Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ouverture

Pages

Catégories

Publié par truitepassion.over-blog.com

Tarifs des cartes de pêche 2018 pour le département de la Drôme.

Amis pêcheurs de la Drôme, voici les tarifs des cartes de pêche 2018. 

 

CARTE  RECIPROCITAIRE INTERFEDERALE " personne majeure " 96 euros 

-34,20 euros pour la FNPF

-14,80 euros pour l'aappma

- 25 euros pour la fédération

- 22 euros pour le club halieutique 

CARTE " personne majeure " 74 euros 

- 34,20 euros pour la FNPF

- 14,80 euros pour l'aappma

- 25 euros pour la fédération

CARTE " personne mineure " 20 euros 

-2,20 euros sont pour la FNPF

- 8,90 euros sont pour l'aappma

- 8,90 euros sont pour la fédération

CARTE " découverte " 6 euros

- 0,50 vont pour la FNPF

- 2,75 euros vont pour l'aappma

- 2,75 euros vont pour la fédération

CARTE " femme" 33 euros 

- 12,70 euros vont pour la FNPF

- 10,15 euros vont pour l'aappma

- 10,15 euros vont pour la fédération

CARTE " hebdomadaire " 32 euros 

- 12,30 euros vont pour la FNPF

- 9,85 euros vont pour l'aappma

- 9,85 euros vont pour la fédération

CARTE " journalière " 12 euros

- 3,20 euros vont pour la FNPF

- 4,40  euros vont pour l'aappma

- 4,40 euros vont pour la fédération

Tarifs des cartes de pêche 2018 pour le département de la Drôme.

Vous pouvez prendre dés à présent votre carte sur le site " carte de pêche.fr". 

Voici le lien 

 Attention la réglementation change en 2018 pour les salmonidés, vous ne pourrez garder que 6 salmonidés (truite Fario où AEC) par jours et par pêcheur dont un ombre de 0,35 cm.

Hélas le vote établi lors de " l'AG" de la fédération de pêche de la Drôme le 4 novembre 2017, où la majorité des votants (présidents, secrétaires, où trésoriers (membres représentants les AAPPMA)) avaient retenu un quota journalier de six salmonidés par jour et par pêcheurs dont quatre truites Fario n'a pas été retenu lors devant la commission (préfet, DDT, AFB, fédération de pêche) pour la composition de l'arrêté préfectoral 2018.

A défaut de protéger la truite Fario, d'avoir une gestion patrimoniale cohérente, les décideurs préservent la truite " AEC" puisque sont quotas est passé de dix à six, je me demande bien pourquoi ?.

Je me pose la question suivante sur le pouvoir décisionnaire des " AAPPMA" lors des votes en " AG" qui finalement ne servent à rien puisqu'il me semble qu'au lieu d'avancer dans le bon sens, nous reculons.

Qui sont ces gens, la DDT, le préfet, l'AFB, connaissent-ils vraiment les besoins et le fonctionnement d'un milieu aquatique où sont- ils à des années lumières de tout cela.

Même si parfois les " AAPPMA" n'ont pas la juste connaissance des milieux, ce sont elles qui sont chaque jour au chevet des rivières, qui en connaissent le moindre rouage, donnons leur plus de pouvoirs décisionnaires.

Cette mesure n'était pas prise contre le pêcheur, mais pour la truite Fario, poisson emblématique de nos cours d'eau de 1er catégorie, pour sa défense et sa sauvegarde, mais le nerf de la guerre (vente de carte = argent) là encore l'emporte.

A très vite

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article