Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Fermeture 1er catégorie, 20 septembre 2020

Pages

Catégories

Publié par truitepassion.over-blog.com

Petite nouveauté de ce blog que vous retrouverez chaque mois "l'interview du pêcheur".

Chaque mois je vous donnerais l'occasion de découvrir un pêcheur connu ou inconnu, de découvrir aussi une femme qui pêche (je le souhaite en tout cas) au travers des questions que je lui poserais.

Il fallait un premier pour une première, j'ai tout simplement demandé à mon pêcheur de l'Aude  Philippe Garnier ( alias phil toqueur) d'essuyer les plâtres de cette nouvelle rubrique.

Un grand merci à lui de s'être découvert et livré sans aucune retenu aux questions que je vais lui poser.

Merci à lui d'avoir répondu avec la franchise que je lui connais.

 

L'interview du pêcheur (n1)

1  Nom & prénom:

Déjà avant de commencer bonjour à toutes et tous.

Garnier Philippe mais aussi connu sous l’avatar «Phil-Tocqueur»

2  Age:

54 ans

3 Profession:

Retraité … oui je sais certains vont se faire la réflexion …. «Déjà!!!» …. ce à quoi je répondrai OUI

4 Quel est le département où tu résides ?

L’Aude

5 Depuis combien de temps pratiques-tu la pêche?

Assidûment 15 ans mais occasionnellement depuis tout petit avec mon Grand-père, mon père ou un de mes cousins.

6 D’où te vient cette passion?

20 ans de Pompiers de Paris, on toujours fait, que de me retrouver au bord d’un ruisseau ou en balade dans les bois, des grands moments de tranquillité me permettant de me ressourcer et/ou de m’échapper des horreurs professionnels. Ce que je retrouve lorsque que je suis seule face à la Belle.  Puis je crois que c’est génétique, mon Grand-père maternel était pêcheur, plusieurs de mes oncles et cousins le sont. La retraite m’a permis de partir dans le Sud, dans l’Aude au pied des Pyrénées et avec la Montagne Noire à portée de main. Lieu où sévissaient les membres de la famille. Je ne pouvais faire autrement que de constater de visu et de tenter d’égaler en pratique leurs récits qui me faisaient rêver quand le petit parisien que j’étais, descendait les voir lors des grandes vacances

7 A quel âge as-tu pêché pour la première fois?

  Là, je ne pourrais être précis mais je me rappelle du ruisseau et du lieu. Le Sor à l’entrée d’Arfons. Certains qui liront ses lignes connaissent.

8 Quelle est ta pêche de prédilection?

Je recherche essentiellement la Truite des ruisseaux, des rus et torrents de montagne.

9 Quelle est ta technique de prédilection?

Le toc et sous toutes ses formes. Aux appâts naturels ou trouvés dans les champs ou aux bords de l’eau. A la nymphe que je monte. Je n’ai pas encore testé l’asticot mais comme les Pyrénées ne sont pas loin et que cette technique est encore autorisée sur certains cours d’eau et ne voulant pas mourir idiot ou me coucher trop con … je testerai, c’est sûr.

10 Quel est ton appât ou leurre favori ?

Le problème est de répondre avec certitude, car à l'instant T quand rien ne réponds il te faut trouver le truc qui va te permettre de de pas rentrer "brecouille". Alors tu fouines aux fond du sac à appât ou dans les poches du gilet et là quand rien de donne il te faut chercher ailleurs. Dans le champs en bordure ou dans le lit de la rivière ... quoi qu'il arrive c'est Dame truite qui décide. Une 1/2 heure avant tu aurais été bon et 10 minutes plus tard tu le serai resté ... c'est aussi ça la pêche.

11 Pratiques-tu une autre technique de pêche?

Il m’arrive occasionnellement de taquiner la Belle à la ferraille ou de partir sur une session brochet. Mais je prends moins de plaisir dans cette technique.

12 Quel cours d’eau à ta préférence?

Je suis principalement amoureux des rus, cours d’eau et torrents de montagne. Ces endroits cachés où pêche et «crapahutage» sont de mise pour tremper le fil dans les cascades et cascatelles.

13 Le ou les départements ou tu pêches ?

L’Aude, la Drôme et l’Ariège.

14 Pêches-tu plus en semaines où plus le week-end?

L’avantage d’être retraité c’est que je pêche quand je veux.

