Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par truitepassion.over-blog.com

Quand je ne serrais  plus .....

Parfois lors de mes pérégrinations halieutiques , mes pensés s'évapore sur mon futur , sur le fait qu'un jour trop vieux , je ne pourrais plus allé m'émerveiller , vers ces contrés ou la nature reste encore pur ,ou l'eau cristalline accueille des truites à la robe de rêve . Loin de moi d'être pessimiste ou de voir la vie en noir , mais je sais très bien que le temps avance beaucoup trop vite, que notre vie s'égrène inexorablement , comme le sable qui tombe dans le sablier quand on le retourne .

Je sais qu'un jour âgé , trop vieux , je ne pourrais plus me rendre auprès de tous ces endroits que j'aime tant . Il ne me restera alors plus que les souvenirs de ces temps anciens , des bribes de parties de pêche , seul ou entre amis, des moments de convivialités ou les bonnes choses des plaisirs culinaires ce mélange avec les histoires croustillantes des parties de pêches d'antan. Je pourrais alors me souvenir de cette chanson de Charles Trenet " que reste t'il de nos amours " , mise à la façon de l'amoureux des ruisseaux et des rivières , cela pourrait donner " que reste t'il de nos amours halieutiques " .

Personne hélas n'est immortel , il faut donc profiter tant que l'on peut pour emmagasiner en soi , toutes ces images qui feront les souvenirs de mon futur , de notre futur . Je ne sais pas plus vieux quel serra ma réaction quand mes jambes ne pourront plus me porter , vers mes coins de pêche , quand je ne serrais plus assez fort pour pouvoir arpenter les bords d'un cours d'eau , une partie de moi-même serra toujours présente au bord de tous ces endroits que j'aime tant j'en suis sur . Il ne me restera plus alors , parfois que les discussions avec quelques vieux et à mon tour je pourrais dire: "avant je pêchais , avant il restait encore du poisson , des truites à la robe de rêve , il n'y avait pas toute cette pollution....... " .

En fait même si parfois j'y pense , j'ai du mal à imaginer de ne plus pouvoir aller à la pêche et surtout de ne plus pouvoir aller aux bords des cours d'eau perdus là-haut dans les montagnes . Certes je suis encore "jeune" , j'ai encore de longues parties de pêche devant moi , j'ai encore tant à voir , à apprendre , à partager , avant de définitivement plier "les gaules " , je profite donc de chaque instant passé au bord de l'eau , à prendre un immense plaisir à pêcher . Je ne sais pas de quoi est fait mon avenir , mon présent , mais je sais une chose , c'est que je n'aurais de cesse de toujours m'émerveiller devant la beauté de la nature , de la rivière et de la truite Fario .

Et quand je ne serrais plus d'ici sans doute une bonne trentaine d'années enfin je l'espère , il me restera les souvenirs d'une vie de bohème halieutique ........

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :