rencontrer une jeune pêcheuse !

37 Etre la fille du grand Alphonse Arias cela fait quoi ?

Je m’enrichis chaque jour de sa présence et c’est en lui que je puise l’énergie d’être qui je suis.

Pour le reste, je me ferai l’écho de mon Frère qui parlait dans le livre « Ma vie de pêcheur » d’un héritage de passionnés.

Passionnés de liberté, passionnés des bonheurs simples de la vie !

Oui, mon Frère écrivait… « Papa est à la pêche ce que l’auteur des « Misérables » est à la plume… A savoir, le véritable Victor Hugo des cours d’eau » ! »

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Olive 10/05/2018 19:19

Merci pour cet interview. Bon moi je ne suis pas une femme donc pas la peine de m'interviewer

truitepassion.over-blog.com 11/05/2018 20:57

Il n'y a pas de bons où de mauvais pêcheurs il y a des pêcheurs tout court et c'est là où c'est bien car je peux donner la parole à n'importe quel pêcheur et peut importe qui soit bon où mauvais , qu'il soit connu où inconnu .
@+
Serge

Olive 11/05/2018 09:19

C'est gentil mais je ne suis pas un assez bon pêcheur pour être interviewé ;-)

truitepassion.over-blog.com 10/05/2018 19:43

De rien Olive, il n'y a pas que des femmes sur cette interview il y a aussi des hommes et si tu veux y participer cela sera avec grand plaisir, il me faut juste un mail pour te faire parvenir le fichier .
@+
Serge