15 Ta préférence va plus à une pêche matinale, où une pêche d’après midi?

Je dirai les 2. Je peux me lever à 4H du mat pour partir sur une session ou décider en pleine après-midi sous un soleil de plomb de tenter ma chance.

16 Durant la saison de pêche, quel mois à ta préférence et pourquoi?

Je dirai Mai. Mois magnifique et magique par excellence dans le sud où la nature en plein réveil explose.

17 Quel matériel utilises-tu pour la technique que tu pratiques?

Principalement des cannes type anglaises.

J’ai commencé avec une 3,90m, puis par confort j’ai une téléréglable. Maintenant je ne pêche plus qu’avec une 3,50/3,60.

18 Quel budget par saison consacres-tu à la pêche?

Franchement je n’ai jamais fait le calcul. Non pas que je dépense à tout va … ma canne la plus cher du râtelier coûte 169€ mais n’a fait que 3 sorties et ma garbotac AN 3,50, 99€ pour plus de 200 sessions. Mes ruisseaux sont à 30km max de la maison, pendant que d’autres parcourent 100

bornes pour trouver le cours d’eau de leurs rêves. Je monte mes nymphes avec un étau à 69€, j’ai mon compost pour les vers, mes waders ont 3 ans ...Il me semble difficile de répondre à la question … enfin pour moi.

Alors hors permis que tout bon pêcheur doit avoir, hors déplacements peut-être une centaine d’euros, car un matériel acheté une année sera rentabilisé sur plusieurs saison.

19 Une canne et moulinet que tu voudrais posséder?

La canne je la possède déjà. Une de feu mon beau-père, une pezon de 1971 en bambou refendu.

J’avoue que je me laisserai bien tenté par un loxus pour le toc.

20 La pêche est pour toi une passion où un simple loisir?

Si je dis une drogue … j’ai bon ou pas?

Hors saison je monte mes mouches car comme je l’ai toujours dit: «Être à l’étau c’est déjà être au bord de l’eau»

J’aime la coupure de la saison mais pendant 2 ou 3 jours, après je suis hanté par l’appel des rivières et dès le début mars excité comme un rat qui va aux pommes.

21 Si tu devais pêcher dans un pays étranger où irais-tu et pourquoi ?

 Certainement le Canada pour son décor. Autant joindre l’utile à l’agréable.

22 As-tu déjà eu l’occasion d’employer les services d’un guide de pêche ?

Non jamais.

23 Si non comptes-tu le faire un jour ?

Je ne pense pas dans un avenir proche, mais nul ne sait de quoi sera fait demain.

24 Es-tu engagé dans le monde associatif de la pêche ?

J’ai essayé, mais il semblerai que mes idées ne soient pas, économiquement compatibles avec l’Aappma sur laquelle j’avais posé mon dévolu.

25 Si demain tu devais mettre un terme à la pêche, que ferais-tu à la place ?

Bonne question j’avoue ne pas avoir pensé à cette éventualité. Je monterai des mouche certainement.

26 Quel est ton regard sur la gestion de la pêche en France ?

Je pense que l’on ne s’occupe pas des réels problèmes. La gestion est économique à court terme et non visionnaire à long terme. Il est vrai aussi que la société actuelle demande que l’investissement soit rentabilisé au plus vite et que la dépense d’énergie, la prévention, la réhabilitation, la conservation … ne peuvent que porter leurs fruits sur un temps plus long, donc économiquement non pertinent.

Il ne faut pas se leurrer si certains voient la pêche comme un loisir beaucoup on compris le business qu’ils pouvaient en tirer. Et ce quelque soit l’échelon de responsabilité. Quand je vois des Aappma rempoissonner des rivières classées

Natura 2000 avec des  AEC, je me demande l’intérêt à le faire ou le sous-intérêt caché… peut-être pérenniser le client ou tout du moins la cotisation carte.

Chacun a une part de responsabilité dans cette gestion, qu’il soit investit ou non au sein d’une association. Le pêcheur dans sa vision de la pêche mais aussi dans ses actions privées au quotidien et ce qu’il attends de son loisir. L’Aappma dans se qu’elle propose, les Fédérations départementales dans les directions à prendre et la Fédé Nationale dans la politique à suivre.

27 Comment vois-tu la pêche dans l’avenir ?

Pour être franc pas terrible.

