Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Fermeture 1er catégorie, 20 septembre 2020

Pages

Catégories

Publié par truitepassion.over-blog.com

Une journée de pêche bien compliquée !!!!!Une journée de pêche bien compliquée !!!!!

Je pourrais résumer ma journée de pêche de samedi dernier de la façon suivante :

Eaux à cinq degrés.

Trois secteurs pêchés.

Quelques touches et deux poissons mis à l'épuisette.

Une nouvelle façon de pêche au toc en ruisseau .

Grosse fuite du côté gauche et pied mouillé, limite congelé. 

Une journée de pêche bien compliquée !!!!!
Une journée de pêche bien compliquée !!!!!Une journée de pêche bien compliquée !!!!!

J'ai commencé cette matinée par la visite du ruisseau de mes ouvertures, mon endroit privilégier, celui à laquelle je rêve secrètement durant toute la saison.

Le début fût difficile, pourtant je le connais par coeur je peux même dire, les endroits secrets où la truite attend la visite de quelques vers divaguant dans cette eau fraiche.

Pour être fraiche, elle était, une eau à cinq degrés ça clou le bec des poissons, je vais rencontrer des poissons à la petite bouche qu'il ne fallait surtout pas louper et qu'il fallait aller chercher dans les recoins perdus du ruisseau.

J'ai quand même pêché très vite, puisqu' habituellement il me faut la matinée, pour pêcher le secteur alors que là je n'ai mis que trois heures. La différence est assez significative entre le fait de pêcher un cours d'eau sans prendre de poisson et le fait d'avoir de nombreuses prises et se faire plaisir .

Je vais me satisfaire de la robe toujours éblouissante de ces truites, de leur peau grise parsemée de mille et un points noir et rouge.

I'll be back comme le disait le Terminator, donc affaire à suivre cet endroit connaîtra une seconde visite de ma part cette saison.

 

Une journée de pêche bien compliquée !!!!!Une journée de pêche bien compliquée !!!!!

Le second ruisseau que je pêche aussi une à deux fois durant ma saison de pêche , a vu arrivé à grand pas un pêcheur pressé d'en découdre avec les dames de ces lieux .

Ce fut là aussi laborieux, deux touches au départ puis plus rien , la présence de pas me porter à croire qu'un confrère avait visité ces lieux pas évident à pêcher . Il est vrais que le début du parcours reste assez " sale" c'est pas très ouvert , c'est difficile et les truites ne pardonne pas la moindre erreur quand elles viennent taper dans l'appât du pêcheur. Plus on monte plus cela se découvre, les petites cascades s'enchainent , l'eau y reste un peu moins froide que sur le premier ruisseau, l'eau y est un peu moins tumultueuse , j'espérais faire quelques poissons.

Des truites à la "grande bouche" ce ne fut pas le cas, c'est pas grave , il y aura sans doute une fois prochaine pour retrouver le délice de prendre une truite de ce ruisseaux.

Une journée de pêche bien compliquée !!!!!
Une journée de pêche bien compliquée !!!!!

Après le repas je vais finir par un moment de pêche sur quelque chose de plus grand, de plus linaire, de plus découvert avec un courant plus soutenu. Un endroit où la canne anglaise n'a pas de pareil, j'ai très vite vue les limites de mon altix, canne téléblocable de 3,80m, d'action moins souple. J'aurais pu retrouver un autre ruisseau, mais je voulais finir sur ce secteur en descendant de mes montagnes. Parfois les choix que l'on fait ne sont pas les plus judicieux, c'est ainsi.

Je reviendrais ce sur secteur quand les eaux seront moins tumultueuses, je reviendrais voir mes copines, avec quelques vers de terre et ma canne anglaise.

Voilà une journée banale d'un début de saison, je vais me contenter de la beauté des ruisseaux, des montagnes avec leurs plaques de neiges, de l'odeur des buis et de tout ce qui fait le charme de tous ces endroits de Drôme, que j'aime tant et où il fait bon y pêcher. Pour les truites il y aura des jours meilleurs sans nul doute, je ne me fais pas trop de souci là-dessus.

Petit point noir, grosse fuite sur la botte de mon waders néoprène, pas terrible au mois de mars, j'ai fini au bout de sept heures de pêche par avoir, les doigts de pieds limite congelé.

