Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par truitepassion.over-blog.com

Que cela fait du bien de revoir les montagnes de l'Isère, de retrouver ces vertes vallées, ces eaux fortes et pures et bien entendu ces truites. Un an que je n'avais pas mis les pieds, "enfin la canne " en Isère et pour un retour j'avais choisi un endroit qui me tient à coeur, car il est pour moi l'un des plus beaux. On peut y retrouver des hautes montagnes, des rivières et des torrents de quoi satisfaire le pêcheur de truite et celui qui ne peut se satisfaire d'un tel paradis je ne serrais aller pas quatre chemins en disant il n'y connaît rien.

Après quelques virages, le petit village, le pont vert puis la scierie non loin, voilà j'y suis c'est aussi beau que dans un rêve, même si je connais l'endroit j'aime ce coin, j'aime cette rivière avec de fort courants, de profil assez plat, elle se prête volontiers à la technique de la pêche au Toc en dérive naturelle, mais aussi je pense que la mouche et la pêche aux leurres pourraient donner de très bons résultats sur ce cours d'eau.

Pour ma part je vais alterner la teigne et le ver de terreau, les deux vont donner de bons résultats, hélas les truites de "belles tailles " ( enfin, tout est relatif) vont faire place pendant mes deux heures de pêche aux "riquettes ". Qu'importe le poisson, je ne suis pas de celui qui cherche le trophée, mais plutôt le plaisir, cette sensation très agréable à se retrouver à pêcher une aussi belle rivière.

Quand on sait que la Drôme et bien d'autres départements manque d'eau il faut bien dire que de ce côté de l'Isère ce n'est pas vraiment le cas. Bref après deux heures de pêche et quelques poissons je vais rejoindre mon véhicule ou m'attends mon ami Jacky pêcheur de l'Isère .

Des retrouvailles Isèroise ....
Des retrouvailles Isèroise ....Des retrouvailles Isèroise ....
Des retrouvailles Isèroise ....

On va ensemble pêcher bien plus en amont , une tête de bassin, avec des truites merveilleuses . Je vais pour l'occasion changer de canne laissée la 3,90 pour la 3,60, laisser les teignes dans la glacière et ne pêcher qu'au vers de terreau.

Quant à mon ami Jacky, il va me sortir une pêche à l'ancienne, une pêche qui est un mixe de choses anciennes et de choses nouvelles. Puisqu'il pêche avec une canne téléréglable de plus de 4m, un moulinet Ritma, un fil fluo, pas de "Rigoletto " un bas de ligne, un ou deux plombs de taille moyenne et surtout, soit une nymphe plombée noire, soit une nymphe plombée verte. Pas de dérive, pas de tergiversation sur une substantielle plombée type, on va à l'essentiel et on sort des poissons en allant les chercher devant leur porte.

Il faut bien le dire là, est sans doute l'essentiel de la pêche au TOC sans prise de tête, mais redoutablement efficace quant à la prise de ces belles truites.

Il faut dire aussi que mon ami jacky connaît très bien les lieux me disant par avance l'endroit exact où je pourrais entrevoir la touche et donc cette fameuse truite des hautes montagnes.

Deux heures de pêches de pur plaisir, le retour aux choses simples de la pêche, un plaisir à voir mon ami jacky pratiquer et dieux sait si malgré le confort des nouveaux matériaux, je suis de ceux qui prône que la pêche au TOC reste et doit rester une chose simple et que finalement à bien y regarder on n'a pas besoin de grand chose pour bien ce faire plaisir au bord de l'eau.

La pluie tantôt forte, tantôt faible à faire son apparition, on vient de réaliser deux heures de pêche dans un décor splendide, avec en prime de jolis poissons, il était juste tant pour nous d'aller regagner une des tables de pique-nique et prendre un peu de repos avant la pêche de l'après-midi.

Des retrouvailles Isèroise ....Des retrouvailles Isèroise ....
Des retrouvailles Isèroise ....Des retrouvailles Isèroise ....
Des retrouvailles Isèroise ....Des retrouvailles Isèroise ....

Pour l'après-midi je voulais pêcher un endroit particulier que je n'avais jamais pêché, mon guide le connaissait très bien, je vais le suivre aux détours des chemins pour regagner non pas une rivière, non pas un ruisseau, mais un torrent descendant tout droit des glaciers alpins. L'endroit est petit, ça pousse bien, quoique d'après l'ami jacky qu'il manque un peu d'eau cette année. Il y a un niveau de fou, ça dévale de partout, ça pousse, il y a de l'écume qui se fracasse sur la " caillasse". Je suis aux anges , conquis par l'endroit moi qui aime pêcher quand il y a de l'eau je suis servi . Là aussi pas de "chichi" pas de dérive on va pêcher avec des grandes cannes, des téléréglables, on va pêcher les postes, les remous, là où la truite est censée être.

Moi je vais continuer le toc au vers, mon jacky va continuer à pêcher à la nymphe, ce redoutable appât pas si naturel que cela, mais qui par une eau à 10 degrés peu très bien supplanter l'appât roi des eaux froides le ver de terre.

Sur ce dernier endroit de pêche, les résultats vont être aléatoires , sur certains secteurs on va tous deux faire des poissons sûr d'autres on pêchera dans le vide. Cela ne va pas étonner mon ami jacky habituer des lieux, de ces lieux mi-figue, mi-raisin, mais au combien fabuleux, merveilleux les mots ne sont sans doute pas assez fort .

Des retrouvailles Isèroise ....Des retrouvailles Isèroise ....
Des retrouvailles Isèroise ....Des retrouvailles Isèroise ....
Des retrouvailles Isèroise ....Des retrouvailles Isèroise ....

Je suis heureux et conquis par cette journée de pêche, heureuse de retrouver l'ami jacky, heureux d'avoir pu faire une partie de pêche avec lui de le voir à l'oeuvre sur ces terres.

Heureux aussi de retrouver ces montagnes et cours d'eau de l'Isère, cela vaut bien tous les poissons du monde et surtout cela vaut largement les deux heures de route, allé et deux heures de route retour que je fais chaque fois que je monte là haut.

À l'heure où j'écris ces lignes cette partie de pêche fait partie des souvenirs , si je regarde demain la fermeture est là devant moi.

Je vais profiter d'autres amis, d'une autre rivière pour la dernière fois de la saison 2016 quant à l'Isère il reste encore quelques week-end ou jours de semaine pour aller trouver des torrents, des cours d'eau bien en chair par d'autre vallées.

Il serra alors grand temps pour moi de profiter de ces derniers moments de pêche, des truites, des cours d'eau descendants des hautes montagnes et de cette nature si belle, avant de ranger les cannes dans le placard et de laisse le béret , le gilet de pêche et le waders pour cette saison.

À très vite ...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :