Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Fermeture 1er catégorie, 20 septembre 2020

Pages

Catégories

Publié par truitepassion.over-blog.com

Des truites folles Des truites folles
Des truites folles
Des truites folles Des truites folles Des truites folles

Dix minutes, cela a duré dix minutes pour trouver mes marques et prendre la première truite sur cette belle rivière que je n'avais plus pêché depuis deux saisons.

Le reste ne fût que bonheur et volupté à chaque coup de ligne, je vais ratisser chaque veine d'eau, chaque poste, je vais passer mon appât et repasser au gré des courants en insistant parfois plusieurs minutes et en m'appliquant à faire de belles dérives sur ces secteurs plats, au courant soutenus et aux eaux plus claires que le Crystal.

Ma canne va plier sous la folie des truites, sous leur coup de tête lors du combat, je vais le plus souvent sortir vainqueur et les poissons les uns après les autres vont finir dans l'épuisette.

Mais parfois je ne vais pas pouvoir contenir leur fougue, elle m'échapperont grâce à une branche, grâce à un ferrage moins appuyer que les autres, je vais les voir repartir en une fraction de seconde, en un éclair, aussi vite que je les avais vus fondre sur mon vers de terreau.

Tous les coups de ligne vont être payant, parfois mon appât sera avalé au contact de l'eau, parfois il faudra que j'insiste grandement pour les faire venir à moi.

Une situation parfois ubuesque à ne plus savoir, ou donner de la tête ou plutôt ou donner de la canne à pêche, quatre heures de pêche à un rythme soutenu.

Croyez-moi je ne vais pas trouver à m'ennuyer, l'après-midi va passer à une vitesse grand V, je vais quand même pêcher quatre heures, un secteur que je mettrais quinze minutes à faire à pied pour regagner mon véhicule, j'ai donc ratissé large, j'ai peigné la rivière sans peigne, mais avec ma canne, coup après coup, dérive après dérive.

Je ne sais pas si c'était le temps qui au fil de l'après-midi est devenu petit à petit orageux, qui a rendu folle ces truites, où tout simplement que ces dames étaient à table en ce lundi sous le soleil, les nuages et dans une eau bien fraiche.

Je penche plutôt sur le caractère météorologique, qui a pu me donner une après-midi de pêche formidable et surtout qui à un moment donné à surtout marquer l'arrêt de ma partie de pêche, avant le déluge, la grêle et les éclaires.

Le bon sens a eu raison de ma fin de partie de pêche, après quelques coups de tonnerre et le début d'une pluie fine j'ai plié la canne et avec mon compagnon Nayko nous avons tranquillement regagnés la voiture. Je pouvais partir tranquille après une après-midi comme celle-ci avec des coups de ligne gagnant et des poissons de partout.

J'avais retrouvé un endroit qui m'avait subjugué lors de ma première visite, un de ceux dont secrètement je suis amoureux. L'amour du pêcheur pour ces rivières, parfois je ne sais pas pourquoi, je ne sais pas le détail infime qui fait que l'on aime un cours d'eau plus qu'un autre. Pour moi en tout cas même si cela est un facteur important c'est bien plus que la qualité et la quantité de truites de la rivière. Une eau fraîche et cristalline, des secteurs atypiques, quelques arbres et buis, les montagnes qui vous entourent et cela vous donne le frisson et vous pousse année après année à revenir sur ces lieux.

Pour finir cette petite histoire, sur le chemin du retour après avoir fait quelques kilomètres en voiture, des trombes d'eau, de la grêle s'abattaient sur le toit de mon véhicule, une situation dantesque et dangereuse quand on est sur la route.

A très vite.

Des truites folles
Des truites folles
Des truites folles
Des truites folles
Des truites folles
Des truites folles
Des truites folles
Des truites folles
Des truites folles
Des truites folles

Canne: Delacoste Sitgmax 3,60m quatre brins

Moulinet : loxus de Delacoste

Fil: toc & trout rouge de C&C fishing pour le corps de ligne en 14 centième et hook it & rig it pour le bas de ligne en 12 centième.

Plomb: 2-N3, 2-N4, 2-N5, 1-N6

Hameçon : Pezon & Michel n9

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article