Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Fermeture 1er catégorie, 20 septembre 2020

Pages

Catégories

Publié par truitepassion.over-blog.com

Une belle fin de saison.
Une belle fin de saison.Une belle fin de saison.

Des plus belles histoires que j'ai eu le plaisir de vivre au bord de l'eau, cette fin de saison fût sans doute la plus belle. Ces dernières heures en osmoses avec les rivières et les truites ont gardé ce goût des plus beaux moments de ma vie de pêcheur.

Pourtant, d'arabesque en arabesque dessiner par ma ligne, je me suis retrouvé aux quatre coins des rivières Drômoise.

Pourtant, je ne pouvais ne pas savourer ces derniers instants de pêche en ce vendredi matin du côté de l'Isère, là les pieds dans l'eau à essayer tant bien que mal de pouvoir prendre un poisson sur cette rivière qui je crois, a du vendre son âme au diable dans un lointain passé.

Sous une pluie fine, sous un temps digne d'octobre où je ne verrais le soleil qu'à la fin de ma matinée de pêche, je vais, je dis bien je vais essayer de faire pour le mieux.

Je ne pêche, qu'une fois par an cette rivière et je sais pourquoi, je ne pourrais là pêcher plus souvent, car même si elle est vraiment belle et magique, les résultats que l'on peut escompter y faire sont vraiment dérisoires. Les truites y sont vraiment très difficiles et le simple fait que l'on y face un voir deux poissons et synonyme de belle pêche.

C'est ce que je ferais durant cette matinée, une belle truite entre 25 et 30 cm en insistant sur un poste prometteur, une autre plus petite quelques heures plus tard et trois loupés entre temps, voilà le maigre butin que j'aurais la chance et le plaisir de pouvoir avoir en ce vendredi 6 octobre 2017.

Une belle fin de saison.
Une belle fin de saison.
Une belle fin de saison.

Le lendemain la grande route nous conduisit Sylvain et moi dans un endroit que j'apprécie fortement, un endroit que je ne pourrais, ne pas pêcher au moins une fois durant ma saison de pêche.

C'est pour la journée que nous étions partis, une journée de pêche où des conditions de mars allaient nous attendre dés le petit matin, un pique-nique au soleil, sur les bords d'un lac au beau milieu des hautes montagnes et une après midi extraordinaire, où toutes les truites de la rivière vont sortir de leur torpeur en guise d'au revoir. 

Pourtant, la matinée ne fût pas des plus extraordinaire, certes nous avions de l'eau, certes il y avait le froid, mais nous avons trouvé là des truites " à la petite bouche " ce qui arrive souvent  en début de saison quand l'eau frise les degrés inférieurs à 10 degrés.

Sylvain a eu alors la bonne idée de vouloir changer de secteur, ce que l'on fit je lui laissais alors la possibilité de pêcher un secteur différent de nos premières heures de pêche, quant à moi je vais très vite me casser les dents sur un torrent, que je voulais absolument pêcher.

Je vais très vite abdiquer, revenir sur la rivière principale en aval de la position de sylvain et enfin voir l'ombre d'une truite et pouvoir en accrocher trois au bout de ma ligne, juste avant les 12h 30.

Heureux je retrouvais mon ami sylvain, qui lui aussi avait eu quelques satisfactions le long des berges de la rivière.

Tout deux nous allons retrouver le lac, les tables en bois et je vais lui faire partager sans doute un moment de " gastronomique" qu'il ne pourra oublier j'en suis sûr. Nous n'avons rien mangé d'extraordinaire, mais le simple fait de boire l'apéro, de partager un morceau de saucisson dans un tel décors vaut sans doute toutes les richesses du monde.

L'après-midi fût l'occasion de finir ma saison de pêche avec la vieille, de pêcher un tronçon de rivière ressemblant à un torrent et de faire pas mal de poissons.

Les truites sans doute avaient convenues de nous dire au revoir, de nous donner l'envie l'année prochaine de revenir à l'abri de ces montagnes, leur rendre à nouveau une petite visite.

Ce fût une belle fin, une belle journée de pêche , une semaine après, j'ai encore la tête là haut , les pieds dans l'eau à pêcher , pêcher encore pêcher jusqu'à ce que je n'en puisse plus.

Mais est-ce que vraiment des passionnés de notre "trempe" au bout de sept mois de pêche se lassent de cette traque incessante de la truite Fario.

Je ne le pense pas et c'est sans doute contraint, l'âme en peine que nous avons quittés ces lieux d'une incroyable beauté.

Il faut bien se faire une raison, mettre un point à la fin de cette saison 2017, maintenant nous allons nous reposer, ranger les cannes bien au chaud pour les ressortir en mars prochain.

Ce fût une belle fin, ce fût une belle saison, hâte de me retrouver les pieds dans l'eau à faire virevolter mon vers de terre, à faire de belles dérives pour essayer d'entrevoir celle qui hante nos nuits.

A très vite ........

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article