Le lendemain (dimanche) j'ai sortie la boite de rustine et j'ai réparé la fuite, j'espère que cela va tenir si ce n'est pas le cas je pense que le néoprène de chez " decat" finira à la déchetterie de ma petite ville et je continuerais la pêche de mes ruisseaux en cuissardes.

 

Pour finir et spécialement pour les pêcheurs de ruisseaux, ceux qui utilisent des cannes téléréglables où téléblocables, je vais vous parler de les associer, avec un moulinet semi-automatique style vivarelli entre autres (il y en a d'autre).

L'idée n'est pas de moi, mais d'un pêcheur Drômois, une connaissance de la pêche avec laquelle je partage le jour de l'ouverture, un copain de l'ami Gilles alias Gilou 26. Bref JC a eu l'idée d'associer pour la pêche en ruisseau, sur des millieux difficiles et fermés, un moulinet semi-automatique à une canne téléréglable. Au début franchement je n'étais pas vraiment "fan" de la chose, je reste quand même assez encré dans mon confort de pêche qui me suit depuis des années. C'est-à-dire moulinet à tambour tournant au talon de la canne téléréglable, cela reste léger et simple, en ruisseau reste assez basic, pas besoin de s'encombrer de superflu. Oui mais l'ensemble à parfois tendance à avoir le fil qui ce balance dans les branches, en milieu fermé cela reste compliqué à pratiquer. Comme je ne voulais pas mourir idiot à mon tour j'ai voulu tester la chose, j'ai alors changé ma façon de pêcher, fini le moulinet au talon, le moulinet semi-automatique doit être impérativement sous la main (enfin la gâchette) pour un contact direct avec les doigts du pêcheur.

J'ai troqué le vivarelli que je possède de ma canne anglaise ( elfix 3,45m) qui finalement ne me servait pa à grand chose au " cul de la canne" pour le monter sur ma canne "altix" téléblocable. En ruisseau, là où il faut pêcher avec ce genre de canne, avec ce moulinet c'est un réel plaisir, on garde toujours un contact avec la ligne, plus de fil qui se prend dans les branches et qui nous font perdre du temps, on est là pour pêcher, donc on pêche......

Même si le moulinet semi-automatique reste un cout assez important il est quand même astucieux de l'associer avec ce genre de canne, cela reste utile et très agréable. N'en déplaise sans doute, aux puristes qui le préfèrerons monté sur une canne anglaise pour pêcher en milieu ouvert les cours d' eau petit à moyen, je le trouve bien plus utile associé avec une canne destinée à la pêcher des rus encombrés. Essayer et vous m'en direz des nouvelles, je pense que très vite vous trouverez l'association, très pratique et vous ne pourrez plus vous en passer.

Sur ce petit conseil de pêcheur de ruisseau (merci encore à JC), moi je vous laisse et je vous dis à très vite pour de nouvelles aventures.

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lamy 29/03/2018 12:40

Pas facile ce début de saison ,la fuite je connais ,j'ai eu cette surprise à cette époque en Savoie au dessus de Thones..dur..je peche sur mes parcours d'enfance en Bourgogne avec ma réglable Garbo action rapide de Jauffrey et le dernier Shimano 1000 ,stradic .un régal ,sauf les eaux ne cessent de bouger ,sont froides,le poisson callé , bouche cousue ...j'attends un réchauffement et des sorties dans tes coins ,et en Lozère avec mon pot guide Eric Langlume ,et Jura malgré les dégâts sur la Bienne,la Cuisance .....MERCÎ de ton partage ,a bientot .René de Lyon.

truitepassion.over-blog.com 29/03/2018 21:11

René tu le sais , tu es le bienvenu en Drôme , on ira pêcher quelques jolis coins. A te lire tu pêche avec une canne téléréglable plus un moulinet à tambour fixe , même un 1000 qui fait quand même un poids non négligeable au alentour de 200gr, l'ensemble doit faire son poids et le ressenti doit être un peu moindre.
@+

pilou34 29/03/2018 09:41

belles truites quand même bravo

truitepassion.over-blog.com 29/03/2018 21:13

Merci Yves,
Comme je le disais dans cet article je me suis contenté de la splendeur des cours d'eau et des montagnes .
@+