«Le diviser pour mieux régner» est fortement installé.

Entre le pêcheur soit disant noble de par sa technique face à un autre utilisant ou pratiquant une technique « vieillotte ou d’un autre temps ».

Entre le No-killeur (qui se trompe de combat soit dit en passant) face au pêcheur raisonné, responsable.

Entre les parcours réservés à telle ou telle pseudo élite.

Entre la supposée moindre mortalité d’une pratique comparé à une autre et j’en passe … je me dis que  nous n’avons pas le cul sorti des ronces.

Je pourrais aussi parler du réchauffement climatique, des arrosages intempestifs des agriculteurs voire de certaines municipalités, des micros-centrales électrique, des pollutions, des stations d’épuration déjà à l’agonie en fonctionnement normal mais devant absorber le flux d’estivants, des canons à neige et j’en passe … tout cela ne présage rien de bon.

Je pourrais rajouter la frilosité de nos instances pour se faire entendre et/ou respecter. Le

manque de contrôle et d’une véritable police de pêche pouvant sanctionner sévèrement le contre-venant pêcheur ou industriel. La politique de la FNPF qui cherche à promouvoir la pêche en France : Est-il réellement nécessaire de se pavaner sur le Tour de France à faire du prosélytisme halieutique alors que nos eaux sont agressées de tous cotés ?

Le tout mit bout à bout me laisse septique sur un devenir radieux.

 

 

Merci à toi d’avoir pris le temps de répondre à ces quelques questions. Et surtout merci pour tous les lecteurs de mon blog.

Amitiés.

Serge

Merci surtout à toi de ton amitié et de ta confiance. Longue vie à ton blog et salutations à tes lecteurs.

Halieutiquement

Philippe Garnier.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

michel 18/02/2018 21:08

Belle initiative Serge et bravo à mon ami Phil pour son interview, dans lequel il qui ne mâche pas ses mots pour mettre le doigt ou plutôt le bout de sa canne où ça fait mal, on a besoin de tocqueur comme lui pour porter la bonne parole et mettre en évidence les vérités. Ca fait du bien....

truitepassion.over-blog.com 19/02/2018 18:27

Salut Michel, merci à toi pour ton commentaire, entièrement d'accord avec toi sur le personnage, haut en couleur et qui ne gâche pas ses mots. Il y a des vérités à dire dans le bas monde de la pêche, puis faut quand même bien défendre notre technique, envers et contre tous.
A+
Serge

Angeline 12/02/2018 18:54

j'aime me promener sur votre blog. un bel univers très intéressant. mon blog sur pseudo. à bientôt.

truitepassion.over-blog.com 12/02/2018 21:40

Merci c'est très sympa de votre part, le commentaire me touche.
Au plaisir,
Serge

Olive 11/02/2018 20:39

Encore une très bonne idée que tu as eu.... C'est pour cela que j'aime beaucoup ton blog, tu arrives toujours à trouver l'IDEE qui va le renouveler... un grand Bravo à toi!!!

truitepassion.over-blog.com 11/02/2018 21:24

Merci à toi Olivier j'essaye d'avoir parfois quelques idées c'est pas facile mais on y arrive, le jour où je ne pourrai plus je mettrais alors fin à la vie de ce blog
@+
Serge

Lamy rené 08/02/2018 22:07

Bravo pour cette nouvelle proposition du site qui reste bien vivant et bien orienté,toujours pertinent ,de qualité .....un vrai plaisir dans sa diversité ....un grand merci ,continue ,je suis preneur de tant de partage .a bientot donc .René de Lyon ..

truitepassion.over-blog.com 08/02/2018 22:32

René , comme je viens de le dire en réponse à un commentaire sur Facebook, j'ai devant moi un très large éventail de pêcheurs donc c'est la première interview d'une longue série. C'est moins fastidieux que de demander à d'autres d'écrire pour vous. J'espère que j'aurais le plaisir de publier vos réponses. J'ai parfois de bonne idée, parfois de moins bonne il faut souvent être inspiré , c'est parfois pas évident mais comme à la pêche la passion fait vivre de grand moment et surtout contribue à de belles rencontres. Le commentaire comme le vôtre me pousse à continuer , à trouver les idées et je mets un point d'orgue à répondre à chaque pêcheur qui me contact.
Serge